Féministe moi ? Jamais !

J’aurais aimé être « féministe »…comme j’aurais aimé être princesse, Mac Gyver ou Catwoman. Ça a de la grandeur. Ça « sonne bien » et ça donne du galon. J’aurais vraiment aimé l’être oui…

Mais chaque grand concept a son revers de médaille : la princesse démaquillée n’est finalement plus si belle, Mac Gyver redevient vite R.Deen Anderson lorsque l’épisode se termine et Catwoman n’est plus lorsqu’elle ôte ses oreilles et sa queue de félin…

Aussi, le « féminisme » perd de sa superbe, lorsque des chiennes de garde, des ni p**** ni soumises ou des 343 s****** (décidément, que de vulgarité) s’en emparent.

Pourtant, le concept de « féminisme », à savoir améliorer la situation sociale et personnelle de la femme, relève de la lutte juste et du combat noble. Mais le réduire à la mini-jupe, à l’IVG et à la contraception rend son contenu beaucoup moins chevaleresque. Comme si le respect, la liberté, la parité et la dignité se gagnaient par quelques cm2 de tissu en moins ou par une ode au libertinage.

Donc féministe moi ? Hummmmmm, non.

Juste parce que le féminisme, pour moi,  est la lutte pour que TOUTES LES FEMMES aient le droit d’exister et de s’émanciper SELON LEUR CHOIX de vie, de vêtement, de conviction (…), que ce choix soit un voile intégral, une mini-jupe, une carrière ambitieuse ou celle d’une maman au foyer.

Voilà pour moi le véritable féminisme, dans toute la noblesse de sa définition et dans toute la grandeur de son combat.

Alors quand je vois ces « « « « militantes » » » s’égosiller pour imposer, dans leur combat illusoire, un moule, leur moule, et bien je me dis qu’elles sont malheureusement en totale contradiction avec la définition-même du concept qu’elles pensent défendre ; et par le fait, leur combat est tout aussi « macho » que celui contre lequel elles luttent, et tout aussi réducteur et injurieux.

Donc féministe moi ? Jamais !

Enfin, si le féminisme aujourd’hui est majoritairement et tristement cela, il faut savoir qu’il a été par le passé porteur de belles victoires pour la femme, comme celle du droit de vote, du droit au travail, du droit à l’éducation etc…

Des droits beaux et justes, que nous avons, nous, femmes musulmanes, déjà depuis 14 siècles par le droit divin.

Et si finalement alors, la meilleure définition du féminisme était  l’islam ? ^^

Nous souhaitons partager avec vous cette vidéo, qui aborde le féminisme à l’occidental sous un autre angle, celui de la non prise en compte de la « nature » de la femme dans les grandes doctrines visant à la protéger. Bon visionage !

Les mouvements féministes en Occident – Assia Al… par leSniper05