I have a dream… faire rêver les enfants malades

SOYEZ prête pour Ramadan !

EN Participant à nos ateliers de préparation
et ACCUeILLEZ-LE sereinement

100% gratuiT - Inscrivez-vous vite ! 

A l’occasion de la sortie de notre numéro spécial « Vivre malgré la maladie », Imane Magazine s’associe à l’association »I have a dream » afin d’apporter un maximum de soutien aux enfants malades.

1 abonnement acheté, 1€ reversé à l’association !

Aujourd’hui, nous souhaitons vous parler d’une association qui nous tient fortement à cœur. Une association qui tente d’illuminer le quotidien d’enfants qui ont été condamné par les médecins dès le diagnostic d’une maladie ravageuse, le gliome infiltrant du tronc cérébral (GITC). Les enfants sont les grands oubliés de la lutte contre le cancer, la communauté « I have a dream » accompagne les parents mais surtout les petits malades en réalisant leurs rêves : et si on les aidait ?

La communauté « I have a dream »

Fondée par les proches de deux enfants décédés d’un GITC, la communauté I have a dream  œuvre  pour aider des familles à réaliser les rêves de leurs enfants malades.

L’association en chiffres :

  • Créée il y a 2 ans
  • 5 administrateurs
  • + de 400 membres actifs
  • 26 rêves d’enfants réalisés
  • près de 70000 euros collectés, intégralement reversés à la cause des enfants malades.

Depuis octobre 2016, l’association a pris la douloureuse décision de ne retenir que les cas des enfants atteints de GITC. En effet, leurs moyens limités ne leur permettent pas d’apporter un soutien à tous les enfants malades. C’est pourquoi, pour des raisons personnelles mais aussi pour l’extrême gravité de la maladie et l’espérance de vie très limitée des enfants atteints d’un GITC, l’action de l’association est désormais consacrée à eux.

[…] Le gliome infiltrant du tronc cérébral (GITC) est un cauchemar et c’est un euphémisme ! Lorsqu’elle est de haut grade, inopérable et diffuse, cette maladie ne laisse aucune chance de survie à l’enfant à ce jour.
Ce cancer cérébral enferme l’enfant progressivement dans son corps, le privant de ses facultés motrices même les plus élémentaires, alors que l’enfant a conscience de cette inexorable évolution… Et puisque nous ne pouvons ajouter des jours à la Vie, alors nous oeuvrons pour ajouter de la Vie aux jours… Tous ensemble, unis et solidaires contre le GITC et pour les petits malades. […]

Samira (co-fondatrice de l’association I have a dream)

Le taux de guérison est de 0%… L’espérance de vie médiane est de 10 mois post-diagnostic. 50 enfants, soit environ 2 classes entières d’écoliers, meurent de cette maladie chaque année.

Comment aider ?

Il vous suffit d’acheter des objets estampillés « I have a dream » : vous donnez et recevez un objet en retour, dans un échange solidaire au profit d’enfants qui souffrent. Vous pourrez également participer directement à des cagnottes mises à disposition pour les enfants. Qu’Allah vous récompense de chaque geste et n’oubliez pas : il n’y a pas de petit don. Le cumul de nos actions aura un gros impact sur le quotidien de ces enfants malades en phase terminale.

Plus concrètement :

– L’association s’appuie sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter. Ainsi, plus la page est partagée et connue, plus les donateurs sont nombreux à apporter leur contribution à la réalisation des rêves.

– La famille dépose son projet de rêve chiffré dans le bureau des rêves (Message Privé ou email). Après acceptation de la demande que nous étudions attentivement, nous ouvrons une cagnotte sur notre site partenaire qui permet de collecter les fonds nécessaires à la réalisation du rêve de l’enfant.

– C’est à cet instant précis que commence notre action. A travers un réseau national de donateurs de cœur identifiés par notre association, nous leurs transmettons via la poste, dans les cinq jours suivants, nos objets ciglés « I Have A Dream » qu’ils présentent à leur entourage.

– Nos donateurs de cœur reversent l’intégralité des dons directement sur la cagnotte de l’enfant par virement en suivant le lien sur la page et le tour est joué !

Adhérer au concept de la Communauté I Have A Dream, c’est permettre à un enfant de se rapprocher de son rêve.

En souvenir de Naofel, Samy, Ilan, Imane, Kylian, Ulaan, Jordan et tellement d’autres…

Retrouvez le témoignage émouvant de Samira, co-fondatrice de l’association « I have a dream » dans notre dernier numéro « Vivre malgré la maladie » où elle nous raconte à cœur ouvert son propre combat face à la maladie (cancer du sein) et l’importance de sa foi face aux épreuves qu’elle a traversées.

 

Laisser un commentaire

7 ATELIERS POUR ÊTRE PRÊTE POUR RAMADAN
100% GRATUIT - INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT !

x

Send this to a friend