Actualités

Attentats de Christchurch : Le dernier Vendredi de leur vie

By  | 

Ce matin, maman m’a lavé.
Elle m’a mis un habit tout propre et m’a parfumé. 
Et puis j’ai fait mes ablutions, comme un grand. J’étais super fier ! 
Ça fait plusieurs semaines que je demande à papa de m’emmener à la prière du vendredi. Et aujourd’hui c’est le grand jour : j’ai hâte !
Maman nous prépare un bon repas, et même un gâteau au chocolat pour le dessert. 
Ah papa vient de rentrer du travail, on doit se dépêcher de partir pour ne pas être en retard !
Ça y est l’imam est arrivé et commence à parler. 
Je reste bien sage et je suis tout heureux à côté de mon papa.

Mais qu’est ce qu’il se passe ? 
J’entends plein de bruits de pétards. Comme le jour où je suis allé au feu d’artifice.
Les gens crient, j’ai peur. 
Papa s’est couché sur moi.
Qu’est ce qu’il a ? 
Pourquoi il ne bouge pas quand je l’appelle. Papa, reveille-toi ! 

Ce petit garçon ressemble probablement à l’un de ceux dont la famille à été brisée aujourd’hui par l’attentat terroriste perpétré en Nouvelle Zélande. En pleine prière, deux mosquées néo-zélandaises ont été prises pour cible et une cinquantaine de personnes sont mortes. Qu’ Allah les accueille dans Son vaste Paradis.

Une fois de plus, c’est la haine qui a parlé. 
Une haine aveugle, lâche, stupide et laide. 
Une haine qui cherche à diviser, à faire mal et à faire peur.
Mais elle ne gagnera pas. 
Parce qu’elle n’est rien face à l’amour. 
Et comme le bien efface le mal : multiplions les bonnes actions. 
Pour que la haine soit sans arme…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.