Quelques Sounnan oubliées

Lorsque l’on voyage un peu à l’étranger, on se rend compte qu’ il y a une matière des sciences islamiques peu étudiée en France mais qui, pourtant, mérite toute notre attention : on l’appelle les Shama’il, c’est-à-dire les qualités prophétiques.

La matière étant vaste, on y étudie bien évidemment les nobles traits de caractère de notre bien-aimé Prophète (salaLlahu ‘alayhi wa salam), telles que la générosité, la mansuétude etc., mais également ses habitudes, sa sounnah. On réalise alors que bien des sounnan sont aujourd’hui oubliées…

Rien ne nous empêche cependant d’aller de l’avant et de formuler dès maintenant l’intention (niyah) d’en intégrer de nouvelles dans nos vies, inchaAllah wa biidnillah, la récompense de celui qui s’accroche à une sounna étant énorme !

Nous en avons sélectionné quelques unes faciles à intégrer dans notre vie de tous les jours et qui touchent à différents pans de notre quotidien.

Serrer la main des musulmans (al musafahah)

Abdullah ibn Mas’ud (qu’Allah les agrée) rapporte que le Prophète (salaLlahu ‘alayhi wa salam) a dit : « L’achèvement du Salam est de serrer la main, c’est à dire la musafaha. » (Tirmidhi)

Donc même entre femmes, n’hésitons pas à faire revivre cette sounna de nous serrer la main lorsque l’on se passe le salam !

Se laver les mains avant et après le repas :

Abdullah ibn Abbas (qu’Allah les agrée) rapporte que le Prophète (salaLlahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Se laver les mains avant et après le repas repousse la pauvreté, et c’est une sounna de tous les prophètes.» (Majma’ az-Zawa’id)

Se lécher les doigts après le repas 

Abu Hurayra (qu’Allah l’agrée) rapporte que le Prophète (salaLlahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Vous devriez lécher vos doigts après avoir mangé, car vous ne savez pas quel doigt contient la baraka [1] ». (Muslim)

Ka’ab (qu’Allah l’agrée) rapporte que le Prophète (salaLlahu ‘alayhi wa salam) avait pour habitude de manger avec trois doigts [2], ainsi que de se lécher les doigts [avant de les laver]. (Muslim)

Lecture de la sourate al Mulk (la Royauté) le soir 

« Une certaine sourate du Coran, qui contient trente versets, a intercédé en faveur d’un homme jusqu’à ce qu’il en fût pardonné [pour ses péchés]. C’est la Sourate -Tabârak al-ladhî bi-yadihi al-Mulk – [c’est-à-dire la Sourate al-Mulk – La Royauté]. » (Tirmidhi, Abu Dawud et Ibn Majah)

« Quiconque récite la Sourate « al-Mulk » [La Royauté] chaque nuit, Allah le préservera du supplice de la tombe. Du temps du Messager d’Allah (salaLlahu ‘alayhi wa salam) nous l’appelions « al-Mâni’ah » [La protectrice]. Elle est, en fait, une sourate du Coran dont la récitation chaque nuit est source d’une bonne et grande rétribution. » (Nassâ’î, Hâkim)

Essuyer son lit avant de s’y allonger

Selon Abu Hurayra (qu’Allah l’agrée), Le Messager d’Allah (salaLlahu ‘alayhi wa salam a dit : « Quand l’un de vous s’apprête à se mettre dans son lit, qu’il balaie le lit avec le bout de son habit car il ne peut pas savoir ce qui y est entré après lui. Puis qu’il dise : « En Ton nom, Seigneur, j’ai couché mon côté et en Ton nom je le relève. Si Tu retiens mon âme, sois Clément avec elle, et si Tu la ressuscites, sauvegarde-la par les moyens avec lesquels Tu sauvegardes Tes esclaves vertueux.» (Al-Boukhari, Muslim)

Credit photo


[1] C’est-à-dire la nourriture qui se trouve encore sur les doigts

[2] Il s’agit du pouce, de l’index et du majeur