A  quand un deuxième enfant ?

mere-musulmane

J’ai 27 ans et j’ai un fils qui ira bientôt à la maternelle. A plusieurs reprises, on me demande quand le deuxième bébé va pointer le bout de son nez. Souvent, c’est dur de trouver les mots pour répondre. On attend d’une femme au foyer qu’elle soit aussi une mère exemplaire, avec la ribambelle d’enfants toujours apprêtés, et gare aux réponses du genre « je ne suis pas prête. »

J’écris ce billet pour toutes ces femmes au foyer qui, comme moi, sont à court d’excuses pour expliquer pourquoi « elles n’agrandissent pas la ummah. » Les idées reçues qu’on se plait à véhiculer au sujet du nombre d’enfants en Islam sont souvent erronées. Le second enfant viendra ou pas, in cha Allah. Mais en attendant, que dire face aux pressions?

Il est recommandé d’agrandir la famille en Islam. Les mamans ressentent cette bénédiction d’Allah avec un sentiment de plénitude. Mais dans une société contemporaine où les défis se multiplient, élever un enfant selon les principes de l’Islam devient un challenge dans plusieurs société occidentales.

Trop souvent, de peur de se faire qualifier de mère indigne, des femmes ne vont pas avouer manquer de patience, faire face à la dépression et autres désagréments comme les modes de garde. Plusieurs pépins font que certaines femmes retarderont la venue du deuxième enfant. Des lors, les idées reçues fusent.

Faire face aux autres

 

Tu n’as rien à faire à la maison, pourquoi pas un autre enfant :

Gérer une maison, c’est un poste à responsabilité. Veiller au bon fonctionnement de la maison- entre ménage, prières et repas- c’est un travail à plein temps qui demande de l’énergie. Certes, en tant que maman nous nous accommoderons à la venue d’un bébé dans notre planning mais il est faux de dire qu’une maman au foyer prône la flemme stratégie !

Tu veux garder la ligne ?

Rien de mal à retarder la venue du deuxième enfant pour une durée définie par des moyens halal. Rien de mal non plus à donner le temps nécessaire à son corps pour récupérer ou faire un petit régime pour être en meilleure forme. Allah n’impose pas aux femmes d’enfanter sans pause, au péril de leur santé et de leur bien-être.

Tu veux un job ? Être maman ne te comble pas ?

Certes, il est merveilleux d’être maman. Mais  en attendant d’avoir un deuxième enfant, on peut trouver une activité à la fois ludique et qui ferait plaisir à Dieu ; enseigner la langue arabe aux sœurs par exemple ! Il y a surement un domaine dans lequel on excelle et des sœurs qui ont besoin de nos compétences. Apprendre notre religion, s’informer pour mieux éduquer notre famille et chercher à s’améliorer en tant que croyante fait tout autant partie de nos obligations. Le rôle de maman comble, il n’en est pas moins que notre devoir envers Allah prime sur tout.

Réaliser son impuissance face à la volonté de Dieu

La décision est prise, vous voulez un autre enfant… mais avoir un enfant, comme toute chose d’ailleurs, requiert  la volonté de Dieu. Combien de FIV seront sans succès, combien de fausses couches resteront inexpliquées. Ce test de l’imane (foi) est vécu par tant de femmes  Essayer de ne pas en faire une fin en soi et rebondir, là est le véritable succès. Qu’Allah vous donne un, ou plusieurs enfants, c’est qu’il y a là des bienfaits.

Musarrat

 

Lire aussi :

  • reply Ma ,

    Une autre raison qu’on évoque peu, en plus de tout ce qui est évoqué très justement dans cet article, peut aussi concerner le bien-être de l’enfant. Il peut y avoir un bienfait dans le fait d’espacer les naissances puisque par exemple les chimpanzés et les bonobos n’ont qu’un seul petit (ou éventuellement des jumeaux) que tous les cinq ans ! Nous ne sommes pas des animaux bien sûr, mais c’est simplement pour évoquer le fait qu’il existe parmi les créatures d’Allah (swt), de nombreuses possibilités, alors qu’on associe souvent le règne animal à un mode de reproduction sans limites…

    D’autre part,s’iI y a des mamans qui s’occuppent formidablement d’une ribambelle de jeunes enfants et sont capables de créer des liens forts avec chacun d’entre eux, en ce qui me concerne, regarder mon fils grandir, m’étonner de ses découvertes avec lui, etc… me suffit amplement, et j’ai l’impression que je me sentirais débordée avec un autre enfant pour l’instant, au détriment du bien être des deux enfants en l’occurrence. Je pense que ce n’est que passager bien entendu, et qu’au fur et à mesure que son enfant devient autonome, ça devient plus facile, mais il peut y avoir du bon à prendre (un peu) son temps.

    • reply Noussa ,

      Salam aleykoum, j’ai personnellement 3 enfants qui sont espacés de 18 mois et de 19 mois. Je suis contente mais je ne l’ai pas choisi. C’est beaucoup de travail. Pourtant, la seule question que l’on me pose c’est : à quand le quatrième? à quand la fille? J’ai l’impression que les gens pensent que nous sommes des poules pondeuses. Or, après mon troisième, la gynécologue m’a ordonné de ne pas avoir d’enfant tout de suite car mon corps ne le supporterait pas. Les gens oublient aussi que seul Allah décide. Parfois, Il estime que ce n’est pas le moment et Il est le Seul à savoir pourquoi.

      Bon courage à toutes!

      • reply anzi ,

        Seul dieu sait quand on va avoir d’enfant ou pas. J’ai eu ma première fille elle a 5 ans aujourd’hui. On voulait le deuxième enfant depuis la troisième année de notre fille mais rien n’y fait. Nous sommes allés consulter tous les deux et le gynécologue nous dit que je ne peux plus avoir d’enfant. En retournant à la maison je pleurais à cette idée que je n’aurais plus d’enfants. J’ai raconté tous ça a mon mari et ce dernier me dit » tu sais chérie le gynécologue est un être humain, il ne détient pas toute la connaissance. Seul dieu qui maîtrise tout et lui seul qu’il décide lui seul donne Et qui peut nous retirer ce qu’on a. Alors on se remet à lui.
        Même pas un mois après je suis tombé enceinte. Hé oui dieu est grand.
        Donc fa idha enzamta fatawa kal anla lwah.

        • reply naima ,

          salamalikum,
          Je suis maman de deux filles de 8 et 7 ans et au trois ans de la deuxième mon mari et moi avons décidé de faire un troisième enfants. Il a fallu attendre trois ans pour que je tombe enceinte de mes jumelles qui sont décédé à six mois de grossesse, c’était il y a sept mois et aujourd’hui nous avons décidé d’essayer de nouveau. Tout dépend d’allah et nous ne pouvons rien faire contre cela, c’est lui le créateur.

          • reply OumNour ,

            Salam a3leykoum,

            J’ai la chance de ne pas avoir de commentaires en ce sens . Al hamdullilah, j’ai deux magnifiques enfants ayant 16 mois d’écart et c’est du travail ! Je ne me projette pas pour le moment dans une grossesse prochaine puisque on ne peut pas toutes « enchainer » les grossesses sans séquelles et encore faut-il avoir l’envie (oui, ça compte ! ) la patience et du contexte. Je voulais ajouter que pour toutes les femmes, une grossesse n’est pas forcément synonyme d’épanouissement. Le but premier étant quand même d’éduquer nos enfants afin qu’ils deviennent de bons musulmans in sha Allah et dans la société dans laquelle on évolue ce n’est vraiment pas gagné !

            • reply Laela ,

              Salam Aaleycum, très bel article, je suis moi
              Même maman d’un petit garçon de 16 mois et
              Nous attendons une petite fille dans 2 mois bih idn ileh
              Allah fait bien les choses, il ne charge pas une personne
              Au dessus de sa capacité!
              Les enfants c’est du boulot ! Et leurs éducations dans notre
              Noble religion n’est pas une mince affaire.
              Tâchons de faire confiance à Allah ‘Azawajel ..
              Nous aurons ce que nous aurons ^^
              Al hamdulilah parfois c’est pas facile mais c’est juste
              Un bonheur et un bienfait de notre Seigneur 🙂
              Courage à ttes celles qui veulent avoir des enfants
              Et tte celles qui en ont bcp hihihi ^^
              Qu’Allah fasse de nous des bonne filles, sœur, mère et épouse afin de
              Satisfaire le tout puissant <3

              • reply Umm Adam ,

                Salamalikum.
                Baraka Allahu fikoum pour cette article qui me rassure beaucoup!
                J’ai un garçon qui a 2 ans et demi et je me sens vraiment pas prête pour un 2eme !
                Pourtant la pression social est bien là et c’est bien dommage…

                • reply Musarrat ,

                  Asalamualaikum.

                  Je dois avouer etre heureuse que cet article touche, alhamdulilah. Remettre les choses en perspectives, c’est important de temps en temps. Le mariage, avoir des enfants c’est tres important. Mais ce n’est qu’une partie de l’Islam. Si une femme n’en a pas pour une raison medicale etc, elle peut rebondir et donner de sa personne dans d’autres domaines qui rapporteront tout autant de bienfaits. Et non, je ne suis pas paresseuse pour autant:)

                  • reply Asma ,

                    Salam alaycom,

                    Ne prenez pas mal ce genre de réflexion mes sœurs, en général c est juste pour lancer un sujet de discution, personnellement j avais décidé d espacer mon première enfant et le deuxième de trois ans finalement j ai eu des jumeaux à ma deuxième grossesse SoubhanAllah, el hamdulillah c est rabi soubhanata3ala qui se décide

                    • reply Oum Assya ,

                      Salam aleykoum ! JE suis maman de 3 enfants qui ont 5, 3 et 1 an et demi et cest un défi de tous les jours de les élever correctement. J’ai dû sacrifier ma vie professionnelle malgré que j’ai fait des études. Aujourd’hui JE NE souhaite plus avoir des enfants et meme Si on me demande souvent à quand le 4eme JE n’ai pas honte de dire que je n’ai plus envie d’en avoir car pour moi 3 c’est largement suffisant et que je suis exténuée lol.

                      Laisser un commentaire

                      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

                      Send this to a friend