La cuisine des p’tits bouts [partie 2]

Ecrit par Warda Kennouche

Cuisiner avec un jeune enfant peut-être un merveilleux moment de bonheur et de complicité, tant pour vous que pour lui. Au-delà de l’amusement, la cuisine peut devenir une véritable source d’apprentissage et de communication. En outre, préparer un repas ensemble, renforce les liens familiaux, l’héritage culturel (les recettes perdurent et sont  transmises de génération en génération), et donne à l’enfant un sentiment d’importance. Bien entendu, les recettes et les manipulations sont à adapter selon l’âge et l’aptitude de l’enfant(il est possible de s’y prendre très tôt 18- 24 mois selon la participation), mais les résultats sur sa personnalité sont immédiats et incontestablement féconds: par les responsabilités et la confiance engagées, la cuisine renforce l’estime de soi et étoffe sa progression. Qui n’a jamais vu un p’tit bout brandir fièrement son premier biscuit ou sa jolie salade de fruit, recherchant ainsi la reconnaissance et l’approbation de ses proches ?

Soulignons, de plus, que l’« imitation » reste le point essentiel de la psychologie du jeune enfant, « cuisiner comme Oummi » deviens alors un moment de détente, d’intégration et de développement. La cuisine éduque les goûts et fait appel à toutes les facultés sensorielles. En effet, les cinq sens sont largement déployés :

– L’approche visuelle est en première mise à l’honneur, l’étendue de couleurs, de formes, d’aspects différents des aliments poussent l’enfant à s’y intéresser et à toujours rechercher les nouveautés. Ce spectacle l’attise et l’émerveille, quoi de plus normal vu que nulle part ailleurs il trouvera autant de diversité au sein de son propre environnement.

– L’ouïe est ensuite un sens incontournable en cuisine. Le côté sonore pousse l’enfant à être vigilent et attentif. Il s’organise instinctivement pour répondre rapidement aux directives de la personne qui l’accompagne ou pour simplement apprécier les « chants » des cuissons, des découpes ou des casseroles qui s’entre cognent. Cette ambiance dynamique à elle seule suscite l’envie de l’enfant, elle le pousse à dépasser ses limites et à donner le meilleur de lui-même.

– La dimension olfactive quant à elle reste primordiale et amène même l’enfant dans un processus émotionnel. Une odeur agréable, un parfum subtil attire son attention et le forge déjà sur ce qu’il va aimer manger ou non.

– La démarche gustative vient ensuite naturellement. Porter un aliment à la bouche et le gouter est presque un réflexe chez l’enfant, ainsi il cultive ses préférences nutritionnelles et renforce sa personnalité.

– Enfin la sollicitation tactile appuie sur les compétences motrices de l’enfant. En plus de le rendre plus adroit et agile, la cuisine améliore son côté astucieux et cauteleux. Toucher un fruit ou un plat, participe au cheminement de reconnaissance et d’assimilation.

Cette dimension instructive n’enlève en rien à tous les plaisirs engendrés. Ce moment de partage, de connivence avec son enfant est unique. L’épanouissement du petit se lira sur son visage, les éclats de rires et les sourires figés seront singuliers. Ces savoureux instants fusionnels deviendront inégalables, alors pourquoi s’en priver ?

Avant de commencer, il est essentiel de mettre l’accent sur plusieurs points. En premier lieu, n’attendez pas à ce que votre enfant soit aussi rigoureux que vous, ne vous étonnez  donc pas de l’état de la cuisine une fois le repas terminé : elle s’apparentera sûrement à un véritable champ de bataille ! Il fera probablement souvent glisser un œuf à terre malencontreusement, videra votre SEUL  kilo de farine dans l’évier ou votre unique litre de lait… Mais pas de panique, le jeu en vaut vraiment la chandelle, croyez moi.

Autre détail important, mettez un point d’honneur sur l’ORGANISATION  et l’hygiène, expliquer de A à Z au p’tit bout ce que vous allez entreprendre avec lui, lisez lui la recette et nommer chaque instruments utilisés, ainsi son attention sera beaucoup plus grande ! Mettez-le à votre hauteur, confier lui certaines tâches faciles à réaliser et faites le participer constamment. Parlez lui, demander lui son avis, prenez ses idées, c’est ainsi que vous rendrez cet instant inoubliable pour lui et lui donnerez envie de recommencer en votre compagnie.

Pour obtenir une totale concentration d’un jeune enfant, il faut à tout prix le ménager et ruser de tous les stratagèmes possibles pour captiver son intérêt :

[tab:Par le Jeu]

PAR LE JEU (Sablés puzzle)

Sablés puzzle

Etablir une recette tout en s’amusant est le meilleur moyen de l’encourager. Transposer son monde récréatif dans la cuisine, ne peut que l’attirer. C’est pourquoi, je vous propose de réaliser des biscuits à la forme bien particulière, qui une fois assemblés constituent un véritable puzzle comestible !

Sablés à la noix de coco :

250 gr de farine

125 gr de beurre pommade

80 gr de sucre glace

80 gr de noix de coco râpée (ou amande en poudre)

1 pincée de sel

1 œuf

Dans un récipient, mélangez la farine, le sucre glace, la noix de coco et le sel. Sablez du bout des doigts avec le beurre et incorporer l’œuf. Réservez au frais une heure dans du papier film. Laissez votre enfant mettre la main à la pâte, ces petites mimines la rendront encore meilleure !

Sur un plan fariné, demandez à votre enfant d’abaisser la pâte sur une épaisseur d’un centimètre environ à l’aide d’un rouleau. Restez à ses côtés, vous le dirigerez s’il a du mal.

Coupez un carré parfait de quinze centimètres de chaque côté.  Divisez-le ensuite en neuf en formant des pièces de puzzle de cinq centimètres. Séparez les parties qu’à la dernière minute, ainsi une fois cuites elles s’emboîteront parfaitement à l’image du célèbre  casse-tête.

Sablés puzzle2

Sur une plaque chemisée de papier cuisson, déposez les biscuits avec l’aide de votre bambin, et enfournez-les 12 min à 180°C (four préalablement chauffé).

Décoration :

Pâte à tartiner

Pâtes d’amande rose et verte

Assembler votre puzzle et étalez une fine couche de pâte à tartiner sur l’ensemble des pièces (elle servira de « colle »). Séparément, créez votre image à reconstituer à l’aide des pâtes d’amande (cœur bicolore pour moi), et déposez-la délicatement encore entière sur les sablés. Découpez ensuite chaque contour des pièces du puzzle pour une finition parfaite.

Il est prêt à l’emploi et à être dégusté!

Sablés puzzle2


[tab:Par le défi]

PAR LE DEFI (wrap au poulet et à la cacahuète)


Wrap au poulet

L’effet de surprise réanime l’attention de l’enfant. Pour le booster, proposez-lui de vous lancer un défi culinaire tout en le faisant participer à sa conception et à sa réalisation.

Pour ma part, il a très bien compris le principe en quelques secondes et m’a demandé d’allier ses deux aliments préférés dans UN seul sandwich : LE POULET et LA CACAHUETE !« Cap ou pas cap Oummi ? » (Je vous entends toutes derrières l’écran,à vous dire « Waw quelle imagination le petit ! » lol)

Coupler plusieurs sensations en bouche, comme le craquant et le moelleux, donne au plat une dimension beaucoup plus intéressante. Et étonnamment le poulet et la cacahuète se marient à merveille. Cette recette peut être ENTIEREMENT réalisée par un enfant.

Ingrédients :

Fromage frais ail & fines herbes

2 feuilles de tortillas

2 Blancs de poulet

4 feuilles de salade verte Ice berg

2 tomates

2 gros cornichons

1 poignée de cacahuètes grillées et salées

Etalez une couche fine de fromage frais sur la feuille de tortilla, ajoutez votre salade, le blanc de poulet, les tomates et les cornichons coupés en lamelles, parsemez de cacahuètes et roulez.

Recommencez l’opération, puis découpez vos wraps.

Sablés puzzle2

[tab:Par le goût]

 PAR LE GOUT (smoothie carambars / réglisse)

Sablés puzzle2

Qui dit enfants, dit BONBON bien évidemment ! En bonus voici une petite boisson qui régalera les papilles de vos amours.

Ingrédients :

15 carambars goût fraise

5 rouleaux de réglisse

2 yaourts grecs

30 ml de crème fraîche liquide

150 ml de lait écrémé

Préparation :

Laissez fondre à feu doux les réglisses et les carambars dans la crème et le lait, puis réservez. Une fois le mélange refroidit, mixez le avec les yaourts.

Servir très frais !

[tab:END]