[Hadith’s day] Je vous aime fillah !

Selon Abou Houreyra (radhiAllahou ‘anhou) le Prophète salaLlahu ‘alayhi wa salam a dit : « Par Celui qui tient mon âme dans Sa main, vous n’entrerez au Paradis que lorsque vous croirez, et vous ne croirez vraiment, que lorsque vous vous aimerez. » [Muslim]

L’amour à l’intérieur de la communauté musulmane et entre chaque croyant sont constitutifs de la foi. Je me dois d’aimer et de respecter mon frère ou ma sœur car Allah le Très-Haut y a certainement placé un bien. Aime-t-on avoir ses défauts passés au crible ? Certainement pas ! L’islam nous enjoint à aimer, valoriser et regarder les qualités au lieu de ne s’attacher qu’à scruter les défauts. La vie et les relations ne sont-elles pas plus douces, chaleureuses et agréables lorsqu’on adopte une attitude positive, indulgente et bienveillante?

Une autre question dans notre comportement actuel s’apparente à une pudeur mal placée. Jurer comme un charretier, se jeter au cou du/de la premièr(e) venu(e), vouer un amour illimité à une star de la TV, adoooorer cette nouvelle voiture ou ces nouvelles paires de chaussures, ou au contraire jeter des paroles haineuses : rien de plus simple ! Mais dire à mon frère ou ma sœur en religion « je t’aime fi Allah »… SoubhanAllah c’est comme si les gorges se nouaient ! Comme si une honte sourdait de prononcer quelques paroles d’amour : comme si ces quelques mots simples et innocents s’assimilaient à de l’indécence. Al Mikdad Ben Ma’d Yakreb – qu’Allah l’agrée – a rapporté que le Prophète (salaLlahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Lorsqu’un homme aime son frère (en religion), qu’il le lui fasse savoir » [Abou Daoud et al-Tirmidhi]

Crédit photo