Témoignages

En mal de maman et d’enfant

Avec notre dernier numero « Infiniment Maman », on prend conscience de l’importance de la mère dans la vie de son enfant, et ce peu importe notre âge. Ce témoignage émouvant nous confronte aux deux pans du manque maternel : la perte d’une maman et l’attente de le devenir.

Ma vie en Palestine…

En cette journée de commémoration de la Nakba du 15 mai 1948, lisez ce témoignage émouvant d’une soeur Palestinienne

Intimité : quand le tabou étouffe

Pour la quasi totalité des métiers existants, il y a une formation par laquelle il faut communément passer. Durant 3, 5 ou 10 ans pour les plus téméraires, l’institution compétente s’attellera à nous instruire quant aux généralités et subtilités de la discipline choisie. Pourtant, lorsqu’il s’agit de choses fondamentales comme l’amour, la vie de couple et ses composantes, l’éducation d’un enfant, l’édification d’un noyau familial solide ou encore la recette de l’eau en poudre, c’est presque le désert absolu. Que dire lorsque cette ignorance concerne le sujet touché par le tabou presque sacré, la « hchouma interplanétaire » qu’est la sexualité ?

Ados : Comment gérer la crise ?

Adolescence : ce mot qui fait trembler d’angoisse les parents ! L’adolescence, ce concept venu tout droit de l’imagination des occidentaux et des psys voulant poser à tout prix des mots sur chaque état d’âme et chaque changement dans la vie. Quand on pense à l’adolescence, on l’associe spontanément à « crise », normal, c’est rentré dans les mœurs comme si c’était une évidence à laquelle on ne peut échapper, on en parle à tout va, et une ribambelle de livres existent à ce sujet. Mais au fond, pourquoi l’adolescence serait forcément synonyme de « crise » ?

La maladie a renforcé ma foi

À l’âge de 23 ans, j’ai été atteinte d’une leucémie et j’ai donc connu les hospitalisations longues en chambre stérile avec de lourds traitements de chimiothérapie et rayons et aussi la solitude, même si j’ai été bien entourée par ma famille et quelques proches.

Ma foi à l’épreuve : « le jour où je me suis droguée… »

À l’époque j’avais 17 ans, j’étais une jeune fille « ordinaire ». Mes parents étant très croyants, ils m’ont inculqué les valeurs de l’islam et pour cause je fais ma prière depuis mes 12/13 ans hamdulilah.
Sauf que voilà, je faisais la prière, j’allais à la mosquée prendre des cours d’arabe et de religion, mais d’un autre côté je ne portais pas le voile, j’avais une bande d’amis (mixte) et je passais mon temps à trainer avec eux, on fumait, etc. mais hamdoulah je n’ai jamais touché à une goutte d’alcool ou approché de la fornication. En gros j’avais un pied à la mosquée et un pied dans la rue, jusqu’au jour au Allah en décida autrement.

Mère en souffrance : « C’est ta fille ou moi »

Il y a quelques années de cela, quatre ans exactement, j’ai rencontré un homme qui allait devenir mon mari. Nous étions tous les deux de cultures différentes, lui était marocain, et moi, j’étais belge. J’ai toujours voué ma vie à Dieu, bien qu’il n’y a que 4 ans que je me sois convertie à l’islam. Hamdollillah… Mais je ne savais pas qu’en franchissant ce pas, de douloureuses épreuves allaient m’attendre…

Hijab : préjugés et idées reçues

Suite de notre billet concernant les remarques/préjugés sur l’islam auxquels nos lectrices et lecteurs ont été confrontés. Cocasses, touchantes et parfois tout simplement absurdes nous n’avons pas résisté à l’envie de vous faire partager quelques-unes de ces perles ! La première partie concernait les idées reçues concernant les musulmans en général. Ce second article offre quelques a priori concernant le hijab et les femmes musulmanes.

Musulmans : préjugés et idées reçues

Il y a quelques mois on avait fait un statut sur Facebook demandant si nos lectrices et lecteurs avaient déjà été confrontés à des remarques/préjugés sur l’islam. Cocasses, touchantes et parfois tout simplement absurdes nous n’avons pas résisté à l’envie de vous faire partager quelques-unes de ces perles ! Commençons par les idées reçues concernant les musulmans.

J’ai mal à mon corps…

Vivre l’indicible et dire sa souffrance. Lire quelques lignes et partager la douleur d’une sœur dont l’innocence a été violée. Qu’Allah apaise les maux de celles et ceux qui ont vécu le pire et qu’Allah préserve nos enfants de ces épreuves.

Parole aux hommes : célibat et mariage

L’article Recherche mari… mais pas à n’importe quel prix ! vous a fait beaucoup réagir et les difficultés du célibat transparaissent dans chacun des commentaires que vous avez eu la gentillesse de nous envoyer. Les frères ont été nombreux à nous lire et l’un d’eux a eu le courage de nous donner son avis masculin sur la question.

Send this to a friend