Utiliser le safran autrement

Connu pour son prix élevé, son pouvoir colorant et ses qualités gustatives, le safran, en arabe za’faran (qui signifie « jaune ») possède aussi de nombreuses vertus médicinales reconnues depuis l’époque des pharaons. Analgésique, antidépresseur et même aphrodisiaque, nous allons voir que le safran a plus d’un tour dans son sac.

 Le safran en médecine prophétique

• La médecine prophétique est riche en utilisation de remèdes naturels, issus des végétaux de toutes sortes. Allah, dans Sa grande Générosité, a en effet créé  la Terre comme une véritable « pharmacie à ciel ouvert ». Le safran est une des plantes qui recèle un nombre incalculable de bienfaits. Parmi ses vertus, son effet anti-inflammatoire était déjà connu et utilisé du temps du Prophète salaLlahu ‘alayhi wa salam. Cette Sunna oubliée avait lieu lors du rasage d’un nourrisson :  » Dans la djahiliya (période préislamique) lorsqu’il y avait la naissance d’un garçon chez l’un d’entre nous, il égorgeait un mouton et de son sang (sang de la bête) il maculait la tête (du nouveau-né). Mais lorsque le messager d’Allah sallallahu alayhi wa salam  est venu avec l’islam on égorgeait alors un mouton, on rasait la tête (au nouveau né) et on la maculait de safran « . (Abou Dawoud)

Des remèdes de grand-mère à la pharmacopée actuelle

• Le safran entre dans la composition de nombreux remèdes de grand-mère,  notamment au Maroc. Mélangé à du miel et frotté sur les gencives, il calme les douleurs liées à la poussée dentaire chez les jeunes enfants. Un célèbre gel buccal disponible en pharmacie utilise d’ailleurs encore du safran dans sa composition.

• Pour calmer les règles douloureuses des jeunes filles, les grands-mères leur préparent du thé ou du lait au safran. Pour cela, il suffit de préparer un thé à la menthe dans lequel on ajoute quelques pistils de safran.

• Une récente étude a aussi démontré que le safran aurait les mêmes effets bénéfiques sur la lutte contre la dépression que la molécule d’un célèbre antidépresseur. Là encore, de plus en plus de préparations homéopathiques  utilisent le safran dans leur composition pour lutter contre la dépression, les troubles de l’humeur et la régulation de l’équilibre émotionnel.

Teinture et cosmétique

•Le safran est utilisé depuis l’Antiquité pour teindre les vêtements, à raison de 2 stigmates pour 3 litres d’eau bouillante, il permet d’obtenir une belle couleur jaune orangée.

• En cosmétique, il aurait des propriétés anti oxydantes. Cléopâtre l’utilisait déjà dans son bain pour préserver la beauté de sa peau et se parfumer.