Rappels

Dévoiement des fêtes religieuses : éviter le piège

By  | 

Noël est une période intéressante de rappel. Pour une écrasante majorité de la population à sensibilité chrétienne, cette fête est devenue un moment de surconsommation inimaginable : les enseignes font d’ailleurs plus de la moitié de leur chiffre d’affaires durant le mois de décembre ! Ce n’est souvent  plus qu’une fête commerciale et marketing dont l’esprit religieux a été balayé par le modèle esquissé par Coca-Cola (créateur du Père-Noël dans les années 50).

noel-surconsommation

Imaginons quelques instants les réponses d’une majorité d’enfants de France si on leur pose quelques questions simples :

• C’est quoi Noël ? C’est un gros bonhomme habillé en rouge avec une barbe blanche, qui porte des cadeaux aux enfants sages et des oranges à ceux qui ont été vilains, le tout en passant par la cheminée et en volant de maison en maison sur son traineau attelé de rennes. Et puis c’est là que maman farcit une dinde et que tonton Francis parle de plus en plus fort, chante des refrains paillards, a le nez rouge et a de plus en plus de mal à marcher droit au fur et à mesure que la soirée avance !

• C’est quoi Pâques ? Pâques ce sont des cloches qui volent et qui cachent les chocolats dans les jardins !

• Épiphanie quant à elle a été réduite à des tonnes de galettes des rois, en veux-tu en voilà !

Diantre, certains fervents catholiques doivent s’arracher les cheveux durant ces périodes !

Mais nul besoin de regarder les autres confessions : commençons par balayer devant notre propre porte ! Prenons garde de ne pas faire de nos fêtes de véritables mascarades, car on assiste de plus en plus à ce type de comportements chez les musulmans. Pour ne pas que l’Aid el Adha soit seulement  associée aux multiples préparations culinaires du mouton, ou que l’on ne retienne de l’Aid al Fitr que les petits gâteaux, il est capital de faire des périodes de rappel (pour les enfants ET les adultes). C’est à nous qu’incombe l’éducation religieuse de nos enfants, et il est indispensable d’ancrer dans leurs cœurs de vrais principes et de saines valeurs, fondés sur des exemples de piété, au lieu de laisser des stéréotypes s’insinuer dans leur esprit.

Mais attention à ne pas faire trop de zèle en faisant rimer spiritualité avec austérité. Le principe d’une fête est tout de même de passer des moments agréables, de se réjouir, de se rassembler et de célébrer un événement. Nous avons deux fêtes en islam, qui portent un sens et une histoire magnifiques, alors pourquoi ne pas tout simplement choisir le juste milieu pour que l’amour de l’islam gagne naturellement et profondément nos enfants ?

 Notre religion n’est pas une succession d’interdits et d’obligations, ainsi soyons attentifs à transmettre le message fidèlement mais avec douceur et pédagogie.

9 Comments

  1. Sianat

    21 décembre 2012 at 16 h 30 min

    As-salamû’ alaykum,

    C’est tellement vrai. Merci pour cet article qui remet les pendules à l’heure.

  2. kenza

    22 décembre 2012 at 20 h 03 min

    Salam alaykoum,
    MashaAllah très beau rappel. Moi je suis encore étudiante et lorsque ma prof a fait un tour de table pour savoir ce qu’on souhaitait à noel j’ai répondu clairement que je ne fêtais pas noel, elle m’a répondu interloquée : rien du tout? Jai dis non noel c’est censé etre une fete chretienne or je suis musulmane. Quand j’étais plus jeune moi et mes copines musulmanes ne comprenions pas trop le pourquoi du comment donc on inventait toujours des cadeaux devant nos petits camarades lol. Donc cest vrai il est essentiel de bien l’expliquer aux enfants afin qu’ils ne se sentent pas exclut ou autre.
    Wa salam alaykoum : )

  3. Karima

    30 décembre 2012 at 20 h 14 min

    Assalam alaykoum wa rahmatullahi wa barakatuh !
    Très bon article, merci de l’avoir rédigé ! Salam alayki !

  4. Oum Nour

    5 janvier 2013 at 13 h 43 min

    Salam alaykoum
    bon rappel, comme vous l’avez relevé toutes ces fetes paques, noël, etc.. n’ont meme plus de relation avec la religion ! principalement Noel qui se dit « chrétien », à savoir qu’il a fallut des siècles pour que cet évènement soit accepté par les premiers chrétiens, (et encore faut-il voir la différence entre les premiers noels et celui d’aujourd’hui haha!)
    en tt cas merci de rappeler aussi qu’il ne faut pas que nous suivons les memes voies..
    Ramadan a encore bcp trop de connotations « gateaux et thé à la menthe » :/ étant convertie pour moi je le voyais autrefois comme le moyen de se lacher sur le sucré apres s’etre privé lol

  5. ZAHRA

    24 janvier 2013 at 21 h 00 min

    Très beau rappel masha’Allah !!!

    C’est vrai qu’il est compliquer de faire comprendre aux enfants le pourquoi les autres enfants reçoivent des cadeaux etc C’est donc important que le jour de l’aïd les musulmans se mobilisent pour faire de cette fête un rêve pour les enfants et qu’ils comprenne ce qu’est notre religion.
    Ma mère est convertit je suis à moitier portugaise et moitié algérienne et c’est vrai que lorsque je vais voir ma grand mère maternel on est gêner à l’idée de recevoir des cadeaux et on ne sait pas si on doit les accepter ou non :S C’est une question qui reste un peu en suspens

  6. linda

    12 février 2013 at 12 h 41 min

    Je suis musulmane et je n’aime pas du tout votre façon de critiquer et stigmatiser les gens. »Maman qui farçit la dinde », « tonton Francis qui chante des refrains paillards ». On peut faire des rappels sans faire de généralités grotesques et désobligenantes.

    • Imane Magazine

      15 février 2013 at 10 h 44 min

      Salam ‘aleykoum Linda,
      Ce n’est pas du tout une critique ou une stigmatisation mais une caricature. Les traits ont bien évidemment été exagérés et ces paroles sont imaginées comme étant la vision très réductrice que les enfants auraient de ces fêtes. D’ailleurs dans la suite de l’article on caricature aussi l’aid aux plats de moutons et aux petits gâteaux orientaux…
      Tout l’article a été tourné dans cette idée de caricature exagérée en espérant vraiment n’avoir heurté personne car ce n’est en aucun cas notre but.

  7. Morjane

    19 décembre 2013 at 14 h 38 min

    Salam aleykoum,

    Merci pour le rappel, de mon coté c’est un peu plus compliqué puisque la moitié de ma famille est catholique pratiquante et nous les voyons à ses périodes ( facilité pour les vacances et occasion de réunion chaleureuse)! Donc on fête pour ainsi dire la famille durant la période ces fêtes 🙂
    Et je pense que c’est le cas de pas mal de musulmans notamment les couples mixtes et les convertis… Si il y a d’autres témoins je trouve cela intéressant.

    Merci

  8. Amel

    25 décembre 2013 at 17 h 28 min

    Salem aleykom 🙂

    @Morjane

    Je suis d’origine tunisienne mariée à un français musulman, sa famille est pour la plupart athée et dans le meilleur des cas catholiques, il est vrai qu’ils se réunissent uniquement par plaisir et non pour la religion catholique, néanmoins cette réunion tombe le 24/25 décembre, je n’ai donc pas accepter cette date pour les réunions de famille, d’autant plus oui il y a la dinde, le sapin, les cadeaux…donc nous avons fait le choix mon mari et moi de ne pas participer à ces repas, réunions de familles, fêtes (on peut appeler ça comme on veut lol), car ça reste une fête non musulmane tout simplement. Je tiens à préciser tout de même que ça a été une décision difficile à prendre pour lui…qu’Allah facilite à nos frères et soeurs convertis avec vos familles. (même si les familles nées musulmanes ne sont pas en reste) 😉

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.