J’ai choisi le hijab envers et contre tous

Nous souhaitons, semaine après semaine, donner la parole aux femmes afin qu’elles nous racontent leurs choix, leurs histoires et qu’elles partagent avec nous un petit bout de leur vie.

Voici pour premier témoignage celui de Samia qui a choisi, envers et contre tout et envers et contre tous, de porter le voile :

J’ai choisi le hijab envers et contre tous

Heureuse je suis de porter le voile aujourd’hui et de vivre pleinement ma religion, mais triste je suis car ma famille m’a mise en garde contre le voile bien avant que je ne décide de le porter et est allée jusqu’à me menacer si « j’osais un jour le mettre ».

Heureuse je suis car je vis aujourd’hui seule et loin de ma famille et je porte donc librement mon voile, mais triste je suis car je le fais en cachette de mes proches. Je vis donc une double vie : quand je vois mes parents, je l’enlève afin d’éviter le conflit. Les traditions familiales peuvent bien me briser le cœur mais elles ne toucheront jamais ma foi ni mes convictions, et Allah est mon gardien, Al Hamdulillah.

Heureuse je suis d’avoir des proches et de garder de bons liens avec eux, mais triste je suis de ne pouvoir être moi-même et de ne pas partager mon amour d’Allah avec eux.

Heureuse je suis car j’habite dans une grande ville où il est plus facile de porter le voile et de passer inaperçue mais triste je suis car chaque jour la haine grandit : on me dévisage dans le métro, dans la rue , et ces regards incessants et insistants me font bien sentir que je ne suis pas la bienvenue.

Heureuse je suis de ma citoyenneté française, mais triste je suis car aujourd’hui mes droits sont bafoués. Plus les jours passent et plus je sens la haine grandir contre les musulmans, notamment nous, les femmes voilées, qui avons l’air « de déranger » avec notre voile.

Khalil Gibran disait « Il n’y a pas de joie sans tristesse ».

Mais jamais je n’aurais cru un jour devoir vivre ainsi. Et moi qui pensais que le plus dur avec le voile était de changer ses habitudes : vestimentaires, comportementales etc…et finalement, je me rends compte que je me suis adaptée naturellement, car quand le cœur devient pudique, le corps suit. Je me sens tellement bien, et je vois bien que je suis respectée en tant que femme, dans ma communauté. Et ma féminité n’en est pas moins touchée, au contraire je me sens belle car je me sens comme « protégée », « intègre » et je vois bien que les gens de ma communauté ne voient plus en moi un objet « d’attraction » mais une femme épanouie et rayonnante. Non finalement ce qui a été le plus dur pour moi c’est d’entendre dans ma famille avant même que je ne porte le voile des propos comme  » tu n’as pas intérêt à porte le voile sinon gare à toi! » ou encore « elles n’ont qu’à s’étouffer avec leur voile toutes ses femmes »… et pourtant je suis d’origine maghrébine , et mes parents sont musulmans …mais cela ne fait pas partie de leur  » traditions », qui en fait sont loin d’être musulmanes … Je suis blessée et déçue, mais je me dis que j’ai de la chance car d’autres vivent pire que moi.

On dit que c’est lorsque que l’on perd quelque chose qu’on se rend compte de l’attachement qu’on en a. Et bien, chaque jour je me dis que je peux « perdre mon voile » …si mes parents étaient au courant …ou si quelqu’un m’agressait dans le métro …si on me l’arrachait (aujourd’hui je me fais agressée « visuellement » mais demain cela pourrait devenir physique), et plus je pense que je pourrais perdre le bonheur de porter le voile, plus je m’y accroche.

J’aimerai tant oublier ces mots tels qu’ « islamophobie », « différence », « menace »…
Je me dis qu’Incha’Allah, un jour, les masques de l’ignorance tomberont et laisseront place à des visages rayonnants d’amour et de fraternité.
Mon voile est ma pudeur, je ne fais de mal à personne alors pourquoi tant d’injustice? Je suis un être qui aime, qui sourit à la vie, et qui cherche à faire le bien. Pourquoi tant de mal ?

J’aimerais tant entendre ces mots autour de moi : liberté, égalité , fraternité, amour pour son prochain, tolérance, respect de ma pudeur, recherche de la compréhension, partage, respect des religions, famille unie, solidarité, soutien dans l’épreuve , amour d’Allah… Le dernier de ces mots me suffit et c’est ce qui me donne le courage de vivre, de me battre et d’avancer dans la vie avec mes convictions, Al Hamdullilah, à 31 ans.

La vie est faite de tant de couleurs que quand bien même certains chercheraient à l’assombrir, ils ne pourraient pas modifier d’un ton ne serait-ce qu’une seule de ces teintes, car toutes ces couleurs réunies forment la lumière qui illumine notre vie, et tant que je pourrais tourner mon visage vers cette lumière, on ne pourra m’en priver.

Samia
Propos recueillis par Emilie Ibé

  • reply assia ,

    salam aleykoum,

    Témoignage très touchant, faut pas désespérer allah yésahel 3lik dans ta démarche, faut patienter avec tes parents. Moi j’ai mis le hijab ce 6juin 2O11.j’avais prévenu mes parents depuis décembre, ils l’ont mal pris LOL ,les 1er mots c’étaient » tu cherches les problèmes, tu vas jamais travailler, tu pourras jamais étudier , tu as un très bon diplôme , personne va t’accepter avec le hijab bablablabala… que du négatif mais cela ne m’a pas empêchée de le mettre.
    Comme je suis étudiante, et que je viens tous les week end chez mes parents, le week end du 9 juin je suis rentrée avec le hijab, j’appréhendais la réaction de mes parents, j’avais peur, j’imaginais des scènes à dormir debout mais je faisais toujours des douas pour que ce jour ce passe comme il se doit.
    Subhane Allah quand mon père est venu me chercher à la gare, il m’a rien dit, étonné bien sur mais aucune critique, aucun mot rien,aucun compliment, il s’est comporté comme tout le temps.Ma mère quand elle m’a vu, elle m’a appelée l’indienne LOL sinon jusqu’à maintenant ils m’ont jamais rien dit, et tous mes voisins sont français, aucune réaction négative de leur part el hamdoullilah.
    Je suis en dernière année de master droit international, ils ont peur que je trouve pas de travail, ils ont peur pour moi, pour mon avenir, avec du recul je comprends la réaction de mes parents, je leur en veux pas!!! je serais amenée a le retirer pour effectuer mon stage au sein d’un cabinet d’avocat, car lorsque je passe les entretiens je me présente sans hijab Mais je désespère pas je fais des douas pour m’installer inchallah à l’étranger et travailler avec inchallah c’est une question de temps maintenant, allah yésahel hlikoum les filles et allah yéfad el walidine, 🙂 c’est une épreuve DOUA DOUA DOUA c’est notre arme pour que tout ce passe à merveille.

    • reply Maryam ,

      Salam aleykoum

      Maa chaa Allah! Allah aza wa jel assiste ses serviteurs lorsqu’ils sont sincères! C’est vrai que le regard es autres nous pèse, mais alors le regard d’Allah sur nous devrait peser encore plus lourd.

      Allah dit dans le Coran:
      « Ne craignez donc pas les gens, mais craignez-Moi. » (Sourate 5 verset 44)

      Le meilleur degré de la foi c’est l’Ihsan (la bienfaisance) : c’est d’adorer Allah en ayant conscience qu’Il nous voit car même si nous ne Le voyons pas, certes Lui nous voit (Cf Hadith Jibril).

      Nos familles certes sont importantes mais notre amour pour Allah ta’ala doit prévaloir sur tout autre amour. En portant le voile, c’est à dire en obéissant à son Seigneur, serions-nous coupables de rompre les liens du sang? Les compagnons qui ont été rejetés de leurs familles ou tribus simplement car ils avaient cru au messager et rejeté toute forme d’idôlatrie, ont ils commis un péché?

      Nos proches auront toujours des réticences car on essaie coûte que coûte de les maintenir dans l’ignorance de cette belle religion. Mais souvent c’est par amour, même si les réactions sont violentes. L’idéal serait de leur faire comprendre ce qu’est la foi musulmane, ce qui nous pousse à agir contrairement à ce que la société voudrait de nous, l’épanouissement qu’on y trouve, etc. Nous même de notre côté travailler l’intérieur de nos coeurs, de les maintenir en vie, invoquer sans cesse pour qu’Il guide nos proches et adoucisse leurs coeurs. Que chaque acte soit sincèrement voué à Lui.

      La la sincérité et la franchise paient bien. C’est un signe.

      • reply Nabila ,

        Salem aleykom

        Je tiens à féliciter mes soeurs voilées pour leur courage face au comportement des ignorants. Je voudrais juste leur dire qu’il n’y a pas que des mauvais regards ou jugements, il y a aussi des personnes comme moi qui n’ont pas encore mis le voile mais qui en ont tellement envie qu’elles ne voient et n’admirent que les femmes voilées : j’en suis presque fascinée alors je les regarde jusqu’à en être gênée et pendant que je les regarde je me dis mach’allah ! Quelle chance elles ont d’avoir accomplie cet acte difficile mais exigé par Allah sobhân wa taalah !

        • reply Marieconvertie ,

          Salam Aleykom,

          En fait j’aurais vraiment pu écrire cet article car je vis EXACTEMENT ma même siuation que Samia à la seule différence que je suis convertie et que mes parents votent Front National et Marine Lepen… Ce qui explique leur haine pour mon mari (qui pour eux est en copain de passage), leur haine profonde pour l’islam et leur incompréhension face à mes choix.

          Du coup pas de voile avec eux ni avec aucun membres de ma famille, pas d’islam en leur présence, au risque de me trouver dans une situation précaire du jour au lendemain (mon père me paye un appartement sur Paris que je n’ai pas les moyens de payer seule). Je ne peux même pas leur dire que je suis convertie… Alors lorsque je rentre chez eux, j’ai parfois l’impression d’être (ou de devenir) schizophrène… Obligée de leur cacher mes activités (conférences, cours d’arabe, de din…) obligée d’inventer des prétexte pour échapper au roti de porc… Obligée surtout de me cacher pour adorer mon Créateur.

          Heureusement je vis sans eux l’immense majorité du temps, avec mon voile…

          Mais combien de temps encore peut-ont vivre comme ça? On m’a conseillé d’attendre et de ne pas me mettre dans une situation de précarité… Certes mais à quel prix?

          • reply Souad ,

            Salam alaykoum oukhty,

            En espérant que tu te portes bien.

            Nous souhaiterons rentrer en contact in cha Allah, au sujet de ton histoire. Pourrais-tu nous laisser ton adresse mail à redaction@imanemagazine.com ?
            Qu’Allah te facilite. Amine

            A bientôt !

          • reply samia ,

            Salam aleikoum, c’est Samia, de retour après de nombreux mois d’absences pour vous donner des nouvelles.
            Il y a quelques semaines , j’ai décidé de me présenter avec mon voile devant mes parents, après avoir longuement prié Allah taala, de me donner la force de les affronter. Ils l’ont très mal pris ,ils étaient choqués ,je me suis fait insulter , menacer…mais je ne suis pas rentrée dans leur jeu … je suis restée maîtresse de moi-même en leur expliquant qu’il n’y avait pas de quoi s’énerver , et que je ne faisais de mal à personne . J’ai eu le droit à des mots tels que : « tu ressembles à une tombe, tu es en train de t’enterrer vivante, tu renies tes origines (pays dans lequel est pratiqué l’Islam je précise quand même mais où des restes de traditions païennes font que le voile n’est pas toléré ni considéré comme une obligation), ainsi que des insultes !!! Cela m’aura quand même pris plus de 8 mois avant de me montrer telle que je suis devant mes parents, et quel soulagement pour moi aujourd’hui. Même si l’épreuve a été difficile, je suis contente d’avoir pu me montrer intègre devant Allah. Actuellement je suis ignorée par ma famille qui me considère comme une « salafi » ou encore « fille influencée par une tierce personne qui va finir avec un barbu »(oui , oui ,après la dangerosité des filles voilées , c’est le tour des hommes barbus!!), et j’en passe et des meilleures. Ma relation avec mes parents ne va pas en s’améliorant , mais ils finissent par s’y faire. Et moi aussi je m’y fais. Je voudrais dire aux soeurs qui sont dans le même cas que moi, qu’Allah taala est Le Meilleur soutien, qu’aujourd’hui, je me sens vraiment bien, je n’ai plus cette impression de vivre une double vie, et vraiment mon coeur est soulagé!!! Tous mes efforts n’étaient pas vains , Al Hamdulillah. Allah m’a facilité , Allah Eprouve ceux qu’ils aiment, et même les Prophètes ont été éprouvés dans leur propre famille. Allah Récompense ceux qui endurent dans leur religion. Et je peux enfin dire aujourd’hui que je suis heureuse, heureuse d’être musulmane, et heureuse de vivre librement ma religion. Al Hamdulillah. Aujourd’hui les choses de la vie me paraissent tellement plus simples, j’aimerai tellement vous encourager à vous battre pour vos choix , car ce sont des choix justes, et que vous êtes sur la bonne voie. Qu’Allah vous facilite mes soeurs, et vous accorde Ses Grâces . Que la lumière de la religion illumine chacun de vos visages couverts du voile de la pudeur, et qu’après les épreuves vous trouviez la sérénité et la douceur dans vos coeurs. Mon coeur est en paix Sobhan’Allah, je tenais à le faire partager, et à vous encourager. Allah est Le Meilleur soutien , et Donne toujours la victoire aux croyants. Barak Allah Oufik pour tous vos encouragements qui m’ont réchauffés le coeur durant tous ces mois.

            • reply maryam ,

              Salam aleikum,
              je suis confrontée à un dilemme étant donné que je veux mettre le hijab, mais mes parents sont contre pretextant que quand je me marierai je ferai ce que je voudrai et parce que je suis en 1ere annee de medecine , mais qui dit qu’il ne m’arrivera pas quelquechose avant ? Je ne sais même plus comment leur en parler, qu’Allah me vienne en aide

              • reply anissa ,

                As salam’aleykoum Maryam, je suis dans le même cas que toi mais je n’ose pas encore en discuter avec ma famille (je sais qu’ils sont contre du moins ma mère) mais bientôt inchALLAH. Cependant, s’il y a un conseil que je peux te donner c’est : pas de désobéissance au Créateur face à la désobéissance de ses créatures.
                Le Hijab se met à l’âge de la puberté en principe pas au moment du mariage. Je te conseil de parler tranquillement à tes parents. et de faire ton choix ensuite, kheir inchALLAH.

                j’ai trouver un verset du Coran qui pourra peut être provoquer un décilck à certaines de nos soeurs inchALLAH:
                 » Y a-t-il une maladie dans leurs coeurs ? ou doutent-ils ? ou craignent-ils qu’Allah les opprime, ainsi que son messager? Non! … mais ce sont eux les injustes. La seule parole des croyants , quand on les appelle vers Allah et Son messager, pour que celui-ci juge parmi eux, est : Nous avons entendu et nous avons obéi ». Et voilà ceux qui réussissent. »
                Coran, 24: 50-51.

                Je demande à ALLAH d’aider toutes les soeurs désireuses de porter le Hijab à le porter dans le but de lui plaire et faire parti des gagnants inchALLAH.

                • reply Mimi ,

                  Salam aleykoum les filles.
                  Je voudrais savoir, déjà, que faites vous dans la vie pour pouvoir porter le voile?
                  Ensuite lorsque vous dites que vous portez le voile, le hijab, il recouvre la tête, comment êtes vous habillée ?
                  C’est de la simple curiosité. ☺
                  Merci d’avance.
                  Salam aleykoum.

                  • reply lila ,

                    selem a3leykum, tous ces messages sont très touchant et Magnifiques. Cela fait plusieurs jours que je réfléchis au sujet du hidjab et tous ces messages n’ont fais que me motiver encore pluS…el hamdoulilleh

                    Laisser un commentaire

                    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.