Converti(e)s

La bonté envers les parents

[Court-métrage a visionner d’urgence !]

{et ton Seigneur a décrété : « n’adorez que Lui; et (marquez) de la bonté envers les père et mère : si l’un d’eux ou tous deux doivent atteindre la vieillesse auprès de toi; alors ne leur dis point : « Fi!  » et ne les brusque pas, mais adresse-leur des paroles respectueuses.} [al-Isra, verset 23]

Se nourrir de l’épreuve

Avez-vous remarqué que lorsqu’on est touché par un évènement douloureux, la première chose que notre entourage cherche à faire est en général de l’éluder ? Sortir, parler de choses et d’autres, regarder ailleurs, comme pour poser un voile opaque sur la douleur qui ronge, comme pour panser le mal en annihilant la souffrance.

Le salam, une sunna délaissée

Il est curieux et désolant de voir qu’à une époque de grande fitna, les cœurs s’éloignent, les rancoeurs grandissent. A l’heure même où la solidarité devrait être notre priorité de tous les instants, nous agissons les uns envers les autres avec méfiance, parfois même avec mépris.

La religion, catalyseur du Bien

Le croyant sait qu’il n’est ici que de passage, et que son au-delà dépend de comment aura été sa vie ici-bas. Et ceci fait (idéalement) de lui un être enclin à accomplir le bien.

Que la foi ensoleille les cœurs transis !

L’hiver… Saison généralement honnie par nos petits corps si friands du doux soleil…

N’avez-vous jamais pensé à comparer l’hiver, saison hostile, à l’état de nos cœurs ? A cet état de léthargie qui parfois nous envahit, nous inonde, sans que l’on sache vraiment comment en sortir ?

Sentir, en ces moments de difficulté spirituelle, que le cœur, à l’image de la nature en hiver, s’engourdi, pour devenir aussi dur qu’un bloc de glace ?

Se prémunir contre les grands péchés

Le prophète salla Allah alayhi wa salam nous a mis en garde contre eux durant le pèlerinage d’adieu, ils sont ce que tout musulman devrait craindre plus que tout, nous devons nous en prémunir et Gloire à Allah nous avons les outils pour à notre disposition, il s’agit des grands péchés, appelés « Al Kaba’ir ».

Dévoiement des fêtes religieuses : éviter le piège

Noël est une période intéressante de rappel. Pour une écrasante majorité de la population à sensibilité chrétienne, cette fête est devenue un moment de surconsommation inimaginable : les enseignes font d’ailleurs plus de la moitié de leur chiffre d’affaires durant le mois de décembre! Ce n’est souvent plus qu’une fête commerciale et marketing dont l’esprit religieux a été balayé par le modèle esquissé par Coca-Cola (créateur du Père-Noël dans les années 50).

La convertie la plus âgée est belge !

Touchante histoire que celle de Georgette Lepaulle, 91 ans et nouvelle-née musulmane[1]. Allah soubhanahou wa ta’ala a guidé son cœur, en faisant ainsi la reconvertie la plus âgée jamais enregistrée. C’est par l’intermédiaire de ses voisins d’origine marocaine que la vieille dame a pu sentir l’amour, la solidarité et le respect qui émanent de cette magnifique religion.

Le hijab : pour les femmes… ET les hommes

On réduit communément le terme « hijab » au voile islamique, mais en réalité cette terminologie a un sens bien plus vaste et complexe. Petite explication afin d’endiguer les idées reçues.

Mélanie Georgiades/Diam’s: Un diamant dans un écrin

Mardi 2 octobre 2012, 15h10 : je réussis enfin à me procurer l’autobiographie de Mélanie Georgiades (ex-rappeuse connue sous le pseudonyme de « Diam’ s »). Depuis 3 jours j’arpente les librairies pour le dénicher mais toutes sont en rupture de stock, aussi « surprises » les unes que les autres par l’engouement que génère cet ouvrage.

Quelques Sounnan oubliées

Quelques Sounnan oubliées   Lorsque l’on voyage un peu à l’étranger, on se rend compte qu’ il y a une matière des sciences islamiques peu étudiée en France mais qui, pourtant, mérite toute notre attention : on l’appelle les Shama’il, c’est-à-dire les qualités prophétiques.

Retour sur la conversion de Mélanie alias Diams

Suite à la sortie de son autobiographie et après plusieurs années d’absence dans les médias, Mélanie alias Diams a accordé une interview à l’émission sept à huit sur TF1 ce dimanche 30 septembre.

Manger avec baraka

Manger avec baraka  A l’heure où la nourriture est devenue un objet marketing florissant et que, parallèlement à la profusion insolente des pays riches, des Hommes meurent encore de la famine dans le monde, les pays occidentaux innovent en matière de communication pour inciter à consommer toujours plus. Ce mode de vie occidental, qui pousse à toujours manger plus et plus gras, nous éloigne fortement de ce que notre bien aimé Prophète salaLlahu ‘alayhi wa salam nous a enseigné. Se nourrir est devenu une question de temps et d’argent. Manger plus vite et moins cher, ces deux crédos ont fait naitre les maladies du 21ème siècle : diabète, hypertension, maladies cardiovasculaires, obésité… Manger pour le musulman n’est qu’un moyen pour entretenir sa forme physique qui conditionnera ses actes de dévotion envers Allah. Quelles sont les règles de bienséance concernant le repas en islam ? Comment avoir la bénédiction d’Allah dans son repas ? Pour le savoir, voici quelques hadiths qui mettront en lumière les habitudes qu’avait notre Prophète salaLlahu ‘alayhi wa salam ainsi que leurs bienfaits sur le corps humain.

Send this to a friend