Hijab : quand l’école fait pression

Salam aleikoum mes chères et tendres soeurs ,

Après de longs mois de chagrin je décide enfin de tout déballer. Je suis une jeune fille de 17 ans, actuellement en 1ère ST2S et voilée depuis maintenant plus d’un an.
Tout commence en Janvier-Février 2011, la veille d’une sortie scolaire je demande à mon professeur de Français si je suis autorisée à garder mon voile pour aller au théâtre, elle me répond qu’elle est féministe et qu’elle trouve que mon voile symbolise une soumission à l’homme. Je lui dis que pas du tout, je suis orpheline de père et mes grands-frères n’ont absolument rien à voir avec mon choix de porter le voile … après quelques minutes de discussion elle accepte. Lors de cette sortie au théâtre je portais encore le voile classique ( tunique longue , pantalon large et long voile ) puis en Mars 2011 j’ai opté pour le jilbeb , je savais que j’allais avoir des reproches des professeurs de l’établissement mais à ce point là … JAMAIS !

Hijab : quand l’école fait pression

Une sortie s’annonce, je décide de garder le voile vu que la sortie au théâtre s’était bien passée. Je m’attendais à tout sauf à ce qu’elle me hurle dessus, elle m’a apostrophée en me disant :  » Vous allez où avec votre voile de 3 mètres de long ! Vous m’enlevez ça ! « ( je tiens à dire que je ne portais que le voile classique à ce moment-là mais bon passons…) , je ne savais quoi dire , quoi faire, seul les larmes ont été la réponse à ce qu’elle venait de me dire … Tout au long de cette journée j’étais exposée aux regards des hommes , sans mon voile , sans aucune pudeur ! J’en ai mis du temps à m’en remettre de tout ce qui s’était passé.

Sortie cinéma : pour pas changer à la fin du cours je vais à nouveau poser la même question concernant mon voile mais cette fois-ci cette question s’adressait à mon professeur de ST2S , je lui racontais en bref ce qui s’était passé avec mon professeur de Français et je n’ai pas pu retenir mes larmes , elle me consola et me dit qu’elle me laissait à l’exception que, à l’entrée je le retire au toilette , j’ai bien sûr accepté car je n’avais pas le choix et c’était demandé avec gentillesse … Le jour de cette sortie lorsque j’arrive à l’entrée , toute ma classe m’y attend , et là une de mes camarades me dit que la prof a encore fait des siennes en allant jusqu’à dire que mon jilbeb faisait « objet sexuel », que j’était inconsciente , et elle alla jusqu’à lui demander ce qu’elle pensait de ça. Pas de bol pour Madame puisqu’il s’agissait d’une bonne amie à moi (elle lui répondit que ça ne lui faisait rien de me voir comme ça puisque même si j’ai changée la façon de me vêtir je suis toujours la même). Sur ces mots elle ne répondit point.

Sortie à l’orientoscope: dernière sortie ! Cette fois-ci pas de demande j’y vais cash, à l’entrée de l’orientoscope j’ôte le haut de mon jilbeb pour laisser place au hijeb normal, j’entre avec, les 3 professeurs de mon établissement présentes ne m’interpellent pas, donc je le garde. Environ un quart d’heure plus tard, mon professeur de Français pour pas changer, me tapote à l’épaule droite et me dit :  » Bon, l’histoire de votre voile ça commence à être lassant à la fin, ça commence à bien faire ! «  Un de mes camarade de classe ne me laisse pas le temps de répondre et lui dit:  » Oh ; c’est bon celui là il est petit ! « .
La prof lui demanda de se taire et je lui ai donc à mon tour parlé en lui disant qu’il était petit et que je ne l’enlèverai pas ! Tout l’après-midi se déroula bien , les deux autres professeurs ne m’ont toujours rien dit donc tant mieux , puis le proviseur adjoint s’avance vers mes copines et moi et nous demande si tout se passait bien , si ça nous intéressait , il me demande de venir avec lui , il me prit à part et me dit plutôt gêné :  » Bon , vous savez pourquoi je dois vous parler ? « . Je lui réponds que oui, j’imagine de quoi il doit s’agir. Il continua en disant que, la loi elle est applicable même lorsque nous nous trouvons en dehors de l’établissement, que je devais aller soit aux toilettes, soit dans un coin discret pour le retirer, il me disait ça tellement gêné que pas une seul fois il a prononcé le mot voile ou même foulard. Je lui ai dit que ça ne me faisait pas plaisir de l’ôter, mais c’est plus acceptable dit de cette manière qu’en venant m’agresser, «  les choses comme celle-ci doivent être dites en douceur » telle fut sa réponse .C’était l’heure de partir, juste une petite barrière séparait l’orientoscope de la sortie, je me suis donc placée derrière la barrière et sous les yeux de mon professeur de Français j’ai enlevé mon petit voile et j’ai mis mon jilbeb. Elle n’en croyait pas ces yeux, elle a hurlé mais comme pas croyable dans tout l’orientoscope que tout le monde s’est mis à regarder par la fenêtre pour me voir, elle ne « comprenait pas pourquoi mes copines de classe me soutenaient ! » C’est ce que nous a dit l’une des filles qui avait tout entendu. Elle ne me regardait plus, elle ne me souriait plus ! Pour un lycée privé catholique, quelle ouverture d’esprit ^^.

Le conseil de classe : j’ai pu assister au conseil de classe , tout s’est bien passé lorsqu’on discuta de mes remarques etc… Puis j’ai décidé de parler de cette affaire concernant mon voile , trop de larmes , trop de douleur pour continuer à garder le silence , s’en était trop ! J’ai alors débuté en disant que la religion n’était pas un sujet tabou, que je me sens dans l’obligation d’en parler, c’est alors que ma prof de mathématiques en me voyant effondrée en larme m’a dit qu’il fallait que j’en parle, j’ai continué en disant que j’étais quelqu’un de tout à fait normal et c’est pas pour autant qu’un voile me rend différente des autres , j’ai autant de respect à recevoir qu’eux . Et lorsque dans une sortie scolaire vous prenez comme excuse la loi pour faire ressortir votre vision personnelle je ne suis pas d’accord donc si vous m’interdisez de porter le voile alors interdisez aussi ceux qui fument de fumer! Dans un établissement il est formellement interdit de fumer comme il est interdit de porter des signes ostentatoires ! Le proviseur adjoint me répondit que c’était une protection pour moi lorsqu’ils m’ont dit de retirer mon voile etc … Mon professeur de Français s’est faite passée pour la victime en disant que c’était moi qui lui avais répondu avec agressivité, j’ai cru halluciner, je n’ai pas rétorqué car je sais qu’en aucun cas les profs auraient été de mon coté … Mes deux professeurs de ST2S étaient d’accord avec moi sur le fait qu’aucun élève n’est censé fumer lors d’une sortie. Mon professeur de ST2S , m’a demandé pourquoi est-ce que maintenant je suis plus sensible au sujet du voile qu’avant , je lui ai répondu que trop de réflexions m’ont été faites et que le moindre propos violent concernant mon voile me touchait . Elle ma prise dans ses bras et m’a fait un petit bisou hihi , mais malgré sa tendresse , j’ai constamment une énorme boule au ventre lorsque je vais en cours je me sens de moins en moins à ma place et de plus je ne leur ai pas dit mais je compte ne plus faire aucune sortie dans le cadre scolaire.

J’avais besoin de le dire, et de vous en parler mes sœurs ; merci à toutes celles qui me liront, je vous aime fi Allah Azawajjal.

Anonyme

  • reply Djenebou ,

    As-salamou aleykoum oukhti. Je te comprend, j’ai vécue une histoire similaire à la tienne…
    Je rentre en ST2S à la rentrée prochaine (dans un lycée privé catholique aussi) et je me suis renseignée auprès du proviseur s’il y’avait un problème quand à mon voile et apparemment il n’y en as pas, bon après je me méfie toujours hein ! On verra bien à la rentrée mais je ne resterais pas dans ce lycée s’il n’est pas accepté..

    • reply Narkis ,

      Salam aleikoum ma soeur.

      L’islamophobie et est fléau qui existe bel et bien en France. Il suffit de lire les journaux pour se rendre compte à quel point la femme musulmane est dénigrée : « la femme voilée est une ratée », « elle est soumise, pas respectée », « elle n’a rien trouvé de mieux », « elle s’est réfugiée dans une doctrine qui la rabaisse », « elle n’a pas toute sa tête », « elle est manipulée, inéduquée ». C’est fou de constater à quel point un simple bout de tissu peut déchaîner un pur racisme et des préjugés infondés.
      Je suis une musulmane et alhamdouLlillah je suis voilée. Je suis née et j’ai grandi en France. Je comprend entièrement le calvaire que tu as vécu. Au lycée, certaines camarades de classe considéraient qu’elles étaient contre mon voile car elles étaient « pour l’égalité homme-femme ». Durant ma troisième année de licence, je me suis inscrite pour participer à une journée orientation et insertion. Je devais faire visiter mon université à une classe de lycéens. Une responsable m’a pris à part et m’a dit que je n’avais pas le droit de porter mon voile car cela était inconvenu devant des lycéens. J’étais tellement sidérée que sur le coup je n’ai pas su répliquer. La condition était simple : soit j’enlevais mon voile et je pouvais faire le guide, soit je gardais mon voile et alors j’étais priée de me retirer incognito. J’ai choisi la seconde option et un autre responsable s’est montré très compréhensif. Il a décidé de me payer la première heure. « C’est votre droit … pour le déplacement ». Ce responsable m’a vraiment touchée ; contrairement à l’autre qui sans aucune raison valable a tenu des propos totalement injustifiés.
      Je raconte mon propre vécu pour te dire que tu n’es pas seule. Je te recommande avant tout de te remettre à Allah subhana wa ta’ala. Place ta confiance en Lui, Il est le meilleur des guides et des secoureurs. Puis, n’oublie pas que la connaissance est un devoir pour tout musulman. Je te conseille donc fortement de faire des études dans la filière qui te plaît. Le voile est en aucun cas une atteinte à la dignité de la femme. Le voile montre la soumission de la femme à Dieu, au chemin qu’Il agrée, au fait qu’elle accepte et adhère entièrement à l’islam. Le voile affirme la liberté de la femme, la pudeur et l’assurance de soi. Le voile n’est en rien un frein à la vie. J’ai voyagé et effectué plusieurs séjours avec le voile. Le racisme est partout car la peur de l’autre est un constat établi dans chaque pays. A l’inverse, certaines personnes (musulmanes ou non) m’acceptent telle que je suis. Ces personnes ont su voir ce qu’il y avait au delà de mon voile, elles m’acceptent telle que je suis et masha Allah j’ai de la chance d’avoir des amis pareils.
      Ma sœur, je voudrais te dire d’être fière de porter le voile et de ne pas te laisser perturber par des mauvaises paroles. Concentre-toi sur ce qui est important et sur ce qui peut réellement apporter le bonheur sur ce bas monde. Pratiques ta foi et continues de vivre. Je te souhaite inshAllah le meilleur dans tous les domaines et qu’Allah le très haut te facilite.
      Le chemin de la piété est semée d’embuches mais la félicité pour les croyants se trouve dans la vie après la mort. Qu’Allah azawajel bénisse et fasse miséricorde à la Oumma de notre bien aimé prophète Muhammad sal Allahou alayhi wa salam et que ce-dernier soit satisfait d’elle.

      Wasalam

      • reply nina ,

        as salam alaykoum
        je reprend ce que tu as di Tasnim « Je sais qu’il n’en a pas été question dans ton témoignage mais surtout ma soeur, n’abandonne pas tes études à cause de la douleur de l’épreuve. Toute science est utile. Justement c’est ce que je me dis aussi car moi aussi je ne sais plus quoi faire les études et le hijab ,
        je suis étudiante et je suis des cours par correspondance mais le souci c’est que je dois effectuer des stages en entreprise pour valider mon année comme tu dis toute science est utile je ne veux pas arreter les études pour le hijab car savoir ,étudier c’est ce que allah swt dit aussi nn ?

        J’attends vos réponse mes soeurs,
        wa salam

        • reply Kizane ,

          Il faut étudier, il faut acquérir le savoir: pour Allah, pour nous, pour notre famille, notre communauté.
          Je pense que les jeunes filles ne devraient pas arrêter les études ni se priver des sorties scolaires pour le hijab. Vous n’avez pas le choix, la priorité c’est votre formation, Allah sait ce qu’il y a dans vos coeurs, endurez avec patience.

          Peut-être que je dis ça parce que je ne suis voilée que depuis 7 jours …

          En tout cas en ce qui me concerne, je suis chercheur en neurobiologie en reconversion dans l’enseignement. Je vais commencer à donner des cours dans une école privée d’enseignement supérieur à la rentrée prochaine et pour mes cours je vais devoir retirer mon voile. En parallèle de cet enseignement je vais passer le concours du CAPET pour être prof en lycée technique et si j’ai le concours (Incha’Allah), si je suis prof au lycée je devrais aussi retirer mon voile … En tout cas, ça fera au moins une prof qui soutiendra les filles voilées en sortie 

          Je ne prétends pas détenir LA solution mais pour le moment c’est le seul compromis que j’ai trouvé.

          Je terminerai juste en disant que ces témoignages m’ont touchée car l’année dernière, en tant qu’enseignante j’ai accompagné mes élèves en sortie scolaire. L’une de mes élèves était voilée, biensûr cela ne m’a posé aucun problème… Par contre mon collègue est venu me faire part de ses interrogations et de ses inquiétudes (pour dissimuler sa désapprobation…). Finalement on a eu une longue discussion et je ne dirai pas que je l’ai convaincu mais je pense qu’en en parlant avec douceur et calme je lui ai montré qu’au fond ce n’était pas si grave que ça que cette histoire de voile en sortie scolaire…

          • reply hasna31 ,

            Salam aleykoum

            Je suis profondément attristée de voir qu’après Tous les efforts denotre chère soeur si forte mashaAllah pour garder son voile à l’école, elle puisse encore recevoir des messages lui disant N’abandonne pas tes études pour le voile?! Pourquoi, pour une Carrière? Pour montrer aux autres Moi j’ai Tel poste, ou Tel Poste, pour cette vie si courte et éphémère? et à Allah que comptez vous lui dire?! Astaghfirollah, j’en ai les larmes aux yeux de lire des choses pareilles, tellement souvent je lis ça, comme quoi la facilité est bien souvent argumentée c’est incroyable
            Je veux juste dire à ma soeur du témoignage, pour la soutenir, pour sa force son courage sa Foi en la vie après la mort… Ya Oukhti fi’llah je t’aime énormément tu es un modèle pour nous toutes qui avont la foi profonde, la sourate Al Baqara il y a un verset qui m’a Bouleversé à vie :
             » Si tu suis la majorité des gens dans ce qu’ils font et disent, ils vont finir par t’égarer »
            SoubhanAllah..Ma chère soeur du témoignage MashaAllah, tu es si forte, je suis sure que le prophète 3aleyhi salat wa salam serait fier de toi.

            Comment se battre pour faire évoluer la Oumma si on Renie nos croyances Tête baissée pour se faire une place éphémère qui plus est dans une société Islamophobe, s’humilier soi même pour ça! Il ne faut pas leur donner ce qu’ils veulent, nous voir Sans notre voile, nous voir Renier nos principes et nos croyances pour s’intégrer à Eux! ça ne fera que rendre notre Oumma plus faible!! Ce qui la rendra Forte ce sont des filles comme notre soeur du témoignage, ce qui la rendra plus forte cest de se battre Avec nos convictions! Il y a milles façons de faire des études Avec le voile el hemdoulileh! Il y a les cours à distance, et puis à la fac ensuite o peut porter le voile. Pourquoi il y a des pays comme l’Angleterre ou la Suède ou la Canada où le voile ne pose pas de problème? Alors Si on a le choix, on doit s’entraider entre soeurs, et savoir Imposer notre voile avec douceur dans cette société, créer nos propres entreprises, associations, réseaux, et c’est largement possible car nous sommes nombreux musulmans de france el hemdoulileh, plutôt que de lécher les bottes des kouffars

            Je te félicite sincèrement, tu es mon modèle, Personne ne doit remettre en question Ni ton Voile, Ni tes convictions, et saches oukhti, que dans la vie il ny a que 2 chemins : celui de la facilité (dire qu’on a pas le choix,qu’on doit accepter les volontés de la majorité des Kouffars anti Islam, non mais si les Pieux compagnons du Prophète s’étaient dit ça, l’Islam n’existerait même plus… ), et il y a celui de l’adversité, Toi mashaAllah, tu as choisis celui de l’adversité , le combat de nos pieux prédécesseurs. Tu es dans le chemin d’Allah, et il te comblera de ses bienfaits inchaAllah

            • reply zahra ,

              Salam

              Comme je te comprend ma soeur !!

              J’ai commencer à porter mon voile j’avais 10 ans ! Sa été un choc pour mes parents. Mon père était très fière que je décide de le porter mais ma mère ne le voyait pas comme ça. Elle était inquiète elle disait que j’était trop jeune que j’allais rentrer au collège etc (C’était durant les vacance d’été j’allais entrer en 6ème). Après plusieurs jours de disputes avec ma mère on a convenue que je porterais le voile une fois que je serais « une jeune femme ». Manque de pot, 2 semaines plus tard j’étais réglée mdrr Après ça ma mère m’a dit que c’était le mektoub mais de peur que je sois rejeter par les élèves (j’était la seule petite fille musulmane. Sinon ce n’atait que des vielles dames). elle m’a demander de porter une casquette pour aller au collège, ce que j’ai refuser car ça me mettait mal à l’aise.
              Vient le premier jour d’école. Je rentre normalement avec mon voile et personne ne me dit rien. J’étais fière que personne ne m’ennuie. On m’a attribuer une classe où j’ai suivit mes cours. A la fin des cours mon père a tenu à ce qu’on aille voir le directeur afin qu’on me laisse porter mon voile. Le directeur était très gentil et il a accepter de me laisser porter le bandana. Pendant 2 jours aucun souci. Mais le troisième jour ma prof d’anglais me demande de retirer mon voile. Je lui dit que non car j’ai l’autorisation du directeur. Elle me répond que c’est un ordre de ma professeur principale. Finalement, malgré mes larmes et mes protestations j’ai été obliger de le retirer. 2 mois plus tard, notre directeur part à la retraite et c’est sa remplaçante qui va faire de ma vie un enfer. Elle me suivra partout pour voir si je garde ou non mon voile, il suffira qu’elle me voit avec un bandeau pour qu’elle accoure vers moi et me demande de le retirer car je suis « un cas spécial ». Alors je me révolte et au lieu de venir avec mon bandeau je viens avec mon voile entier et je me tient debout devant la grille du collège avec une amie. La directrice me voit et vient me demander de le retirer. Je la regarde dans les yeux et je lui répond que je ne suis pas dans le collège, que le collège se trouve à 5 cm de moi (j’étais un peu peste :p) après ça beaucoup d’élèves chrétiens sont venus me voir pour me féliciter et m’ont dit de tenir le coup (Je les remercie du fond du coeur et je prie pour qu’Allah les guide sur le droit chemin). Au sortie j’avais le droit de garder mon voile jusqu’à ce que le directeur d’un cinéma me demande de retirer mon voile. Une bataille jusqu’à mes 15 ans où j’ai décider d’arrêter les cours.
              Aujourd’hui j’ai 21 ans et lorsqu’on me demande en entretien si je regrette mon choix d’avoir arrêter les cours à cause de mon voile je leur répond que non. Mon voile est ma fierté aujourd’hui et si c’était à refaire je le referais.

              Je n’ai pas réussis a me faire embaucher à un seul boulot depuis mes 15 ans parce qu’on accepte pas mon voile. Mais hamdullillah je vois les musulmans et les musulmanes se réveiller et donner de l’aide à ces femmes là. Je les remercie et qu’Allah vous récompense !!!

              Garde courage ma soeur et dis toi que ce ne sont que des épreuves.

              Le prophète SAW a dit :
              « Allah n’éprouve que ceux qu’il aime »

              • reply Ilham ,

                Salamanque aleykoum wa rachat ululât wa baraka tuhu oukhty . Je tiens à te dire que ce qui t’es arrive garde le au fond de ta mémoire , un petit combat qui t’es je penses profitable car l’action n’est encore plus belle et plus profitable quand elle est difficile. Et si tu es éprouvé c’est qu’ALlah t’aime et te donne la possibilité de prouver ton amour pour lui in sha Allah .. En bref moi j’ai 14 ans ´ je rentre au lycée l’année prochaine et j’ai très envié de porter le voile seulement même probleme !!! Ça ne me freinera pas ça c’est sur in sha Allah mais je me pose des questions sur le fait de devoir l’enlever à l’entrée du lycée, dois je le faire ?

                • reply racha ,

                  salem,
                  Ton histoire ma vraiment touché et tu as bien réagie et surtout tu as pris une bonne décision de ne plus faire aucune sortie scolaire. Bon courage

                  • reply Yasmina ,

                    A salam arlekoum j’ai 15 ans 16 le 21 décembre inch’Allah et je doit retirer mon voile avant d’ entrer au lycée . Choix que je ne regrette pas , j’attend d’avoir 16 ans pour arêter le lycée inch’Allah même si mes parents sont contres. J’espere partir vivre avec mes parents au maroc et me marier la-bas inch’Allah . Une vie simple Inch’Allah . Mes soeurs je vous demandes de lire le verset 97 de la sourate 4 , sourate les femmes au sujet de l’obligation de la hijra.

                    • reply Chaïma ,

                      Salem aleikoum oukhty,
                      Alors voilà moi aussi je suis dans le même cas que toi.
                      Avec notre prof de français on participe a un programme qui lie notre cour et des films que l’on allait voir au cinéma 3 en l’occurrence.

                      La première sortie:
                      Les profs étaient 3 ma prof de français le prof de maths et un autre prof
                      Je décida donc de retirer mon hijeb pour ne pas me prendre des remarques a la sorti je l’ai remis

                      Lors de la seconde sortie
                      Les mêmes prof étaient présent je décida donc de garder mon voile personne ne m’a rien dis lors de toute la séance de cinéma

                      Puis lors de la dernière séance
                      Il y avait ma prof de français (l’organisatrice) le prof de sport (accompagnateur)
                      Le prof de sport fais l’appel et il arrive a moi
                      Lui:Chaïma?
                      Moi: oui
                      Lui: tu n’oubliera pas
                      Il me fessait signe de retirer mon voile
                      J’ai toute suite dis non
                      Il n’a pas chercher a discuter on es monter puis arriver devant la porte de cinéma il c’est mis devant moi et m’a dis devant ts le monde pendant que les autres entraient moi j’étais la a débattre sur le voile ma fierté il me demandais de retirer ma fierter
                      Il m’a dis  » tu m’enlève sa, la loi c’est la loi ! Tu le retire ou tu rentre pas! »
                      J’ai répondu « si mon voile n’entre pas je n’entre pas aussi »
                      En bref il m’a dis soit tu l’enlève soit tu part il ma laisser le choix donc je suis parti
                      Alors que j’étais sous sa responsabilité chose qu’il n’a pas le droit de faire
                      Bref en rentrant au lycée jsuis aller en étude
                      Et le lendemain j’ai vu qu’il mon mise absente je suis aller voir ma CPE elle m’a dis que j’étais fautive et que j’allais être exclu
                      Qu’Allah nous faculté cela c’est passer lundi 14 avril 2014

                      • reply Imane Magazine ,

                        Je vous invite à vous rapprocher du CCIF et à leur rapporter votre situation. Ils vous aideront très certainement avec leurs juristes à faire valoir vos droits.
                        Qu’Allah vous facilite oukthy. Avec tout notre amour fillah et notre soutien fraternel <3

                      Laisser un commentaire

                      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

                      Send this to a friend