8 questions pour bien désencombrer

Nous avons toutes et tous, au fond de nous, cet instinct qui nous pousse à conserver tout un tas de choses inutiles. Que ce soit des vêtements que l’on ne porte plus depuis des années, les boutons de rechange des vêtements ou encore la clé Allen et la vis en trop du dernier meuble en kit que nous avons acheté : tous ces objets encombrent rapidement notre espace de vie et nos pensées aussi.

desencombrer

Je vais peut-être vous surprendre mais l’astuce numéro un pour avoir une maison toujours propre et bien rangée est bien le désencombrement. En effet, vous pouvez passer des heures à astiquer du sol au plafond, s’il y a du bazar partout, votre maison ne donnera jamais une impression de netteté. Il n’y a qu’à regarder les photos de décoration d’intérieur sur internet ou dans les magazines. Leur point commun : rien ne traîne et surtout il n’y a que l’essentiel ! Et puis c’est un cercle vicieux : plus il y a de bazar, plus le ménage est long et fastidieux et moins on a envie de le faire.

Désencombrer votre intérieur vous permettra de vous libérer l’esprit. En effet, le désordre a un effet néfaste sur nos pensées et faire un grand tri permet souvent de faire le vide dans sa tête et repartir sur de bonnes bases.

Pour faire ce grand désencombrement, prévoyez-vous quelques jours (ou semaines) pour passer en revue chaque recoin de votre habitation et munissez-vous de trois grands cartons : le premier pour les objets à donner, le deuxième pour les objets à vendre et le dernier pour les objets à jeter.
Si vous ne savez pas si vous devez conserver ou non un objet, posez-vous ces quelques questions :

  • Est ce que je l’ai utilisé cette année ? Si non, il y a peu de chances que vous l’utilisiez un jour.
  • Si j’étais dans une boutique, est-ce que j’achèterais cet article ? Si non c’est que vous ne l’aimez plus ou n’en avez plus besoin. Vous savez ce qu’il vous reste à faire.
  • Cet objet a-t-il une réelle valeur sentimentale ? Les premiers dessins de nos enfants ont une valeur sentimentale, mais est-ce nécessaire de garder les 250 œuvres de la première section de maternelle ? Gardez-en juste quelques-uns pour voir l’évolution de son coup de crayon, ça suffira.
  • Est-ce que j’ai un autre objet qui remplit la même fonction ? Si oui, pourquoi en garder plusieurs ?
  • Est-ce que j’ai vraiment l’intention de l’utiliser ? Non je le garde « au cas où ». Vous connaissez cette phrase ? Oubliez-la, car « au cas où » c’est jamais !
  • Si je déménageais, est-ce que je l’emporterais ? Les déménagements sont l’occasion de faire du tri alors s’imaginer dans cette situation permet parfois de prendre plus facilement la décision de se séparer d’une chose.
  • Est-ce qu’il ne ferait pas plaisir à quelqu’un de mon entourage ou à une association ? Une pierre, deux coups ! On se débarrasse et on fait une bonne action en même temps.
  • Est-ce que je ne pourrais pas le vendre pour en tirer profit ? N’ayons pas honte, quelques euros de plus ça fait toujours plaisir.

Une fois le tour de la maison terminé, appréciez le résultat ! Vous devriez vous sentir bien plus léger(e) et pour éviter de vous retrouver à nouveau avec une maison encombrée, planifiez régulièrement (tous les jours c’est l’idéal) des petites sessions de quelques minutes de désencombrement. Avec cette méthode, vous n’aurez plus à passer par la case « grand tri » et gagnerez en sérénité.

Magalie de Accro à l’organisation

  • reply Fatima ,

    Oui c’est exactement ça. Article concis mais essentiel merci

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Send this to a friend