Le danger des additifs alimentaires

Une chronique proposée par Oummi

junkfood

{Chronique} Additifs alimentaires : danger ! (partie 1)

Classement des additifs par dangerosité

Corinne Goujet classe les additifs alimentaires en 3 catégories : rouge, orange et vert. Inutile de vous préciser que le rouge est dangereux et donc haram, le orange concerne les additifs dont les rapports scientifiques sont contradictoires et enfin le vert « bismillah » on peut !

Avez-vous déjà songé à regarder la composition de vos médicaments ?! Il y a quelques temps ma fille se plaignant d’un mal de tête j’allais lui donner le fameux flacon rose « D » que l’on donne à la pipette en fonction du poids de l’enfant ! Et ô surprise ! Le sorbitol (E420) est classé orange ! L’azorubine (E122) est classé rouge ! Ses risques : hyperactivité, réactions cutanées, allergies, rhinites, insomnies, œdème et pourrait être cancérigène. Quant au flacon bleu « A » (que l’on peut alterner avec le rose en cas de fièvre) : idem sorbitol (E420) classé orange. Glycérol (E422) classé orange mais mine de rien (je cite le livre) « cet additif pourrait parfois être d’origine animale ou dérivé d’oléagineux transgéniques. A fortes doses, cet additif pourrait provoquer des nausées, des migraines, des sensations de soif et une pression sanguine élevée. (…) ». Le rouge cochenille E120 classé rouge ! Remarquez bien on le retrouve dans beaucoup de yaourts et bonbons ! Ses risques : hyperactivité, asthme, eczéma, insomnies. (…) pourrait être cancérigène et mutagène. A PROSCRIRE POUR LES ENFANTS !

Mais ce n’est pas terminé !

Qui n’a pas de coco râpée à la maison pour faire quelques bons biscuits ?! Celle que l’on achète chez son épicier contient tout simplement du E220 ! Ou si vous préférez de l’anhydride sulfureux appelé également dioxyde de soufre. Toujours dans le livre de Corinne Goujet : « risques : allergies, troubles digestifs, irritation des bronches, contrarie la fixation de la vitamine B1, nausées, asthme, élimination du calcium, endommagements de l’ADN, maux de tête. A EVITER ».

La combinaison des additifs

Et je n’ai pas fini…mais plutôt que d’allonger la liste sachez juste que le fait de « combiner » plusieurs additifs provoque des «cocktails explosifs »… je cite Corinne Goujet :

« Aspartame (E951) + jaune de quinoléine (E104) : 7 fois plus dangereux

GMS (E621) + bleu brillant FCF (E133) : 4 fois plus dangereux »

Alors continuons gaiement à consommer les fast foods, les bonbons colorés, sans oublier la canette (de préférence en aluminium pour rajouter encore « un peu » de toxicité) de soda et « le compte est bon » !

Vous l’aurez compris, s’il y a bien 2 additifs gravissimes et qui sont difficiles à éviter, quand est « accro » à certains produits, c’est le GLUTAMATE MONOSODIQUE et L’ASPARTAME !

Le Glutamate Monosodique

Concrètement, concernant le Glutamate Monosodique, c’est le Professeur japonais Ikeda qui l’a découvert en 1908.

Il est apparu plus particulièrement en Europe et aux Etats-Unis dans les années 60. Et grâce aux recherches du Docteur John Olney¹, le GMS a été retiré de la nourriture pour bébés dans les années 70 aux Etats-Unis. En effet, selon le Prof. John Olney, cet additif provoque bon nombre « d’effets secondaires voire indésirables » pour ne pas dire des dégâts irréversibles sur les cerveaux non matures des bébés et enfants.

D’après le Dr Georges Schwartz, toxicologue, qui a étudié pendant plus de 10 ans les effets néfastes du GMS, le GMS ne donne pas seulement un meilleur goût à la nourriture ! Il a des effets considérables sur tout le corps !

Enfin, concernant le Dr Blaylock² il n’y a qu’à surfer sur le site de Corinne Goujet.

Le GMS se trouve dans bon nombre de produits finis (d’où l’importance de « faire soi-même ») : soupes en boîtes, en sachets, bouillons, dans presque toutes les sauces préparées, la nourriture de régimes, les plats préparés, les pizzas, les hots dogs, les cordons bleus (même AVS³), les plats pour micro-onde, la charcuterie (même bio AVS³), les restaurants, les snacks, les hôpitaux, les fast food en sont remplis, les chips, etc. !

Beaucoup de sociétés, de « grande marques réputées » mélangent le GMS à d’autres ingrédients entre autres pour donner du goût en faisant des économies considérables ! Donc bien évidemment ce GMS se cache sous de nombreux noms ! Tels que caséine de sodium, extrait de levure, arômes, arômes naturels ! On en trouve également dans les protéines hydrolysées.

Risques ou effets : asthme, palpitations cardiaques, maux de tête, étourdissements, gonflements, douleurs thoraciques, sensation de brûlure, sensation de faiblesse générale, hyperactivité, échec scolaire, agressivité, maladie de Crohn, soif intense, tendinites et douleurs articulaires, manque de motivations, dépression, toux chronique, confusion mentale, état bipolaire, etc etc.

Une femme se plaignait de douleurs intestinales, elle a commencé à beaucoup dormir et a finalement été hospitalisée pour narcolepsie ! Le temps que les médecins découvrent son intolérance au GMS, ils lui avaient enlevé sa vésicule biliaire et son appendice ! Devenue par la suite patiente du Dr Schwartz elle a retrouvé son énergie en stoppant le GMS et ne fait plus de malaises.

Un garçon de 10 ans a vécu « l’enfer » et l’a également imposé à sa famille durant 5 ans ! Il était hyperactif, en échec scolaire, colérique et agressif ! Le jour où il est devenu patient du Dr Schwartz, il a supprimé tout GMS de son alimentation et presque immédiatement il est devenu un petit garçon « normal ». Fini l’hyperactivité, fini l’échec scolaire, fini l’agressivité ! Enfin une vie « normale ».

Source

¹ Dr John Olney : professeur à l’école universitaire de médecine de Washington. A son actif plus de 20 années de recherches sur des animaux de laboratoire, il a également publié plus de 200 études et articles.

² voir ce dossier : http://www.santeendanger.net/dossiers_interviewBlaylock.html

³ expérience personnelle

Enfin le dernier mais pas des moindres… l’aspartame !

Corinne Goujet l’écrit clairement : « C’est en fait un produit neurotoxique pouvant provoquer plus de 92 symptômes, mais utilisé dans plus de 6.000 produits alimentaires et 600 médicaments. Additif à proscrire pour les femmes enceintes et les enfants. Cet additif n’aurait jamais dû être autorisé. A EVITER A TOUT PRIX. »

Alors que rajouter à cela ?! D’autant que Corinne Goujet a écrit pas moins de 7 pages sur ce sujet dans son livre.

Un peu d’histoire ceci dit afin de mieux comprendre certaines choses… Cet article du blog « Regard sur le monde » décrit très bien l’apparition de l’aspartame sur le marché alors même que sa dangerosité avait été prouvée à l’époque. Ce qui nous permet de voir clair et de comprendre les enjeux cachés derrière cet additif.

Alors après tout cela que dire en conclusion !?

Seuls les additifs classés en vert dans le livre de Corinne Goujet sont halal ! Les autres nous tuent, tuent nos « têtes blondes » qui sont l’avenir de demain…

Et ne croyez pas que cela n’arrive qu’aux autres ! Qu’Allah nous en préserve, mais pour cela prenez les devants et agissez avant que les additifs n’agissent sur vous !

Il ne vous viendrait pas à l’idée de faire un gâteau aux vôtres avec des insecticides dedans !? Alors pourquoi leur achetez-vous des friandises qui en contiennent ?

{ Ô hommes ! Mangez de ce que la terre vous offre de licite et d’agréable ! Ne marchez pas sur les traces de Satan qui est votre ennemi mortel ! } [Al-Baqarah, verset 168]

Pour aller plus loin :

Lire la première partie de l’article {Chronique} Additifs alimentaires : danger !