Les bienfaits des activités extrascolaires

Les enfants, dès leur plus jeune âge, nous sollicitent pour leur trouver des occupations. Véritable casse-tête pour les parents, trouver des activités de qualité est pourtant très important pour  construire l’identité, la personnalité  et le savoir de nos bambins hors du cadre très codifié et uniformisé de l’école.

Apprendre autrement

Tout enfant – et notamment ceux qui ne goûtent pas spécialement l’apprentissage « made in Education Nationale » – peut trouver du plaisir à apprendre  et a le droit de savoir qu’il n’y a pas que les maths dans la vie ! Il y en a pour toutes les inclinations : que l’on souhaite stimuler le côté spirituel, intellectuel, physique, artistique ou contemplatif, avec un peu de recherche on peut facilement trouver des ateliers ou des cours adéquats. Et puis notre rôle d’éducateur, c’est aussi d’inculquer que l’accomplissement personnel ne passe pas exclusivement par la réussite scolaire et que la vie est riche d’enseignements et d’obstacles que chacun se doit de franchir en gardant à l’esprit que le temps est précieux et doit être mis à profit de façon utile. Rappelons que deux questions auxquelles nous aurons à répondre lors de la Résurrection auront trait à notre exploitation du temps. « le Prophète (salaLlahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Les pieds du fils d’Adam, debout devant son Maître, ne bougeront pas avant qu’on ne l’interroge sur cinq choses : qu’as-tu fait de ta vie ? Qu’as-tu fait de ta jeunesse ? Comment as-tu acquis tes biens ? Comment les as-tu dépensés ? Comment as-tu appliqué ton savoir ? » (at-Tirmidhi)

Ne pas laisser au « temps libre » trop de place…

L’inactivité prolongée conduit souvent au péché. C’est dans ces moments de vulnérabilité que l’on est le plus soumis à la tentation et que notre âme peut-être rapidement vérolée par la passion : programmes télévisés abrutissants voire dégradants ; navigation internet douteuse ; jeux vidéos violents à outrance ; installation de la paresse ; compensation avec la nourriture, etc. Sheytan, maudit soit-il, saura toujours souffler ses idées nuisibles à l’oreille attentive.

…mais laisser une petite place à l’ennui !

Contrairement aux idées reçues, les enfants ont parfois besoin de s’ennuyer. Il est néfaste de les stimuler en permanence en leur programmant une quantité d’activités qu’ils n’auront finalement pas forcément choisi. Laissons leur le temps de se trouver, de réfléchir, de faire fonctionner leur imagination, de jouer, etc. N’éradiquons donc pas l’ennui : à petite dose il est vecteur de créativité. Formateur, il est nécessaire à la construction de l’enfant. C’est dans ces moments qu’il aura peut-être l’envie de se poser sur un livre, de regarder et admirer en toute simplicité la Création, de se poser des questions, etc.

Quelques activités bénéfiques

• Le dine

La première activité extrascolaire qu’en tant que parents musulmans on a l’obligation de fournir à son enfant, c’est l’apprentissage de la religion et de l’arabe, en tant que langue de révélation du Saint Coran. Si les enfants n’ont pas voix au chapitre à ce sujet, vous pouvez en revanche lui laisser la décision du mode d’apprentissage : par exemple, préfère-t-il aller à la mosquée ? Être inscrit dans une classe virtuelle (on trouve de plus en plus de cours en ligne, d’arabe notamment) ? Ou faire cours avec vous, si vous vous en sentez capables (avec des supports adaptés) et êtes assidus ? L’enfant aura ainsi l’impression d’être associé au projet. La contrainte donne rarement une motivation farouche aux enfants. Ils ont des obligations (heures à respecter, règles sociales, devoirs, etc.) dès leur plus jeune âge, alors tâchons de faire entrer dans leur cœur l’amour de l’islam en le leur inculquant de manière captivante et ludique.

 

• Le sport

Pour se dépenser, devenir plus agile et prendre soin de cette amana (dépôt) qu’est notre corps, la natation, le tir à l’arc, l’équitation ou la course à pied sont quelques unes des activités recommandées dans notre religion, reste à pouvoir les accomplir dans un cadre islamique (notamment préserver la awra dès la puberté). Une quantité ahurissante de clubs sportifs existent : votre enfant ne pourra que trouver son bonheur !

L’apprentissage du « vivre ensemble »

Trouver une association qui permettra à votre enfant de se sociabiliser et d’exercer des activités licites de façon encadrée. Citons par exemple les Scouts musulmans de France qui permettent d’épanouir, d’éduquer, et d’occuper en fonction de l’âge, et de surcroit sous l’angle omniprésent de l’islam. D’autres initiatives de ce type existent pour les jeunes, se renseigner auprès de votre mosquée.

Activités artistiques/manuelles

Dessin, photographie, couture, cuisine ou encore loisirs créatifs (scrapbooking, décoration, maquettes, confection de bijoux, etc.) sont un bon moyen d’éveiller votre enfant à de nouvelles sensations, à  de nouveaux loisirs et à d’autres apprentissages.

Crédit photo : Association 123 Soleil