Etre le fils de l’instant

Se préoccuper de la vie future et non pas de celle d’ici-bas nourrit le mental du musulman jour après jour. Pourtant, se peut-il qu’un croyant aspire à être le fils de l’instant ? Cet état d’esprit rentre-t- il en contradiction avec l’essence même de notre foi ? Ou bien, à l’inverse contribue t-il à nous préparer à La rencontre Ultime ?

Etre le fils de l'instant

Il existe 2 manières nous permettant de profiter de l’instant présent. L’une, nous est plus que néfaste car «la douce illusion» ( la dounya ) nous enivre jusqu’à ternir le plus profond de notre être. Quand à l’autre, elle contribue à tisser notre amour pour Allah dans le seul but de Le rencontrer.

Bien loin du traditionnel Carpe Diem, où Horace nous invite à cueillir le jour présent sans se soucier du lendemain, il s’agit là d’être le fils de l’instant car «Chaque souffle qui passe ne peut être remplacé et chaque souffle qui vient à sa propre exigence…» Aiguisons notre conscience en éduquant notre « moi » intérieur afin d’en soutirer l’excellence qui nous mènera à L’Excellent.

Ce savoir, cette science spirituelle est un bienfait d’Allah et comme le disait un grand sage : « Ô Ami, cesse de chercher le pourquoi et le comment ; cesse de faire tourner la roue de ton âme. Là même où tu te trouves, en cet instant tout t’est donné, dans la plus grande perfection. Accepte ce don et presse le jus de l’instant qui passe ». Nous ne sommes pas les garants du temps et rien n’est en mesure de nous affirmer ce qu’il nous reste à vivre. D’un point de vue temporel, nous n’avons aucun pouvoir sur les actions passées et ces mêmes actions ne sont nullement une garantie pour l’avenir. Le seul « pouvoir » qui nous incombe est de se positionner parmi ceux qui savent écouter les exigences de l’instant. A la lumière de cette sagesse il nous octroie de méditer dessus. Une méditation profonde, intra sensorielle et en éveil constant nous permettra de nous rapprocher du Très Haut : chaque seconde est une opportunité pour le musulman de non pas connaître mais vivre La Vérité. Voir, sentir, écouter, ressentir la grandeur d’Allah à travers nos expériences présentes est essentiel à notre maturité spirituelle.

Vivre le moment présent ne veut pas dire se terrer dans l’instant pour échapper au passé ou à l’avenir ; mais au contraire, naître dans cet instant pour mieux se rapprocher d’Allah.

Notre religion se calque sur le temps (un temps pour prier, un temps pour jeûner etc..). En soi, notre vie ne peut se concevoir sans être maternée par le temps (naissance, apprentissage, mariage, grossesse, maladie, décès etc.. .) Nos actes sont ponctués par ce que notre Créateur a créé dans le seul but « d’ordonner » nos vies : le temps.
A l’heure actuelle où nous sommes victimes d’un dérèglement qui inhibe notre entité religieuse sachez , vous qui êtes à la recherche d’un temps perdu , qu’il est temps de prendre le temps pour cueillir l’instant présent..

Qui sait ? Peut être est-ce « ce précieux temps» que VOUS déciderez de figer, qui vous rapprochera du Détenteur du temps…

Apprenons à être le fils de l’instant afin d’être les parents de demain car « toutes les fleurs de l’avenir sont une semence d’aujourd’hui » .