Carnet de voyage #3 – Penang, Malaisie

Par Pauline de www.landscapture.com

Penang… Ce nom ne vous évoque rien ? Rassurez-vous, je n’étais pas davantage renseignée quand, au gré d’une promo, j’ai acheté sans grande réflexion mes billets pour cette destination inconnue !

penang1-1

Cette île, située au cœur du détroit de Malacca, au Nord-Ouest de la péninsule malaise et à quelques encablures de la frontière Thaïlandaise, ressemble à s’y méprendre à une zone industrielle sur-développée. Et pour cause ! Elle fut pendant des années l’un des comptoirs les plus importants de la Compagnie Britannique des Indes Orientales. C’est ici même que les cargos du monde entier venaient charger leurs cales d’opium et de thé. Cette époque est révolue mais pourtant l’île, et plus particulièrement sa capitale, Georgestown, a su garder son aura d’antan.

penang2

Ce sera d’ailleurs le point de départ de ce merveilleux voyage. Bien qu’elle soit bruyante, industrialisée et parfois nauséabonde (chaleur et durian [ndlr fruit tropical qui exhale une mauvaise odeur] ne font jamais bon ménage), il s’en dégage un charme singulier et inattendu. Les façades coloniales succèdent aux centres commerciaux flambants neufs ; sur le marché, les sarongs (habits traditionnels) côtoient les survêtements de la marque à virgule… Un éclectisme présent également dans la sphère religieuse : bien que le pays soit musulman, la majorité des insulaires voue un culte à Bouddha. Malgré l’humidité ambiante, la ville s’appréhende facilement à pied. Une journée suffit pour en faire  le tour, d’autant plus que l’office du  tourisme met à disposition des visiteurs un itinéraire utile et rapide pour être certain de voir les incontournables : le quartier colonial, le fort Cornwallis, le Khoo Kongsi (maison de clan Chinois), la Mansion Cheong Fatt Ze. J’ajouterais à cette liste, la mosquée d’Acheen Street avec son minaret de style égyptien qui est surprenante. Bien sur je vous recommande d’entrer dans les petites mosquées de quartier. Que se soit à l’heure de la salat ou non, les locaux seront ravis d’échanger quelques mots avec vous !

penang3

Après une journée bien

penang4

remplie, il est temps de rejoindre Batu Ferringgi, où m’attend mon lit ! Au Nord de Penang, cette zone très touristique n’est franchement pas un trésor… surtout si, comme moi vous avez la bougeotte et adorez barouder ! En revanche, c’est un point de départ idéal pour les différentes activités et visites qu’offrent l’île.

penang5

Je décide ce matin de partir en direction de la pointe Ouest de l’île, pour rejoindre le Parc National de Penang classé «  plus petit parc de Malaisie » (2300 hectares seulement). Ne vous laissez pas submerger par l’angoisse devant le tableau qui répertorie les espèces animales présentes dans le parc, vous n’en croiserez probablement pas la moitié ! La ballade commence par un sentier aménagé, où les tables de pique-nique se succèdent le long de la plage. Puis pendant près d’une heure, il faut traverser la jungle, puis une partie de la mangrove, puis de nouveau la jungle… Ma route croise celle d’un varan qui se prélasse tranquillement sur le sable… Il a l’air inoffensif mais je préfère tout de même ne pas m’attarder !

penang6

La ballade s’achève à « Monkey Beach », où une communauté de singes a élu domicile ! Les nombreuses payottes et le bruit des jet-ski gâchent un peu le charme de ce lieu paradisiaque… En effet, de nombreux touristes y viennent en bateau pour la journée et pour les occuper il faut prévoir quelques divertissements… dommage !

Malgré cette déception, je croise un groupe de femmes réunies près d’une petite cabane en bois. Je leur demande la permission de me joindre à elles.  Je m’aperçois alors que l’heure de la salat approche, puisque toutes s’affairent autour du point d’eau pour les ablutions. Le petit cabanon était en fait une mosquée improvisée !

La fin de journée approche, fatiguée, je décide de repartir à bord d’une petite embarcation.

penang7

Les visites se poursuivent mais ne se ressemblent pas. Aujourd’hui, direction la colline d’Ayer Itam où se trouve  notamment le plus grand temple bouddhiste du pays. De nombreux fidèles y viennent en famille ou entre amis, pour une prière, un pique-nique, un stage spirituel… Construit à flan de colline, attendez-vous à gravir plusieurs milliers de marches si vous voulez le voir de plus près et admirer les superbes jardins qui abritent de sublimes espèces d’orchidées. 

penang8

Non loin de là, toujours sur la colline, faites un crochet par Penang Hill. Un funiculaire vous amènera au sommet. De là, une vue panoramique s’offre à vous. Par temps clair, vous pourrez même apercevoir Penang Bridge, le pont qui relie l’île au continent. L’air y est généralement plus frais que sur la côte, c’est pour cette raison que le vendredi, ce lieu est apprécié des insulaires qui y vont généralement en famille.

L’avant dernier arrêt est prévu au jardin aux épices. Bercé par un climat tropical, le mois de mars (période de mon voyage) correspond à la fin de la saison des pluies et au début de la saison sèche, c’est pourquoi les variétés n’étaient pas aussi diversifiées qu’espéré ! Cela reste néanmoins une agréable balade loin de l’agitation citadine. Le sentier traverse le domaine, franchit la petite cascade et se termine par la section consacrée aux épices. Laissez-vous tenter par le bar situé à flanc de falaise, qui sert de délicieux jus de carottes !

penang9

Pour clôturer cette échappée entre Chine et Malaisie, quoi de mieux que de célébrer Jumuah dans une mosquée insolite ? Voici un petit bijoux « made in Malaisia » ! Construite à quelques mètres du rivage, elle se retrouve encerclée par les eaux lorsque la marée est haute, voici « the floating mosque » !

penang10

Penang fut une véritable surprise. C’est ici que je fis mes premiers pas en Asie mais c’est surtout sur cette petite île que j’ai découvert la VRAIE tolérance. Celle qui ne se trouve pas dans les apparences mais celle que l’on vit au quotidien. Une grande leçon pour nos pays occidentaux qui se murent dans l’incompréhension et ne cessent d’exacerber les différences.

 

  • reply mahaa ,

    assalam alaikoum, franchement ça fait rêver. c’est vraiment sympa ce genre d’articles. j’ai l’impression d’avoir participé au voyage en lisant ces quelques lignes et en regardant ces magnifiques photos. merci 🙂

    • reply Revue de presse du mois de Janvier. | ConsoMouslim ,

      […] Carnet de voyage #2  –  Penang, Malaisie […]

      • reply Landscapture | » Carnet de voyage #3 pour Imane Magazine – Penang, Malaisie ,

        […] See more at: https://www.imanemagazine.com/carnet-de-voyage-2-penang-malaisie/ […]

        • reply Blog Voyage Way ,

          Très bon carnet de voyage.
          La Malaisie est un pays magnifique où les gens sont très accueillants et on est bien loin de l’harcèlement des touristes comme en Thaïlande.
          En espérant que la Malaisie reste cette pépite 😉

          • reply Farid ,

            Parfaitement bien illustré, ça donne envie dy aller, et jy vais dans quelques jours, Merci d’ajouter de la motivation à ma quete 🙂
            bien à vous!

            • reply Samia ,

              Salam A3leykoum j’ai été 1 mois en Malaisie avec mon mari en Juin 2013. Je suis passée par l’ile de Penang mais nous n’avons pas voulu rester car l’île était sale et mal entretenue; Malheureusement de nombreux déchets bordaient les plages et les rues. J’ai été déçue pas cette île alors que sur internet j’avais vu pleins de magnifiques photos. Nous avons fait toute la Malaisie et quelques jours à la fin en Thaïlande.

              Laisser un commentaire

              CADEAU DE BIENVENUE
              Recevez GRATUITEMENT votre magazine numérique "Bonjour Nouvelle Vie"

              x

              Send this to a friend