Ma fille a été la bouc émissaire

Tout d’abord cela ne s’est pas passé en France mais en terre musulmane et je tiens aussi à préciser que mise à part ma fille aucun autre enfant n’a subi cette injustice, seulement binti…

Nous sommes arrivés en terre musulmane il y a un peu plus d’un an, j’ai toujours fais l’IEF (ndlr : Instruction En Famille) mais l’idée de mettre ma fille dans un Dar Coran ou Hadith me plaisait. Ma fille venait d’avoir 6 ans…

On nous a parlé d’une école (vilainement dissimulée sous Dar Coran) réservée aux filles, avec soit disant un programme très sérieux avec une grosse majorité de Coran, d’arabe et d’apprentissage du hadith. Cela nous a intéressé, nous sommes allés voir, prendre un rendez-vous,…. Tout s’est très bien passé, le programme avait l’air sérieux et intensif (ma fille devait apprendre minimum 5 hizb à l’année !)… Enfin bref nous étions conquis ! Nous regretterons amèrement ce choix plus tard du moins de ne pas avoir fait salat istikhara et de nous être renseignés plus en profondeur…

Les 2 premiers mois tout allait bien al hamdoulillah, ma fille avançait super bien, elle avait appris une vingtaine de hadiths, avancé dans le Coran… Seulement tout a commencé très vite à se gâter…

Elle qui au début ne voulait pas dormir de peur d’arriver en retard s’est soudainement mise à pleurer quand on lui parlait de l’école, au début je pensais que cela était dû aux heures de cours (elle partait le matin à 7h30 et revenait vers 19h), à la fatigue…. puis petit à petit cela s’est empiré. Elle refusait de se lever, refusait d’aller à l’école en nous suppliant, en pleurant, puis en refusant de manger le matin ou parfois de se faire vomir… Après 3 mois elle avait perdu 11 kg !! Elle a fait de l’anorexie mentale!  Puis elle déprimait… J’en ai parlé à mon mari qui pensait qu’elle avait juste du mal à suivre le rythme intense après 6 ans de scolarisation à la maison mais que cela irait mieux plus tard inchaAllah.

C’est au mois de décembre que les choses ont commencé à s’intensifier. Je recevais des mots des mou’alimat sous prétextant que ma fille ne travaillait pas, faisait l’idiote en classe… Puis ma fille me disait presque tous les jours que la mou’alimat l’avait tapée soit disant parce qu’elle ne travaillait pas, les punitions à gogo, les bleus sur les jambes, les bras… J’en ai eu marre et j’ai parlé clairement à mon mari de tout ça, de plus le programme scolaire avait changé, on passait du Coran aux anashid toute la matinée, elle n’avançait plus du tout… Un gros raz le bol général de ma part, seulement mon mari n’avait pas envie de la déscolariser. J’ai dû trouver une autre solution concrète pour pouvoir prendre un rendez-vous avec la directrice.

Alhamdoulillah une fois la solution trouvée mon mari m’a donné le feu vert. Je suis allée voir la directrice et là grosse surprise ! Ma fille était une menteuse ! J’ai fait convoquer les profs qui ont aussi affirmé que ma fille ne disait pas la vérité, je bouillonnais de l’intérieur mais ma colère se voyait, le discours a changé, tout le monde est devenu gentil. Puis j’ai appris que ma fille se faisait prendre ses affaires, se faisait souvent critiquer, on lui demandait de ramener de l’argent pour le donner (chose que l’on n’a pas faite alhamdoulillah), puis qu’on lui posait trop de questions indiscrètes et enfin les coups de bâtons.

Je l’ai retirée de là mais pas sans peine car on m’a dit que le problème venait de moi, et oui ! Tout était de ma faute, j’avais trop couvé ma fille ! Allahou mousta’an !!!

Puis une fois retirée ma fille a délié sa langue, j’ai appris beaucoup de choses choquantes à son sujet ! alhamdoulillah elle était très contente de partir de cette école, elle s’est rétablie moralement petit à petit, a recommencé à manger normalement et à rire comme avant alhamdoulillah ! Nous l’avons inscrite dans une autre école car elle le voulait mais nous avons beaucoup cherché avant de la mettre n’importe où, nous avons expliqué son cas, ce qui s’était passé… les mou’alimat ont été très compréhensives et alhamdoulillah nous n’avons pas à nous plaindre de quoi que ce soit ; elle avance bien, elle commence même à rattraper son retard, elle est très contente de sa nouvelle petite école même si j’avoue être méfiante ! Je surveille ma fille, j’essaie de détecter si quelque chose ne va pas pour pouvoir agir beaucoup plus vite ! Ça a vraiment été une période très difficile pour nous …

Qu’Allah préserve notre descendance de tous maux !

Une oukht fillah !

Crédit photo