Être musulmane dans une famille antillaise et chrétienne

femme-voileeJe suis née dans une famille catholique et antillaise. Le christianisme a une place très importante au sein de ma famille bien que mes parents ne soient pas de fervents pratiquants. J’ai fait mon baptême, ma communion et ma confirmation à la demande de ma grand-mère. J’ai ainsi toujours cru en DIEU. J’ai grandi avec des musulmans mais quand mes amies me parlaient de l’islam je n’étais pas touchée, jamais je ne prêtais attention à leur religion, jusqu’au jour où… en 2006 à l’âge de 19 j’ai prononcé la shahada alhamdulilah. La façon dont DIEU m’a guidée a été un vrai miracle pour moi. En effet, IL m’a guidée à travers mes rêves… je ne pouvais pas rester ignorante face à cela ! Le rêve qui m’a le plus marquée a été celui dans lequel des femmes voilées m’ont sauvé la vie en récitant des choses en arabe sobhanALLAH ! A partir de ce moment là, j’ai décidé d’en parler à une amie, elle a été bienveillante envers moi et a su m’aider dans mon cheminement. J’étais tombée aussi PAR HASARD sur un site qui expliquait très bien l’islam, toutes les questions que je me posais, ce site y répondait. Plus je lisais et plus j’étais convaincue de ma foi en ALLAH sobhano wa ta’ala. Ainsi, en juin 2006 c’est avec émotion que j’ai prononcé la formule sacrée… alhamdulilah.

Être musulmane dans une famille antillaise et chrétienne, facile ? oh que non très difficile… Connaissant la mentalité de ma famille vis à vis de l’islam (quand je dis famille je ne me limite pas à mes parents, j’inclus aussi oncles et tantes, c’est comme ça chez nous tout le monde s’occupe de tout le monde) j’ai voulu leur prouver que ma conversion ne m’avait pas changée, que mes fréquentations ne m’encourageaient pas à devenir terroriste, que je ne deviendrai pas ce que disent les médias à savoir radicale, extrémiste, etc. Car je savais qu’il n’existait pas ce type d’islam, que c’était à cause des Hommes de notre génération que l’islam était mal vu. Ainsi, durant 2 ans je n’ai rien dit à ma famille, aucune allusion à ma nouvelle religion. Je suis toujours restée la même dans ma façon d’être, de parler et de m’habiller. C’est uniquement lorsque j’en ai parlé que cela a explosé au sein de ma famille. J’ai eu droit de la part de mes tantes à « t’es plus une antillaise t’es devenue une arabe », mon père ne m’a pas parlé pendant 4 très longs mois, mes cousines me faisaient des leçons de morales à n’en plus finir enfin voilà j’avais déclenché une guerre ! J’avais pour seul allié mon grand frère.

C’est ainsi que DIEU m’a éprouvée durant quelques années entre humiliations et indignations mais alhamdulilah je tenais bon. Il y a eu certains événements qui ont calmé la situation, entre autres le déménagement de mes parents en Guadeloupe. Aujourd’hui, mes relations avec ma famille se sont nettement améliorées, ils font plus attention à la nourriture, je peux pratiquer plus librement ma religion. Mes parents sont venus chez moi pendant le mois de Ramadan 2013 et c’est mon père qui faisait à manger ! Grâce au comportement de mon mari (converti lui aussi mashaALLAH) et à ma façon d’être mes parents ont beaucoup changé vis à vis de moi et peut-être de l’islam… Mon deuxième prénom étant Marie, je n’ai pas cherché bien loin pour mon prénom de convertie…

Il n’y a pas de secret pour que l’islam soit connu et aimé il faut savoir correctement le pratiquer comme nous l’a enseigné le Prophète salla Allahu ‘alayhi wa salam.

Leslie/Maryam