La fin de l’IEF (Instruction En Famille) ?

Alors que de plus en plus de familles, musulmanes ou pas, choisissent de se réapproprier l’éducation de leurs enfants en les déscolarisant et en choisissant la formule de l’IEF, une loi pourrait tout changer.

retour-ecole-ief

Une proposition de loi en date du 18 décembre 2013 visant « à limiter la possibilité d’instruction obligatoire donnée par la famille à domicile aux seuls cas d’incapacité » vient mettre une épée de Damoclès sur la tête des parents (et des enfants) qui ont adopté ce nouveau mode d’enseignement, à savoir offrir aux enfants la possibilité d’apprendre à la maison, sous l’attention bienveillante de leurs parents. Une pédagogie personnalisée et adaptée à l’enfant, qui suit son rythme et est réellement à son écoute (pas comme dans une classe surchargée où une maitresse débordée doit passer la moitié de son temps à faire la police et l’autre moitié à faire ingurgiter le programme à la masse), est-ce un danger?

Tiens, tiens… Mais que dit cette proposition de loi ?

L’instruction En Famille « […] ne peut être le prétexte d’une désocialisation volontaire, destinée à soumettre l’enfant, particulièrement vulnérable, à un conditionnement psychique, idéologique ou religieux. » Source

Comme si décider de se doter de la pleine casquette d’éducateur était un cas de maltraitance ! Comme si ces enfants étaient barricadés dans leur foyer, sans possibilité de voir d’autres enfants !  Activités en extérieur, découvertes culturelles et de la nature (apprentissages plus concrets), rencontres régulières avec enfants qui pratiquent l’IEF (ou pas), activités périscolaires (sport, dessin, langue, etc.) ne manquent pourtant pas et permettent à ces enfants d’avoir une ouverture d’esprit et une connaissance du monde et de leur environnement certainement bien plus profonde que les petits écoliers qui vivent dans une structure beaucoup plus fermée (classe/récréation, interaction avec le même adulte référent et le même groupe d’enfants). Les inspections mises en place régulièrement ne sont-elles pas suffisantes pour juger de l’épanouissement de l’enfant et de la qualité de l’enseignement dispensé ?

Otages d’un système scolaire qu’on ne désire pas, on nous met des bâtons dans les roues pour créer nos écoles et on veut à présent nous dessaisir de l’éducation de NOS enfants lorsqu’on décide que le parent est finalement le meilleur professeur de l’école de la vie.

SIGNEZ LA PÉTITION INCH’ALLAH

MISE A JOUR

Alhamdoulillah les différentes mobilisations ont été payantes puisque la proposition de loi a été retirée aujourd’hui même ! Voici le lien qui indique les étapes de la discussion. 

Bonne instruction en familles a tous ceux et celles qui ont fait ce joli choix d’éducation <3