[SECRET DÉFENSE] La grossesse et ses (petits) maux

Attention cet article est classé : SECRET DÉFENSE !

Des faits réels et avérés vont être relatés, des vérités que beaucoup souhaitent faire taire… C’est non sans risque que toute l’équipe d’Imane Magazine vous dévoile les secrets d’une affaire encore trop tabou de nos jours. L’heure de la vérité a sonné.

grossesse

Vous pensez que derrière le ventre rond et maternel d’une femme enceinte se cache un bébé ?

Il existe une liste très très longue liste d’effets secondaires sur le corps de la femme liés au processus de développement du fœtus et voici le dossier que bon nombre d’élites ont gardé sous silence pendant de nombreuses années : (voici le dossier tel quel avec certaines annotations  anonymes assez pertinentes…)

« Nous avons affaire à la plus grande transformation jamais connue et établie de notre histoire : le corps d’une femme. Lorsque nous nous concentrions sur l’évolution d’un fœtus, nous avions omis de nous interroger sur l’extraordinaire métamorphose de la mère. Les recherches classées « secret défense » sont en cours afin de déterminer une appellation à ses multiples changements qui pour la plupart disparaissent aussi vite qu’ils ne sont apparus, à savoir en quelques mois.

 Au delà d’une prise de poids considérable (dites qu’on ressemble à une baleine ça va plus vite !) les scientifiques font appel à leurs confrères internationaux  afin de les aider à résoudre les mystères morphologique et psychologique autour d’une grossesse.

 Effets secondaires

– la capacité humaine à faire décupler la taille de ses orteils,  de ses doigts et de son nez sans aucun ajout de substance chimique. (Oui, oui merci de nous rappeler que c’est une capacité inhumaine de ressembler à un HOBBIT…)

–  l’époustouflante compression de leur vessie... ( 78 allers-retours aux WC par jour : jusqu’ici tout va bien…)

la quantité astronomique d’eau secrétée due à une hyper-salivation de type III (Type III ? Fournisseur officielle de salive : LA solution au dessèchement climatique ! )

le degré d’acidité de l’œsophage (communément appelé brûlures d’estomac ou remontées acides) qui atteint des chiffres encore jamais relevés à ce jour ! (communément appelé ? Euh… Extraordinairement horribles à vivre ! Même un mixe de piments de Cayenne, de harissa et de FEU ne brûlerait pas autant !!!)

– la capacité à passer de l’insomnie à l’hypersomnie en quelques jours. (ou le retour du mort vivant aux cernes ténébreuses !)

– la libération d’hormones qui entrainent une sensibilité aiguë pouvant faire pleurer une femme pour des raisons inexpliquées telle qu’une paire de chaussettes mal pliées. (ça se plie des chaussettes ?! Mais pourquoi on me l’a pas dit ? Bouuuuuuh  je suis la plus malheureuse de la Terre du monde entier  !!!!)

– une transpiration et une pilosité excessives ( hum…alors là pas du tout mais PAS DU TOUT –’)

On relève chez certaines d’entre elles des comportements rares et inexpliqués par exemple :

– des envies de charbon, de terre ou encore de la craie (Je peux pas parler, là, j’ai la bouche pleine !)

– profond et incontrôlable rejet de leurs époux (mais c’est simple dites moi pourquoi il ne change pas son parfum ? Et ses vêtements ? Et sa voix ?  Puis avec une cagoule sur sa tête je le rejette pas. C’est pas vrai ! Hein chéri ?)

– des dégouts improbables (ben oui désolée mais quand j’entends le mot HAMBURGER j’ai envie de… bleurp !)

Du coup chez Imane Magazine on se pose une question, mais n’ont-ils pas saisi  les raisons qui nous poussent à subir tout cela ?

ON EST ENCEINTES ET PUIS C’EST TOUT !

Par Sabrina G. Dahmani http://heritagedunevie.wordpress.com/

  • reply Noussa ,

    Salam aleykoum,

    Je suis pliée en 8 devant mon pc. Moi j’ai eu 3 grossesses, toutes différentes, avec une appendicite pour ma deuxième.
    Je pense que je peux parler des changements du corps. Je remarque surtout qu’ils parlent de changements extérieurs mais rien sur les changements internes du corps de la femme.
    A savoir, que pour faire de la place au bébé, tous les organes se poussent. Ainsi quand j’ai eu mon appendicite (au meilleur moment moi qui avait peur de l’avoir depuis toute petite imaginez mon état), celle-ci était montée au niveau haut de la taille alors que normalement elle est au dessus de la jonction du ventre et de la cuisse. Maintenant j’ai une belle cicatrice qui me le rappelle…

    Enfin continuez comme ça avec vos super dossiers mais avec surtout vos annotations anonymes assez pertinentes 😉

    • reply Ammalle ,

      Salam aleykoum,

      Que de vérité !! Votre article m’a bien fait rire après un moment de déprime parce qu’avec mon bidou Machallah de 8 mois je ne pouvais pas me faire une petite pédicure toute seule ……..J’ai appris la pose du fakir et le yoga par la même occasion.; des contorsions comme jamais 🙂 Lors de ma première grosses je pensais être au fait de tout ce qui touche bébé 🙂 avec mes 10 nièces et neveux machallah je pensais être au top Hamduallah ….. c’était sans compter sur une belle surprise lors des premiers changes de bébé 🙂 …. le méconium …. qu’est ce donc ce mot barbare? Futures mères je vous laisse à vos claviers pour cette 🙂 Google est notre ami

      • reply Moumoune ,

        Noussa, je suis completement d’accord avec toi, ma premiere grossesse a eu comme conséquence l’ablation de la vesicule biliaire due au changement chimique a l’interieur de mon corps, il parait que ca arrive souvent j’avais une quarantaire de calculs qui se promenait!

        • reply sarah ,

          Salam Aleycoum

          Comment elle m’a rassuré l’article, franchement jusqu’au jour d’aujourd’hui ils disent les hormones je trouve au c’est faux.
          Pour moi c’est tout simplement une grossesse, un fœtus, 9 mois, des envie et tout cela se résume ainsi.
          Le pire c’est les moments de pleurs J’ADORE CE MOMENT. Tout au long de la journée je dis a mon mari si je pleure pas aujourd’hui je vais mourir, je me sens pas bien j’ai grave envie de pleurer, et je me retiens toute la journée jusqu’à 23h minuit et la j’explose
          Mash’Allah le bonheur d’un gros câlin rassurant fait tellement plaisir

          Alhamdulilah <3

          • reply Umm Fulan ,

            Asalam aleykunna, haha, subhanaLlah, c’est exactement comme ça que j’étais pendant ma grossesse lool Al hamdouLileh

            Qu’Allah nous facilite <3

            HafidakunaLlah

            Boussa

            • reply Meryem de Candine ,

              Salam aleikoum,

              Barak Allah oufik oukhty pour cet article, que de souvenirs mashaAllah, eh oui, la grossesse, soubhanAllah, des moments de bonheur, de coups de cafard, ce corp qui se transforme et des envies bizarres que l’on ne comprend pas toujours (surtout pour la 1ère lool) mais hamdoulilah, dès que l’on voit le petit minois de ce petit être tout est oublié, c’est magique hamdoulilah, Allah nous facilite!

              • reply Mayssa Preity ,

                Salam Aleikom,
                Sans parler des odeurs! J’ai détesté mon parfum vanille et l’odeur de ma cuisine pendant le premier trimestre.
                Sans parler de mes cauchemars dénués de sens, de ma peur lorsque je suis en voiture (même à du 50 à l’heure), …
                J’ai beaucoup aimé l’article!

                • reply Nawelle nanou ,

                  As salam alaikoum,je suis mdr devant votre article,cela est bien vrai,j ai eu une grossesse ,un petit garçon ma sha Allah ,pendant 8 mois j en pouvez plus,j ai eu la chance de pas prendre de pois,2 ou 3 kg même pas,les médecins m ont spécifié que j étai un cas très rare,mdr,mais pour tous ce qui est des pieds qui gonfle,les nausée ,on ne mange pas ce qu on mange d habitude,alor mon mari c étai même pa la peine,y a des moment ou j allai dormir chez ma mère tellement que je le supporte plus,mais franchement le petit est sorti toute sa tête,kom koi c bien vrai quan on a une grossesse et qu on ne supporte pa kelkun il sort avec la même tête ,mdr,mais bon maintenan jsui contente al hamdoullilah , y ressemble a son papa puis je suis très bien avec mon mari al hamdoullilah,merci a vous et a cette article qui m dériblement fait rire.

                  • reply Naouel ,

                    Salem aleikoum,

                    Merci pour cet article, j’apprécie sa franchise et son humour ainsi que les commentaires que ça génère. Sobhanollah on en apprends tout les jours (appendicite pendant la grossesse je n’aurai jamais pensé). Sinon côté grossesse oh que vous dites vrai. Les émotions sont au rdv quand bebe bouge ou pas. Quand on rit ou pleure on a vraiment l’impression d’être en décalage avec la réalité mais c’est comme ça qu’on ressent les choses. Des fous rires injustifiées ou presque, des colères ou des larmes en trop. Sans parler du after notamment de sa relation avec son corps, devoir l’accepter, se réconcilier. Accepter la dégradation du corps, j’en ai pris un coup avec ces nouvelles et vilaines vergetures. Mais quand je vois le visage d’ange de ma jolie fille et du bonheur qu’elle me procure on se rends compte que toutes ces galères en valent la peine. Et que cela fait partie du bonheur d’être mère El hamdoulilah !
                    Bisous les imanettes.

                    • reply Alyma ,

                      SoubhanAllahi je m’y reconnais mais complètement….

                      première grossesse en cours et 1er trimestre vécu comme heuu… comment décrire çà? ??

                      vous avez tout dit. L’hypersalivation, le dégoût de tout mais vraiment TOUT, perte de poids, nausées vomissement et perte de libido au max!!!!

                      Mon pauvre mari a bien été patient masha Allah.

                      Seconde vie… la fin du 1e trimestre début du 2nd. Al hamdoulillah!!!

                      Que Allah nous facilite à toute cette étage de la vie.

                      Nous sommes des femmes fortes.

                      Barak Allahou fiki à Imane magazine

                      Laisser un commentaire

                      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

                      Send this to a friend