Une judokate voilée aux JO

La décision est tombée aujourd’hui mardi 31 juillet ; la judokate saoudienne Wodjan Ali Seraj Abdulrahim Shahrkhani pourra combattre la tête voilée.

A seulement 18 ans, elle est l’une des deux premières femmes saoudienne à participer aux Jeux Olympiques. Le prince saoudien Nawaf ben Fayçal, responsable du sport en Arabie saoudite, a autorisé cette première historique à la condition que les athlètes portent une tenue islamique, qu’elles soient accompagnées d’un parent proche et qu’il n’y ait pas de mixité.

Arrivée avec son père le 25 juillet (ci-dessus sur la photo), Wodjan combattante de la catégorie des +78kg n’aurait pas pu prendre part à la compétition si on ne l’autorisait pas à rester voilée.

Alors qu’à l’issu des tirages au sort, la fédération avait annoncé que la sportive saoudienne devrait retirer son hijab pour pouvoir participer à la compétition, ils semblent avoir trouvé un accord quant à la notion de foulard islamique et à son port. En effet, le CIO et la fédération internationale ont affirmer accepter qu’elle couvre « sa tête de quelque chose qui ne compromettra pas sa sécurité et à quoi ils ont recours dans les compétitions en Asie » et ont ajouté que « c’est une solution acceptable pour toutes la parties« .

Son premier combat aura donc lieu ce vendredi 3 août à 11h33 contre la porto-ricaine Melissa Mojica.

Sa compatriote saoudienne, Sarah Attar, spécialiste du 800 m concourra également pour ces JO de Londres 2012.