L’endométriose, un mal féminin méconnu

L’endométriose est un mal gynécologique fréquent, relativement grave, et malheureusement trop méconnu.

Une lectrice a souhaité nous faire part de son témoignage et de son quotidien avec cette pathologie.

Pour plus d’informations, retrouvez également en complément dans notre magazine magazine papier de Mai-juin 2012, un article dédié à l’endométriose.

Salam aleikoum mes soeurs fiLlah,

J’ai décidé de prendre mon courage à deux mains et d’écrire ma souffrance, non pas par pur égoïsme mais pour donner un gros coup de pied à cette maladie, pour qu’elle puisse sortir de l’ombre. Je sais que certaines de nos soeurs en souffrent et sont souvent incomprises par leur famille.

Tout à débuté en 2006, j’avais 27ans. Depuis pas mal d’années, j’avais des spasmes au ventre , si bien que je me retrouvais toujours aux urgences où les médecins finissaient  par me dire que j’étais angoissée, nerveuse, que je ne buvais pas assez.

Je faisais des radios et le constat était toujours le même : vous n’avez rien, ceci est surement du à votre alimentation.

Jusqu’au jour où un urgentiste m’a conseillé d’aller faire une échographie des ovaires car mes spasmes étaient peut être liés à un dysfonctionnement ovarien.

Résultat, j’ai fait ma première échographie des ovaires, ce qui a permis de déceler de gros kystes sur chaque ovaire : 8cm et 7 cm. On me les a retirés par coelioscopie, mais le médecin a finalement diagnostiqué après biopsie une endométriose. Quelques explications s’imposent : l’endomètre est la paroi utérine qui se liquéfie tout les mois et provoque les règles. Mais chez certaines femmes, l’endomètre (règles) va se loger ailleurs : ovaires, trompes, intestin… ce qui provoque chez toutes les femmes atteintes d’endométriose de fortes douleurs lors de leurs menstrues et même pendant leur ovulation.

Donc à chaque période menstruelle, une partie ne s’évacue pas. Le remède est de mettre le processus menstrues au repos en tombant enceinte mais la maladie peut engendrer l’infertilité. Vous voyez le truc.
J’ai été plusieurs années sous traitement pré-ménopause et aujourd’hui j’essaye d’avoir un enfant inchaAllah avec mon conjoint. C’est assez délicat d’en parler autour de soi, on se sent souvent seule car on a peur d être mal jugée en tant qu’épouse. Al hamduliLlah mon époux est compréhensif. Parfois j’ai mal lorsque je me dis que peut être je ne pourrai pas lui porter nos enfants…

Je veux par ce témoignage rendre hommage à toutes nos soeurs qui souffrent (de cette maladie ou d’une autre), qu’elles ne perdent jamais espoir car ALLAH, Exalté Soit Il, est Capable de toute chose.

Faites des check up mes soeurs c’est important.

Salam aleikoum mes soeurs fillah

Anonyme.