Famille

Le miracle de l’accouchement

By  | 

Article écrit par Hayate Haïfi

Redoutée, rêvée, et surtout attendue, la venue au monde d’un nouveau-né est assurément un moment de libération pour toutes les femmes ayant patienté neuf longs mois. Neuf mois de persévérance qui deviennent parfois interminables. Pour aboutir à un miracle, à une merveille. Un prodige après cette période qu’ALLAH soubhnahou wa ta’ala a décrétée, où le corps s’est métamorphosé, où l’esprit a pris le temps de comprendre tous ces bouleversements, où Allah a fait Son œuvre sans fatigue ni efforts : « Sois » et le bébé « est ». Certes, comme toute future maman, vous appréhendez, vous vous inquiétez et donc vous allez parler, vous interroger et vous informer sur ce monde nouveau de la grossesse et ses étapes, et celui de bébé et de sa future éducation. Mais sachez qu’il y a une chose qui malgré vos multiples et incessantes préparations reste un épisode parfaitement incontrôlable et ô combien fascinant qui est pourtant depuis toujours le miracle le plus courant, le plus répandu, le plus universel même, tant Allah soubhnahou wa ta’ala le réalise et le reproduit sans cesse : l’accouchement.

pieds-bebe

Miracle de la Création

En effet, nous ne sommes pas les premières (et nous ne serons pas les dernières) à vivre l’enfantement. Mais pour chacune d’entre nous, la naissance de notre enfant reste un moment fabuleux, presque hors du temps, et surtout un miracle concret, palpable, un miracle tangible qui réalise sous nos yeux le Pouvoir de Création d’ALLAH soubhnahou wa ta’ala. En effet « […] Chaque jour, Il accomplira une œuvre nouvelle » [Ar-Rahman, verset 29], le Créateur est sûrement l’un de ses Attributs les plus merveilleux. Car comment appeler cela autrement qu’un miracle ? Savoir qu’un morceau de chair, une « adhérence », grandit en vous est une chose, mais se dire que bébé devra sortir de votre corps avec une tête, des yeux, des pieds, des bras et surtout une âme en est une autre.

La Force vient d’Allah

Mettre au monde un bébé reste un instant authentique et par Allah incroyablement exceptionnel malgré toutes les difficultés que la maman peut rencontrer et, d’ailleurs, même s’il ne s’agit pas du premier bout-de-chou. Nos mères vous le diront. Et bien que le stress, la fatigue ou encore l’angoisse se fassent ressentir, par la Grâce d’ALLAH soubhnahou wa ta’ala la future mère trouvera en elle la force de mener son « projet à bien ». Cette force qui provient d’Allah et qui nous fait relativiser toute épreuve et toute difficulté. Et c’est aussi cette force qui a permis à Imane de nous raconter son bonheur lorsqu’elle a eu la faveur d’assister à l’accouchement de sa sœur :

« Le travail avait commencé depuis plusieurs heures. Ma sœur était heureuse et très excitée d’accueillir son premier enfant qui était d’ailleurs le premier petit enfant des 2 familles. Avec le temps, la fatigue commençait à se faire sentir et je la sentais de plus en plus fatiguée. La sage-femme nous annonça que l’accouchement était imminent. Dès lors, ma sœur devint toute pâle, le visage inexpressif. Elle me confia qu’elle n’en pouvait plus, qu’elle se sentait fatiguée et qu’elle n’y arriverait sûrement pas. Suite à cette petite et terrifiante confidence, je me suis dit qu’il fallait que je fasse quelque chose. Il fallait que je la rassure coûte que coûte, que je l’apaise. Alors, je me suis approchée d’elle, et je lui ai récité à l’oreille toutes les sourates que je connaissais, je les ai répété inlassablement espérant de tout mon cœur qu’elles lui donneraient le courage et la force nécessaires dont elle aurait besoin le moment venu. En voyant la sage-femme entrer et préparer la salle pour l’accouchement, j’ai continué ma récitation et vu ma sœur se métamorphoser. SoubhanALLAH !! Elle relevait la tête, avait repris des couleurs et était bel et bien prête à mettre au monde son bébé. Après quelques efforts et beaucoup d’émotion, ma sœur donna naissance à un magnifique petit garçon. J’étais heureuse et extrêmement fière de ce que ma sœur venait d’accomplir. Mais plus sincèrement, j’étais impressionnée par cette naissance, par l’influence salutaire du Coran et surtout la puissance d’ALLAH ! Je n’oublierai jamais ce que nous avons partagé. Cette expérience a renforcé nos liens pour toujours. Ce moment mémorable restera gravé dans ma mémoire. »

L’accouchement est définitivement le grand miracle de toute une vie. Par cet événement, nous prenons conscience de la soumission totale de nos corps et de nos âmes à ALLAH, car c’est Lui et Lui seul qui décide avant tout de la naissance, de toutes les naissances et de tous ces miracles.

6 Comments

  1. Hayate

    19 avril 2014 at 18 h 20 min

    SalamAleykum,

    SubHanALLAH…ALLAHU AKBAR

    Qu’ALLAH nous accorde le miracle d’être mère et nous accorde une descendance pieuse et en bonne santé…..Allahuma Ameeeeeeeen

    <3<3<3

    Et à toutes nos soeurs enceinte, qu'Allah vous facilite et vous accorde une descendance pieuse et en bonne santé…Allahuma Ameen

    Fi ameni Llah

    SalamAleykum

  2. Sara

    20 avril 2014 at 9 h 49 min

    SoubhanALLAH, Quel témoignage émouvant, j’en suis toute émue !!
    En effet la puissance d’ALLAH est grande et que d’admiration et d’amour pour notre seigneur au fil des jours car on ne finit d’avoir des preuves et des manifestations de son extrême grandeur <3<3 🙂
    Salam akhawatis FI ALLAH.

  3. Ammalle

    29 avril 2014 at 12 h 38 min

    Salam aleykoum,

    Le jour de la parution de cet article, j’étais dans ma chambre de maternité et je venais de donner naissance à un petit bout de chou El Hamdoulillah.

    Il était tard, mon mari est rentré se reposer, bébé dort et moi je veux juste me détendre et me reposer sans TV, ni journal, ni livre….hop ni une ni deux , google, je tape Imane magazine ….et la je me dis quand même tu as accouché il y a quelques heures et tu es déjà sur ton téléphone.. et SoubhanAllah quel fut mon plaisir de lire cet article !! 🙂

    Merci à l’équipe de nous tenir compagnie dans les bons comme dans les mauvais moments 🙂
    Qu’Allah vous récompense pour votre travail !

  4. schiraz

    29 avril 2014 at 14 h 17 min

    Magnifique!!!
    J’ai vécu presque la même chose quand après 22h de souffrance a boud j’abandonne… mon col ne bougeai plus depuis un long moment. C’était décidé il fallait lancer la césarienne. Mon mari prend son portable et lance son application de récitation du Coran… de longues minutes ce sont écoulées avant le retour de la sage femme qui m’examine et qui nous dit « ca y’est sa tete est la, je touche ses cheveux »….SobhanAllah… mon petit Jawad est né il y’a exactement 2 ans et une semaine <3

  5. Umm Sakina

    5 mai 2014 at 22 h 13 min

    Salam aleykoum wa rahmatouLlahi wa baarakatouh très émouvant cet article Allah y barek en tant que jeune maman je revis mon accouchement à travers ces quelques phrases… Comme ta soeur dès lors que l’accouchement était imminent je me suis sentie forte et prête après toute cette fatigue que j’avais accumulé J’ai senti cette force qui ne m’appartenait pas soubhanAllah je l’ai vécue comme un miracle, commme si Allah soubhanahou wa ta3ala m’avait rechargé les batteries en un instant !! Allahou akbar !

  6. fati shamsy

    2 août 2014 at 21 h 54 min

    Salam Alikoum, c’est avec grand plaisir que j’ai lu cet article.
    Maachallah, j’ai vécu cette expérience avec une soeur qui souhaitait accoucher « naturellement » car la césarienne lui était vivement conseillée.
    Les contractions étaient très douleureuses pour elles, et l’anesthesiste n’était pas disponible pour lui poser la péridurale. La voyant très fatiguée et trés épuisée, j’ai récité près de son oreille « La haouela qoueta illah Billah » (il n’y a de force et de puissance que par Dieu) et donc Soubhannallah, je pensais vraiment que cet accouchement serait compliqué mais je savais que si j’invoquais Allah ainsi que la future maman, l’issue serait victorieuse. Et le miracle est arrivé, elle a tout donné, vraiment au détriment de sa vie, ses forces, ses craintes ! Son bébé a mis la tête dehors, je l’ai vu sortir par la grâce d’Allah pleine de vie.
    C’était mon premier accouchement, vu de l’extérieur car je suis une maman de 4 enfants. Comme quoi on a toujours à apprendre, j’ai été très émue et j’aime encore plus Allah pour le cadeau qu’il m’a fait en ce mois de Ramadan.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.