La maladie génétique de mes enfants

coeurLe 17/06/2011 j’ai mis au monde des jumeaux par la grâce d’Allah. Ils étaient magnifiques et pleins de vie alhamdoulillah. Pourtant 2 mois plus tard, alors que j’étais avec mon aînée en train de faire les courses, j’ai reçu un appel sur mon téléphone portable : c’était l’hôpital qui me disait qu’il y avait apparemment un souci par rapport à la prise de sang faite à la naissances des bébés et qu’il fallait venir faire des analyses supplémentaires :-(((((

Mon cœur s’est comme décroché de ma poitrine. Je ne savais plus quoi faire. J’ai donc tout laissé en plan, j’ai pris ma fille et je suis rentrée à la maison rejoindre mes deux amours qui étaient avec leur papa. J’ai expliqué à mon mari l’appel que j’avais eu et lui, d’un naturel toujours très optimiste, m’a dit : « Ne t’inquiète pas. Inchallah c’est une erreur tu vas voir. »

Donc fin août arrive, le rendez-vous avec le spécialiste à l’hôpital aussi, et le coup de massue en pleine face qui va avec : nos bébés sont atteints d’une maladie génétique « la drépanocytose ». C’est une maladie qui touche leurs globules rouge et qui ne se guérit pas. Nous ne savions même pas que nous étions porteurs du gène mon mari et moi et pourtant nous sommes vraiment d’origines très éloignées (Pakistanais et Algérienne) mais voilà ils sont malades. Ils sont donc soumis à un traitement à vie et des crises douloureuses indescriptibles qui se soignent à la morphine dans les pires moments : à même pas 3 ans mon fils a déjà fait cinq crises et ma fille une.

Nous sommes impuissants face à leurs douleurs, à part prier (j’apprend la prière due à mon erreur de jeunesse de ne pas l’avoir fait avant), nous envoyons aussi au pays de l’argent quand on peut pour aider des familles dans le besoin, mon beau-père donne tous les vendredis de l’argent à la mosquée aussi. Ils sont bien entourés par l’amour de toute la famille et amis et surtout par la chaleur d’Allah car nous Le remercions de leur donner la santé car ce sont deux enfants magnifiques par la grâce d’Allah….