Ecologie et environnement : l’islam précurseur

« Certes dans la création des cieux et de la terre, dans l’alternance de la nuit et du jour, dans le navire qui vogue en mer chargé de choses profitables aux gens, dans l’eau qu’Allah fait descendre du ciel, par laquelle Il rend la vie à la terre une fois morte et y répand des bêtes de toute espèce dans la variation des vents, et dans les nuages soumis entre le ciel et la terre, en tout cela il y a des signes, pour un peuple qui raisonne. »
(Al-Baqarah, verset 164)

L’écologie est un sujet à la mode ces dernières années. Nous ne pouvons que nous réjouir de cette prise de conscience, aussi minime et tardive soit-elle. Ne dit-on pas « mieux vaut tard que jamais » ?

Quant à nous musulmans, nous devrions être les premiers de la classe en la matière, des ultra-écolos, loin devant Greenpeace et autres ONG qui se battent pour la préservation de la planète. Car si la plupart des pays musulmans ne sont pas des exemples en matière d’écologie, c’est bien par ignorance des préceptes de l’islam qui, il y a 1 400 ans, enseignaient déjà aux hommes à respecter le monde qui les entoure, et qui, à une époque où l’écologie n’était même pas un embryon d’idée, prônait le respect de la nature et de l’homme…

ecologie-islam

> Découvrez la suite de cet article sur le numéro de Mars/Avril spécial « Ecologie  ce que dis l’Islam »<