France, pays de liberté religieuse

Par Nathalie M.

A l’heure où l’UMP se déchire dans une lutte fratricide pour le pouvoir, la « Droite forte » incarnée par Jean-François COPE est dans une surenchère de propositions toutes plus farfelues les unes que les autres, visant au « dressage » du musulman par rien moins qu’une « charte du musulman », qui nous stipulerait « comment n’être gentil et comment ne pas n’être méchant » ! Par ailleurs, pour ceux qui n’auraient pas encore compris que l’islam est malvenu dans cette France rêvée par certains, on enfonce le clou en proposant d’inclure dans la Constitution que « la France est une République laïque de tradition chrétienne ».

Visant exclusivement le culte musulman et le présentant comme un problème de société, estimons-nous heureux que l’UMP ait la courtoisie de nous offrir un lieu de repos bien à nous (il ne faudrait pas mélanger les torchons et les serviettes), puisque la seule ligne du projet proposant une facilitation de notre religion concerne « les carrés confessionnels dans les cimetières car toutes les religions ont droit au respect et à la dignité ». Messieurs les dirigeants de l’UMP, un bon musulman serait-il un musulman mort ?

Pour répondre à cette énième tentative politique de se réapproprier le sens de la « laïcité », lisez le texte de Nathalie M. (nouvelle chroniqueuse juridique) qui suit.


La France est un pays laïc, c’est un fait, mais qu’est-ce que ça veut dire au fond ?

Etre laïc c’est revendiquer l’indépendance de la société civile à l’égard des institutions religieuses. Et les choses s’expliquent par leur histoire, en l’occurrence,  la séparation de l’Eglise et de l’Etat au début du XXème siècle.

Beaucoup de  médias et de  politiques également détournent ce terme de son véritable sens et l’emploient comme synonyme d’antireligieux, voir anti-islam. Alors qu’il n’en est rien !

Dans le contexte actuel, nombreux sont ceux  qui  oublient que la liberté religieuse est garantie pour chacun.

L’article premier de la Constitution prévoit : « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race, ou de religion. Elle respecte toutes les croyances… »

L’article 4 de la déclaration des droits de l’Homme de 1789 dispose que «  La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui… »

Enfin l’article 10  du même  texte précise que  « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuse pourvu que leur manifestation ne porte pas atteinte à l’ordre public établi par la loi »

Ces textes datent, mais restent des éléments fondateurs  du droit  et de la société française.

Même si les lois récentes, notamment celle du 15 mars 2004 relative à l’interdiction du port de signe d’appartenance religieuse ou la très médiatique loi anti-burqa du 11 octobre 2010 tendent à encadrer cette liberté, elles doivent être considérées comme des exceptions ! La règle jusqu’ à présent reste  la garantie de la liberté religieuse.

Ce principe a été repris au niveau européen notamment dans l’article 9 de la convention européenne des droits de l’Homme (CEDH). Celle-ci  définit le droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion.

Cette convention s’impose aux pays signataires et la France en fait partie. Concrètement, toute personne s’estimant victime d’une violation de sa liberté religieuse par exemple peut saisir la cour européenne des droits de l’Homme, afin de recevoir une indemnisation, selon certaines modalités.

LA CEDH prévoit  aussi la liberté de changer de religion ou de convictions, et de manifester sa religion ou ses convictions individuellement ou collectivement, en public ou en privé, par le culte, l’enseignement, les pratiques et l’accomplissement des rites.

La surenchère politique actuelle, est préoccupante, j’en conviens, chaque citoyen a des droits ! De nombreuses associations de lutte contre les discriminations existent ! Il ne faut pas hésiter à les solliciter, à faire bouger les choses.

Ne plus subir, savoir vers qui se tourner, répondre avec intelligence, car l’ignorance est une faiblesse !

LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE