Itinéraire d’une chrétienne devenue musulmane

Salam alaykoum mes sœurs, voilà je vais vous raconter un petit bout de ma vie, et ainsi vous montrer qu’Allah est grand et guide vraiment qui IL veut !

doua

Une fausse couche m’a dévastée

Cette histoire se passe en 2004.  À l’époque j’étais chrétienne pratiquante et j’avais 3 enfants en bas âge. À un moment donné, j’ai appris que j’étais enceinte d’un 4ème mais hélas, cela s’est terminé par une fausse couche. Un évènement dramatique dans la vie d’une femme ! N’ayant pas su faire ma fausse couche naturellement,  j’ai dû faire un curetage et j’en ai été très choquée ! Les jours et les mois qui ont suivi, je ne faisais que penser à cet évènement et des nausées quotidiennes me sont venues. Chaque jour elles étaient de pire en pire, jusqu’au jour où je ne mangeais que l’équivalent d’une biscotte par jour, et avec difficultés, et même cela, ça me donnait envie de vomir… mais jamais je ne vomissais. En un mois, j’avais perdu 23 kg… Je frôlais à présent les 49 kg. Évidemment, mon corps étant en sous-poids les règles ont disparu pendant un an. Après des psychothérapies, des traitements et hospitalisations, etc. on m’a diagnostiqué une anorexie psychosomatique. En fait, mon conscient avait digéré la perte de mon bébé, mais PAS mon inconscient ! C’est pour ça qu’aujourd’hui, je peux affirmer que parfois c’est l’inconscient qui dirige le corps. Bref, je me laissais mourir à petit feu. Je ne savais plus m’occuper de mes enfants, du matin au soir et du soir au matin, j’étais dans mon lit, je n’avais plus goût à rien. Puis, un jour, en allant voir mon médecin traitant, il m’a crié dessus et a tapé du poing sur la table en me disant : « Mais enfin, tu as trois enfants, réveille-toi ! » Ces paroles ont résonné en moi et ont eu un un réel impact.

Pèlerinage à Lourdes et guérison

Étant très croyante, je priais tous les soirs et une pensée me traversa l’esprit : et si je partais en pèlerinage ? J’avais déjà auparavant effectué des pèlerinages chrétiens durant lesquels j’avais pu assister à quelques  guérisons donc pourquoi pas ? Mais cette fois-ci, je ne partais pas en tant que malade, mais en tant qu’aide-soignante (c’était mon métier à l’époque). J’avais besoin de voir qu’il y avait plus malade que moi et que j’avais la chance de ne pas avoir une maladie grave en soi. Je me suis donc inscrite au pèlerinage de Lourdes en juillet 2005 afin d’accompagner les malades de ma ville et de m’en occuper. J’étais partie en train et j’y ai fait la connaissance de Damien. Il était catéchiste. (Je vous reparlerai de lui par la suite).

Arrivée à Lourdes le matin, le voyage s’était fait de nuit, je ne vous donnerai pas tous les détails, mais je dirais juste qu’un miracle s’est produit : j’ai mangé mon premier repas !!!! Jusqu’à aujourd’hui, je ne comprends toujours pas ce qui s’est passé mais je commençais à guérir. Le pèlerinage se déroula avec fatigue ; et oui, je travaillais quand même ! Se lever à 5h et se coucher à 00h n’est pas de tout repos, mais j‘en suis revenue guérie. Du coup, j’ai fait la promesse à Dieu de devenir catéchiste, comme Damien… et je l’ai été dès mon retour.

De catéchiste… à musulmane !

En faisant découvrir « DIEU » à des petits enfants, j’étais vraiment épanouie et cela me rendait le cœur en joie. J’ai été catéchiste pendant un an, tous les mercredis après-midi. Mais je voulais aller plus loin dans ma quête. Comme j’avais repris ma vie en main, et étant mère de famille, j’avais envie de vouer ma vie à Dieu d’une certaine manière. J’ai donc décidé d’entreprendre des études de théologie au diocèse de ma province. Là, comme par hasard, je retrouve le Damien que j’avais vu dans le train. Il était déjà étudiant en 2ème année. Pendant trois ans, j’ai étudié qui était « DIEU », son rapport à l’Homme, etc. J’avais presque la même formation que les séminaristes. Mais je voulais enseigner. Trois ans après j’ai été diplômée afin de pouvoir enseigner dans les écoles maternelles et primaires.

J’ai enseigné de 2008 à 2010… Pas plus, car un événement s’est produit.

Il faut savoir que quand j’étais au séminaire, j’ai eu des cours sur les différentes religions. Le prof nous avait demandé à l’époque de tenter une expérience. Pendant une semaine, soyez hindou…Pendant une semaine, soyez bouddhiste…pendant une semaine, soyez juif…..pendant une semaine, soyez musulman… !

Expérience qui a eu beaucoup d’impact dans ma vie ! Car alors que j’enseignais en avril 2010, donc en plein cours d’année scolaire, j’ai démissionné de mon emploi, j’ai quitté mon pays, ma famille, je suis partie vivre au Maroc ! Je suis aujourd’hui convertie à l’islam depuis quelques années.

J’ai parcouru tout ce chemin pour arriver à Allah et tout a démarré à partir de cette fausse couche. On peut dire que oui, derrière un mal, se cache un bien. Chrétienne hier, musulmane aujourd’hui et jusqu’à la mort. Allah est Dieu, IL reste le Seul et l’Unique. Et je ne remercierai jamais assez Allah de m’avoir fait vivre toutes ces épreuves pour arriver à Lui. C’est vrai qu’aujourd’hui je vis encore de dures épreuves, mais j’ai confiance en Allah afin que tout rentre dans l’ordre. La vie n’est qu’une succession d’épreuves qui parfois font très mal, mais je suis sûre que derrière, il y a un bien.

Une fidèle lectrice Imanette