IEF, école publique, école privée : le choix cornélien

L’enseignement d’un enfant suscite énormément de questions et de doutes pour certains comme il peut être une évidence pour d’autres. Vous êtes pro IEF*, enfants de la république ou encore convaincu qu’on ne trouve une certaine rigueur qu’en école privée ? Quelle que soit votre décision, gardez en tête que l’essentiel est de voir votre enfant s’épanouir et s’éveiller à travers son apprentissage.

Le choix de déscolariser son enfant se doit d’être mûrement réfléchi…au même titre que de le laisser dans le public ou de l’inscrire en privé. Oui, quelle que soit l’orientation scolaire que vous apporterez à votre enfant elle mérite d’être accompagnée d’une profonde réflexion. Un conseil : pensez à orienter votre attention en fonction de ses besoins et de ses capacités.

Ce choix cornélien se doit d’être RESPECTE tout comme le fait de respecter ceux qui ont pris une autre alternative d’enseignement. Nul ne peut s’assurer que la voie que son enfant emprunte est la meilleure et encore moins que celle des autres est une erreur…
Gardons en tête qu’Allah est certes Celui qui guide et certes Celui qui égare. La voie de la vérité est une clémence de notre Créateur et nul ne peut prétendre y accéder sans Sa Volonté.

Il nous reste 3 éléments qui, avec la permission d’Allah, sont susceptibles d’orienter nos enfants vers le chemin de la piété : les do3as, la prière de la consultation et les asbab (causes)…

Commencez par vous demander quelles sont vos souhaits et cherchez ce qui anime ces souhaits ?
Vous permettant ainsi d’en voir certains perdre en crédibilité et d’autres se consolider ( entourage, convictions religieuses, besoins REELS de votre enfant, choix personnel, convictions intellectuelles etc..)

Quelles sont les avantages et inconvénients que vous rencontrerez ? ( matériels, physiques etc..)

Si vous constatez que cela ne se déroule pas aussi bien que prévu, n’aillez pas peur de vous dire : «cette décision n’est finalement pas la bonne pour mon enfant et mon foyer ». Ce n’est en aucun cas un échec que de faire le constat suivant : « mes attentes ne corrèlent pas avec la réalité sur « le terrain ». C’est au contraire une occasion pour vous de rebondir.

Pensez prioritairement au bien-être de votre enfant ! Certes, un parent ne veut que le meilleur pour son enfant, mais n’oubliez pas de chercher sa sérénité morale, physique et intellectuelle.

Inconsciemment, nous souhaitons tous que nos enfants excellent, le tout étant principalement de les aider à exceller dans leurs domaines de compétences. Il en sortira, avec l’aide d’Allah, un adulte épanoui dans son identité religieuse et sociale. N’est ce pas la priorité pour un parent ? Voir son enfant accompli et assumé à la lumière de sa foi ?

Il ne s’agit pas « d’être obsédé par la production spécifiée et uniformisée de « matière grise » comme certaines entreprises peuvent être obnubilées par la production de matière première. Il s’agit également d’enseigner le respect de la diversité, la solidarité humaine et la créativité culturelle et artistique » **.

Un peu plus haut nous faisions état de RESPECT, ainsi dans cet article, il n’est pas question de dénigrer ou de faire l’éloge d’une méthode plutôt qu’une autre. Ief, école publique, école privée : toutes ont des avantages avérés comme toutes peuvent engendrer des conséquences négatives non négligeables également.

Quel que soit l’enseignement que vous aurez choisi, pensez que l’encadrement au sein du foyer est LA base de tout. Dites vous que vos principes, votre éducation, votre culture et incontestablement votre religion sont l’héritage que vous ancrez en vos enfants jour après jour. Ne confondez pas Enseignement et Éducation … Et n’oubliez pas que par la force des choses, la 1ere éducatrice d’un enfant , c’est sa mère.
Ainsi l’essentiel est de trouver une harmonie dans votre foyer, d’assumer votre choix autour de vous et surtout de garder la modestie de se dire : que le meilleur n’est pas entre nos mains mais c’est Allah qui le détient … Qu’ Allah guide nos enfants.

__________________________________

* Ief = Instruction en famille
** « Islam, la réforme radicale » Tariq Ramadan

Crédit photo

  • reply naima ,

    salam alaykoum,

    justement je lisais il y a quelques jours un articles traitant de l’enseignement à la maison (suite a une décision de justice qui punissait (très sévèrement d’après moi) une famille musulmane qui avait décidé de déscolariser ses 4 filles de l’enseignement public).
    effectivement les avis sont partagés, et quand on y regarde de plus prés nous n’avons que la vision des parents dans l’histoire mais jamais celle des principaux concernés a savoir les enfants.

    d’après moi c’est une chose qui doit être pensée et réfléchis avant même d’avoir des enfants (et si on veut vraiment pousser la réflexion, avant même d’être mariée) car une fois qu’ils sont là le processus est déjà lancé, et pris par la temps on les inscrits en école public pour y réfléchir plus tard. me concernant j’aimerais commencer par l’enseignement à la maison, en tout cas pour la maternelle, ensuite pour la primaire se sera en école publique (si tout se passe bien mon enfant aura les bases, donc pourra malgré tout gérer la transition), et terminer par une école privée musulmane car au lycée il sera dans déjà pubert et devra bien sur s’ acquitter de ses devoirs de musulman (salate, tenue vestimentaire) et ainsi avoir un juste équilibre entre les principes que nous lui enseigneront et ceux qu’il apprendra à l’école.

    on verra déjà comment se passe la 1ère étapes, et en fonction de cela on adaptera la suite inchaallah. qu’Allah 3azawajal nous accorde une descendance pieuse, amine.

    • reply Nadia ,

      Salam Alaykom

      Un très bon livre à recommander « L’Art d’être parent en occident » du Dr Ekram et Dr Mohamed Rida beshir.

      Je pense qu ‘il y a énormement de critères à prendre en compte afin de faire ce choix:
      tempérament de l’enfant, la disponibilité et l’investissement des parents, l’environnement proche, le budget etc…
      Pour ces raisons chaque cas est différent et la meilleure solution n’est peut être pas la même pour tous.
      La meilleure solution sera selon moi celle qui sera la mieux adapté à son enfant.

      Il est donc certain qu il ne faut pas juger le choix des autres comme le dit si bien l’auteur du texte!

      Enfin je dirai que l ‘éducation et l’instruction sont 2 choses différentes mais que la 1ere (la + importante) si elle est « bien faite »
      facilitera le succès de la seconde!

      WA ALLAHOUALEM

      Qu’Allah fasse de nos enfants des modèles pour les autres communautés!

      Laisser un commentaire

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Send this to a friend