Saint-Valentin : « Je t’aimerai toujours » ?

Lueur romantique baignée par la flamme vacillante d’une bougie, ambiance feutrée bercée par le doux son cristallin de vos rires complices, œillades charmeuses, tapis de roses, tendres « je t’aime » susurrés au creux de l’oreille… oui nous y sommes Imanettes, THE jour où il faut déclamer son amour à sa moitié, offrir un immonde présent parmi la surenchère guimauvesque de cœurs et de cupidons potelés tous plus kitsch les uns que les autres, et dépenser une fortune dans un restaurant au menu dont seuls les intitulés sont alléchants, au coude à coude avec une ribambelle d’autres couples dont les conversations les plus intimes n’auront plus de secrets pour vous  !

st-valentin-islam

Alors pour celles qui ne le sauraient pas encore, non la Saint-Valentin n’est pas une fête musulmane, et son origine n’est pas au top du glamour, puisque le nom de la « fête des amoureux » vient d’un moine qui fut décapité pour son insurrection à un empereur qui avait aboli le mariage. Ça calme et on n’a tout de suite moins envie de sortir sa mandoline pour déclamer une sérénade non ?

Outre l’aspect religieux, je m’interroge sur l’intérêt de cette obligation sociale de dire à celui qui partage sa vie qu’on l’aime un jour dans l’année, un jour sans aucune signification pour son couple, et de surcroit le même jour que tout le monde ! Pour le romantisme et l’intensité du sentiment on repassera. Et puis je ne sais pas vous, mais quand ce jour là je croise le regard hagard d’un pauvre homme complètement dépité face à la dernière rose flétrie restant chez le fleuriste, car, comble de l’ignominie il a oublié LA date (le 14 février pour les mauvais élèves), je me dis « eh ben toi mon gars, t’as beau être peut-être à peu près irréprochable le reste de l’année, t’es bon pour la « soupe à la grimace sur fond de pyjama en pilou-pilou» plutôt qu’à « la nuisette en satin sur lit de caviar » !

Et puis cette phrase « je t’aimerai toujours » est une véritable fumisterie ! Ça sonne bien dans un film à l’au de rose mais franchement, dans notre vie de femme, est-ce qu’on veut une promesse en l’air, réitérée de façon mécanique chaque année, où est-ce qu’on veut un amour constant, une présence rassurante et un appui sincère ?

Alors messieurs, qu’on se le dise, ce que l’on veut entendre ce n’est pas un « je t’aimerai toujours » lancé tel un leurre pour appâter votre sirène, mais on veut constater un « je t’aimerai tous les jours » qui se reflète dans votre comportement quotidien (le raisonnement est identique pour vous mesdames). Grippée, fatiguée, surmenée, déprimée, triste, éprouvée, malmenée, etc. : c’est là qu’on a réellement besoin du soutien de sa moitié, de se sentir épaulée dans les bons moments comme dans les mauvais, de savoir que l’autre aura toujours une épaule solide pour nous empêcher de tomber.

Alors, avec l’aide d’Allah, aimons-nous chaque jour…