La nuit du mérite

Cela fait plusieurs jours que l’on a accueilli un précieux visiteur dans nos cœurs et… à nos tables ! Mais il n’est pas venu les mains vides car il renferme un trésor inestimable : la nuit du mérite, de la valeur – laylatul Qâdr où les premiers versets furent révélés.

« Nous l’avons certes, révélé (le Coran) pendant la nuit d’Al-Qadr. Et qui te dira ce qu’est la nuit d’Al-Qadr ? La nuit d’Al-Qadr est meilleure que mille mois. Durant celle-ci descendent les Anges ainsi que l’Esprit, par permission de leur Seigneur pour tout ordre. Elle est paix et salut jusqu’à l’apparition de l’aube. » Sourate al-Qâdr.

Célèbre de par ses mérites, cherchée de par sa valeur, une sourate lui est dédiée et nous révèle qu’elle est meilleure que mille mois soit l’équivalent d’une longue vie d’existence. Qui dit mieux ?

Notre bien aimé Prophète, salallahou ‘alayhi wa salam, redoublait d’efforts la dernière décade de ce mois saint en passant ses nuits en adoration: prière, lecture coranique et invocations au menu.

La table est posée et le menu annoncé, ne reste plus que la date de rendez-vous.

Nombreuses sont les possibilités quant à la date exacte de ce cadeau d’Allah ; le Prophète, salallahou ‘alayhi wa salam, nous a enseigné qu’elle se trouve dans les 10 dernières nuits, à chercher dans les impaires. Ceci permet à chaque musulman et musulmane de se lancer à la quête du Pardon avec ferveur et dévotion.

La sagesse que renferme ce mystère autour de la date exacte n’est pas sans richesse : veiller dix nuits plutôt qu’une nous indique que la proximité d’Allah ne se gagne pas en une étape mais bien après un long chemin fait d’endurance et de rigueur. Un sprint final afin de distinguer les endurants des négligents.

 » Quiconque accomplit la prière de la nuit, la nuit d’Al-Qadr avec une Foi ferme et en cherchant la récompense, tous ses péchés passés lui seront pardonnés. «  (Bukhâri)

Qui négligerait ces nuits ? Qui refuserait ce cadeau ? Imaginez-vous sortir de cette mosquée, le cœur blanc tel un sourire colgate !

Une dernière prescription pour la route : il vous reste quelques jours afin de mémoriser l’invocation enseignée par le prophète Muhammad, salallahou ‘alayhi wa salam: « Seigneur Dieu ! Tu es Pardonneur et Tu aimes le pardon, ainsi pardonne-moi ! ».

Qu’Allâh nous facilite l’obtention de Son pardon.

Votre soeur Saadia, de « One way to ihsan »

Pour en savoir plus sur son blog, rendez-vous sur http://onewaytoihsan.wordpress.com/