Halal : substances nocives, savoir décrypter les étiquettes.

Par Hanane Afellah de Naturodiet

Un packaging de malade, des couleurs attrayantes, des slogans accrocheurs… Les emballages alimentaires font tout pour nous attirer mais il suffit de déchiffrer l’étiquette pour vite être effrayée ! Triphosphate de calcium, huile hydrogénée, glutamate de sodium…Est-ce une pâte à tartiner ou un shampoing ? Des substances alimentaires peuvent-elles être aussi « chimiques » ?

bonbons

A moins d’être biologiste ou chimiste, déchiffrer une étiquette semble être un exercice bien compliqué. Il est de notre devoir de nous soucier de la licéité des ingrédients mais également de l’effet nocif de toutes ces substances sur notre organisme, il est dès lors, encore moins aisé de faire les bons choix.

  • Comment faiiiiire s’il vouuus plaiiiit ?

 

1°) Halal ou Haram ?

La liste des additifs étant très longue et impossible à analyser en un simple article, je vous réfère à un lien intéressant, reprenant ces derniers un par un.

 Il y a également certaines substances  sujettes à divergence comme la gélatine ou la présure.

–          La présure est une enzyme extraite de l’estomac de la vache, utilisée par la suite dans le processus de fabrication des fromages. Selon les écoles, sa consommation est soit licite soit non. A l’heure actuelle, les industriels ont souvent recours à de la présure chimique, mais cela n’est pas forcément précisé sur l’étiquetage.

–          La gélatine (que tout le monde connaît^^) a également fait couler beaucoup d’encre. Il s’agit de déchets (il faut dire les choses clairement) animaux chauffés pour former une sorte de gelée.

–           De même que pour la présure, il y a deux avis différents. La gélatine pourrait être halal, car même si elle provient d’un animal impur, il n’en subsiste ni odeur, ni couleur, ni goût dans le produit fini. D’autres disent que la structure moléculaire ne changeant pas, la substance reste impure.

 

N.B : concernant la gélatine, il faut savoir qu’en Europe, elle provient le plus souvent du porc. Elle resterait cependant licite selon le 1er avis.

 

2°) Qu’en est-il de la nocivité et de l’impact sur notre santé

Normalement, selon la législation, les additifs présents dans l’alimentation ne devraient pas présenter de danger pour la santé. Ce qui est bien loin de la réalité.

Le conseil le plus sincère et honnête que je vous donnerais, c’est de vous éloigner tant que possible des aliments contenant plusieurs additifs. Une étiquette comportant plus de trois noms d’additifs doit suffire à vous faire renoncer à sa consommation.

  • Je conviens parfaitement qu’il ne s’agit pas d’un exercice des plus évidents mais voici les différents types d’additifs nocifs ainsi que leur « utilité » :

 

  • E100 à E199 : colorants (souvent inutiles ou trompeurs)

 

  • E200 à E299 : majoritairement des conservateurs (peuvent provoquer des réactions allergiques)

 

  • E300 à E399 : antioxydants et des acidifiants (acceptables et même utiles dans certains cas, à condition de ne pas abuser)

 

  • E400 à E585 : surtout des émulsifiants et des épaississants ( ils servent le plus souvent à camoufler l’absence d’ingrédients de base (œufs dans les glaces ou la mayonnaise)

 

  • E620 à E640 : exhausteurs de goût (avec l’exemple du glutamate de sodium qui augmente le risque d’obésité, de diabète et qui ronge nos cellules nerveuses).

 

  • E950 à E967, E420, E421 : édulcorants artificiels (dose très vite dépassée pour les enfants, des études tendent aussi à démontrer qu’ils rendent moins efficaces les signaux de la satiété)

 

Évitez ainsi les plats préparés du commerce, les aliments transformés aux couleurs vives (ex surimi, bonbons…) qui sont les plus susceptibles d’en contenir. En espérant vous avoir quelque peu éclairées sur le sujet 😉

  • reply Umm Soulayman ,

    Salam aleykoum auriez-vous les sources concernant les avis sur la gélatines ? Baaraka Allahou fikoum

    • reply aliyah ,

      Salam

      Barakallah ou fioum pour cet article instructif.

      La couleur du surimi n’est elle pas naturelle?

      • reply Jamila ,

        Assalamalicoum,

        barak’Allahou fik pour cet article ma soeur.

        Il y a aussi le saindoux je l’ai lu dans la composition d’un gâteau (biscuit genre Pépito, mais d’une marque distributeur).
        « Le saindoux est une substance blanche, brillante, moelleuse et soyeuse obtenue en faisant fondre la graisse de porc sans viande. » Wikipédia

        Ma soeur Aliyah, je ne pense pas, mais je ne sais pas. Par contre le surimi c’est de la pâte: de la farine, des oeufs et pas du poisson, il y a seulement un arome naturel ou artificiel (je ne sais plus) crabe ou gout crabe, mais bon, pour info, ce n’est pas du poisson, loin de là…

        Le mieux c’est de tout faire soi meme, maison, se lancer petit à petit bi idni Lah.
        Bisous

        • reply Abderahman ,

          Salam,

          Article intéressant, mais un peu superficiel. Effectivement, on doit se posser la question si ces additifs alimentaires nocifs sont halal ou pas. Dieu nous demande de nous nourir avec ce qui est hallal et tayeb. Tayeb peut signifier que c’est acheté avec de l’argents gagné de facon equitable. Mais ca peut aussi voiloir dire que le produit doit etre sain. Les produits trouvés aujourdhui dans un supermarché sont souvent loin d’etre sain.

          Sur cette page facebook se trouve un liste a telecharger d’aditifs alimentaire nocifs pour l’homme.

          « Depuis les 30 dernières années, nous constatons un effort croissant de la part de l’industrie alimentaire pour innover, développer et incorporer des additifs alimentaires dans notre alimentation quotidienne. Certains sont inoffensifs, d’autres peuvent avoir des effets dramatiques sur le corps humain à la fois à court et à long terme. En Europe, ces additifs sont normalisés et ont comme référence un code du type E123. Nous sommes devenus des consommateurs ne sachant plus ce que nous consommons. La liste des ingrédients est souvent incompréhensible. Pour cette raison, une liste pouvant être imprimée sur une seule page a été réalisée reprenant certains des additifs autorisés les plus dangereux, à partir de la littérature existante sur le sujet. Comme certains producteurs ont réalisé que les consommateurs commençaient à se méfier des codes E123, ils les ont remplacés par les noms des additifs. C’est pourquoi une liste alphabétique de ces mêmes additifs a également été ajoutée, afin de faciliter l’identification des aliments et des boissons dangereux.
          Risques typiques des additifs cités: nausée, cancer, diarrhée, réactions cutanées, hyperactivité, troubles digestifs, blocage intestinal, neurotoxique, génotoxique, insomnie, asthme, eczéma, mutagène, provoque des réactions allergiques, kystes, problèmes rénaux, ulcère de l’estomac, maladie d’Alzheimer, endommage l’ADN, maux de tête, vertiges, infertilité, diabète, dégression du QI, etc. »

          https://www.facebook.com/DangerousFoodAdditives

          • reply Mariam ,

            Salamou’aleykoum,

            Ayant réalisé, durant mes études scientifiques, un travail détaillé à ce sujet et plus particulièrement les additifs alimentaires, je ne peux que vous conseiller de vous procurer le petit livre de Corinne Gouget (qui a d’ailleurs épaulé mon travail et avec qui j’ai pu dialoguer personnellement) « Additifs alimentaires Danger : Le guide indispensable pour ne plus vous empoisonner ».
            C’est un petit guide format poche, pertinent, exhaustif et bien organisé,il vous sera très utile lorsque vous ferez vos courses au supermarché, les additifs ne ressembleront plus à des hiéroglyphes à décoder! 😉

            Laisser un commentaire

            Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

            Send this to a friend