Le grand méchant toi

Au fond de toi il y a ce grondement que tu as du mal à expliquer ; tu sais seulement qu’il vient de loin. Il aime à remuer les eaux troubles dans les tréfonds de ton âme, de ton corps, de ton cœur. Il ne se réveille presqu’exclusivement à l’abri des regards. Il est ta part la moins lumineuse, celle que tu n’aimerais que personne découvre. Ce grand méchant toi.

Nous sommes tous des êtres ambivalents. TOUS. Sans exception. Emplis à la fois de force et de faiblesse, de lumière et d’obscurité, de bien et de mal. Notre corps est le réceptacle qui accueille et conduit ces 2 «  moi » opposés en permanence: celui qui n’aspire qu’à la simplicité et à la stabilité, et celui qui met le feu et dévaste tout sur son passage.

Aussi selon notre état d’esprit du moment ou les conditionnements liés à notre vécu (éducation reçue, traumas), nous laissons plus ou moins de place à notre « moi » le plus lumineux. Et le contexte social dans lequel nous vivons n’aidant en rien à le faire rayonner, celui-ci brille-t-il le plus souvent dans le brouillard.

Voici quelques conseils pour faire taire notre grand méchant moi et donner l’occasion à notre part lumineuse de s’épanouir enfin.

Envisager sa part lumineuse comme un enfant

Ta part lumineuse est précieuse. Elle est celle qui te donne de la valeur, qui t’élève, qui amène à toi le bon et le bien. Elle est celle qui te dit intimement que quelque chose existe ailleurs et qu’elle en est la clé.

Envisage-la comme un enfant. Nourris-la, fais-la grandir, prends-en soin, éduque-la. Ne l’abandonne pas. Ne laisse pas le grand méchant toi lui faire du mal, préserve-la de ses suggestions, de ses incitations et de ses décisions (waswas). C’est toi qui décides QUI doit décider, personne d’autre.

Donner à la part de soi que l’on veut chérir ce dont elle a besoin

L’équation est simple : tu nourris ce que tu veux faire grandir en toi.

Soit tu instilles en toi-même le rayonnement du bien soit tu y entretiens le trouble du grand méchant toi.

Nourrir sa part lumineuse c’est se rapprocher des choses, pensées et situations belles, saines, pures et bonnes ; celles qui ne créent aucun doute dans ton fort intérieur, celles qui te confortent et pour lesquelles tu ressens de la fierté et de la gratitude. Celles dont tu n’auras jamais honte.

Nourrir sa part lumineuse c’est aussi et surtout éviter de nourrir sa part sombre, celle qui titille les bas instincts, celle qui n’est jamais claire ni stable et qui te maintient dans la confusion. Celle dont tu ne peux révéler les actions. C’est à ceci que tu la reconnaitras et que tu pourras définir ce dont il faut que tu t’éloignes.

Un face à face humble et sincère envers soi-même

Tous les conseils du monde ne suffiront pas tant qu’il n’y aura pas cette mise au point fondamentale : un face à face humble et sincère envers toi-même.

Réfléchir aux erreurs commises et prendre la décision ferme de ne pas donner au mal une seconde chance. Il n’est jamais trop tard pour inverser la vapeur. Tu peux commencer aujourd’hui, là, maintenant. Tu peux décider de faire triompher dorénavant la part de toi la plus lumineuse, la plus glorieuse et ce, même si depuis toujours c’est le grand méchant toi qui décide pour toi. Tu peux le faire taire dés maintenant, tu en as les capacités et la force. Ce ne sera pas facile. Le grand méchant toi est sournois et ne se fatigue jamais. Toi tu seras fatiguée, tu seras épuisée. Mais tu y arriveras.

Emilie L.

  • reply Chell ,

    Salam alikoum très bon rappel merci.

    Laisser un commentaire

    CADEAU DE BIENVENUE
    Recevez GRATUITEMENT votre magazine numérique "Bonjour Nouvelle Vie"

    x