En route pour la Omra !

kaaba2

Imaginez un soir à la fin du repas au détour de la conversation que votre mari vous dise : « Mes parents et ma sœur partent faire la ‘omra en février, ça te dirait que l’on parte avec eux inchaAllah ? »

 

Du rêve à la réalité

Nous sommes début janvier et c’est de cette manière qu’a commencé notre merveilleux voyage.

Bizarrement au début je n’ai pas été emballée… Comme c’est le cas je suis sure pour une majorité de musulmans, pouvoir être l’invitée d’Allah était un rêve, celui que l’on fait en regardant le pèlerinage, en regardant la prière en direct ou lorsqu’on lit les mérites que l’on peut en retirer. Mais c’était un rêve lointain, pas du tout réfléchi dans le concret. Du coup cette proposition soudaine m’a effrayée. Je vous rassure, après un petit délai de réflexion et la prière de consultation, ce sentiment est vite passé laissant place à une excitation intense, mêlée de joie, de crainte et d’interrogations et Allah ta’Ala a énormément facilité ce voyage ce qui a fini d’apaiser tous les doutes que je pouvais encore avoir.

Je voyage peu et je suis une personne plutôt «angoissée» donc un mois et demi pour préparer un voyage comme celui-là autant vous dire que j’ai opté pour une organisation quasi militaire. Pour pouvoir profiter pleinement de ce cadeau il fallait que je parte l’esprit tranquille : organiser l’aspect matériel pour pouvoir vivre au mieux ce moment spirituel.

 Mission OR-GA-NI-SA-TION

Tout d’abord il fallait trouver un voyage correspondant à celui de notre famille, qui partait avec une association, donc tout était réservé et plus de places disponibles. Après quelques recherches subhanAllah je tombe sur un voyage identique (dates, vols,…) où seul l’hôtel situé à Mekkah est différent : c’est mieux que ce que l’on espérait ! Contact est pris avec l’agence, le tarif est dans nos moyens, il reste des places, le délai est suffisant pour faire les formalités et gros avantage en prime c’est une formule « sur-mesure » donc nous ne sommes pas rattachés à un groupe. Je recommande fortement cette option pour la ‘omra et vous comprendrez rapidement pourquoi.

Côté paperasse il nous manque : mon certificat de conversion que je me refusais de payer et que j’aurai très facilement, les vaccinations obligatoires (coût supplémentaire) et les visas.

 omra2

Je vous disais qu’Allah avait vraiment facilité ce voyage et voici pourquoi : le voyage étant pendant les vacances scolaires, ma fille nous accompagne. Elle a 8 ans et nous pensons que ce voyage peut lui apporter énormément dans son rapport à la foi et mettre du concret sur tout ce qu’elle a appris jusqu’à maintenant. Problème, son passeport est périmé (il le faut au plus tard 10 jours avant le départ pour la demande de visa), grosse pression : rendez-vous mairie qui annonce un délai vraiment juste. On tente le coup, l’agence nous suit et décalera notre départ si besoin. Al hamdulillah, nous l’aurons largement à temps et obtiendrons les visas sans problèmes.

Lors de notre rendez-vous avec l’agence pour la formation proposée avant le départ et le retrait de nos documents de voyage nous réaliserons que c’est elle aussi qui organise le voyage de l’association de mes beaux-parents, les hôtels seront donc les mêmes et il nous est proposé de nous joindre directement au groupe pour les visites sur place (ziyarates) afin de rester en famille. Tout s’organise bien mashaAllah. Un grand salut à cette agence, vraiment compétente et disponible qui a contribué avant ET pendant au bon déroulement de notre voyage.

 

Place à la préparation

Le temps passe et vient le moment de se préparer spirituellement. Apprentissage des rites de la ‘omra, des invocations, des sunnas relatives à la visites des villes et lieux-saints, préparation aux visites religieuses en relisant les événements ayant marqué les lieux… Il y a beaucoup à retenir et, petit détail, nous ne sommes pas arabophones du tout. Ce point m’inquiète d’ailleurs pour notre survie sur place… Khair inchaAllah je me dis à ce moment là que l’anglais nous sauvera.

Côté pratique je souhaitais partager avec vous ces quelques conseils que j’ai apprécié trouver avant de partir : en général il est autorisé 2 bagages par personne, nous n’en avons pris qu’un chacun car d’une part c’était largement suffisant et d’autre part, chaque pèlerin se voit offrir à son retour une bouteille de 10L d’eau de zam-zam mais celle-ci compte pour un bagage donc si nous avions pris un bagage en plus par exemple nous aurions du renoncer à l’une des bouteille du précieux breuvage. Voyager léger permet également de gagner du temps lors des différents transferts.

 

Les indispensables du voyage

-Un coran, citadelle du musulman, rites de la ‘omra, en format pratique pour pouvoir les avoir à portée de main en toutes circonstances.

-De bonnes chaussures car dans beaucoup de visites ça grimpe sévère.

-Une multiprise internationale (de plus en plus d’hôtels disposent de prises compatibles mais pas tous).

-Trousse à pharmacie (fièvre, toux, diarrhée, plaies,…), lessive à la main, gel antibactérien, savon sans parfum ni alcool.

-Des hijabs pratiques ! Oubliez les effets d’épingles et de superposition. De nombreuses sœurs se retrouvent avec le hijab qui glisse ou qui laisse voir le cou.

-Des lunettes de soleil, pas pour le style hein mais la réverbération des sols marbrés des mosquées en plein soleil est vraiment aveuglante.

 omra1

 Jour J : le grand départ

Je crois que l’on ne peut pas réaliser ce qui nous attend même avec la meilleure préparation. Le jour du départ est donc arrivé. Direction Roissy, nous retrouvons le groupe que nous accompagnerons pour le voyage et le transfert à l’hôtel. L’ambiance est agréable et joyeuse.

Nous voyageons avec la Saudi Airlines. Nous avons un premier vol de 7h puis petite escale à Jeddah et re 1h de vol pour enfin découvrir Médine.

Le vol s’est bien passé et la compagnie est plus que correcte. Arrivée à Jeddah, où dès la sortie de l’avion un doux air nous enveloppe. L’Arabie subhanAllah, il n’y a rien d’extraordinaire autour de nous mais on sent que là, nous sommes enfin en terre d’Islam.

 

Premier contrôle douanier et donc premier contact avec les « gentils militaires ». Les militaires nous en croiserons durant tout notre voyage. A première vue, surtout lorsqu’on débarque de sa petite banlieue française et que l’on imagine qu’en « Arabietoutlemondeestgentil », ils sont plutôt rudes et secs, plus ou moins désagréables et tout particulièrement lorsque vous êtes une femme. Mon opinion à leur propos changera pourtant au cours du voyage et j’en reparlerai par la suite car ils font partie intégrante du paysage des lieux saints.

 

Hommes et femmes sont séparés, prise d’empreintes et photos pour certains hommes, récupération des bagages, enregistrement pour la correspondance et salle d’attente, tout se passe très vite car nous ne sommes pas dans une période de forte affluence, pour le hajj c’est apparemment très différent.

L’heure de vol passe à toute allure puis soudain nous l’apercevons. Éclatante et illuminant l’obscurité, la mosquée du Prophète salla Allah alayhi wa salam, où nous ferons notre prochaine prière. C’est un sentiment très fort et nous n’attendons qu’une chose : y arriver vite !

 

 

Fi amanillah