Les tenues inavouables de la rédac…

Mine déconfite, regard honteux et fuyant, signes évidents de malaise… Oui… Tu aimes traîner chez toi déguenillée, avec des tenues improbables ! Et en plus tu te pavanes toute à ton bien-être, nonobstant les soupirs exaspérés de ton mari. Les filles de la rédac ont courageusement décidé d’avouer leurs larcins vestimentaires… mais à visage masqué quand même !

Accusée numéro 1

Avant mon mariage j’étais une incontestable fan de la gandoura algérienne (surtout cousue par des personnes de ma famille)… Puis mon mari m’a dit « Ah non je me suis pas mariée avec une vieille » 🙁 et j’ai du m’en séparer, devoir conjugal oblige… Mais j’en ai une que j’ai gardée pour les temps de grosse chaleur car rien de mieux que ma gandoura blanche à fleurs vertes style saharienne, le souci est que j’ai pour mauvaise habitude de m’accrocher aux poignées de portes et euh comment dire, le passage d’un bras est très très grand : je ne l’ai jamais recousue…

Accusée numéro 2

Ma tenue inavouable ne comporte pas une mais plusieurs pièces du même modèle, par contre les couleurs sont différentes (allant du gris délavé au marron insipide en passant par le noir taché d’eau de javel) il faut bien varier les plaisirs et ne surtout pas tomber en panne, ils sont tellement indispensables… mes pantalons du marché ! Vous savez ceux à la matière improbable toute lisse à l’achat qui devient grumeleuse après quelques lavages. Ceux qui se resserrent aux chevilles mais dont les ficelles m’ont quittées il y a bien longtemps, laissant pendre mollement le bas du pantalon histoire de définitivement rendre impossible tout semblant de style. Ceux qui se règlent à la taille par un cordon et dont j’ai serré le noeud si fort que désormais il ne s’enlève plus à moins de couper ce précieux cordon qui ô malheur rendrait le pantalon inutilisable. Ils me servent pour la maison, pour le ménage ou jardiner, mais aussi lors des glaciales journées d’hiver où ils remplissent très bien le rôle de collant. Bref, à jamais ! À vous ! mes pantalons du marché !


Accusée numéro 3

Elle est là, au milieu de mes chemises de nuit en satin et en soie qui la jalousent, elle est là dans le placard. Mon placard c est un peu mon coffre aux trésors. Étant d une coquetterie excessive et assumée, voici la zone obscure et sombre, la faille, le « dossier » dont on peut se servir contre moi, ô désespoir ! Ô…honte à moi qui arbore fièrement depuis toujours des tenues irréprochables, aux couleurs harmonisées…elle est là avec son pantalon rose fluo laissant paraître de moi une image cauchemardesque dans les yeux de ceux qui me croisent, son haut défie le temps : un long…très très très long tee-shirt uniforme gris souris au col aussi large que la taille (c’est à se demander si nous ne sommes pas plusieurs dedans !!). Enfin, et pour toujours, comment ne pas conclure avec mon bon gros gilet blanc crème des montagnes, avec une maille aussi épaisse qu’une couverture !! La perle ? Mes chaussettes bleues avec une grosse tête de singe dessinée sur mes orteils. Les couleurs sont juste effrayantes ! Dans cette tenue inavouable je parais 15 kg de plus et pour couronner le tout je fais la coupe préférée de Mr : le gros chignon-champignon !

Accusée numéro 4

Mon vêtement inavouable est mon peignoir en éponge jaune poussin. Il est informe, trop grand et d’un jaune absolument inédit mais c’est ma tenue « chouchoute » lorsque je suis malade, fatiguée, frileuse… Un nez qui coule? Hop, peignoir jaune. Un coup de déprime? Hop re-peignoir jaune. Une petite chair de poule? Et oui… Peignoir jaune. Autant vous dire que mon mari le déteste autant que moi je l’aime ^^. Mon conjoint a d’ailleurs suggéré à plusieurs reprises de le jeter ou d’en faire des chiffons mais jusque-là il n’a jamais eu gain de cause. Longue vie à mon peignoir!

Accusée numéro 5

 

Mon délit de tenue c’est mon sweat zippé à capuche d’un beau gris délavé. Old school… Il fût un temps où les joggings difformes et les sweat XXXL faisaient partie intégrante de ma garde-robe d’ado. J’ai su me débarrasser des choses les plus vilaines comme le fameux jogging qui garde la forme des genoux et autres tee-shirt « made in china » au look discutable, mais je n’ai pas pu me séparer de mon sweat à capuche ! Je ne sais pas pourquoi les capuches m’attirent mais déjà avant ma reconversion j’aimais avoir la tête couverte ^^ Je l’ai donc gardé en souvenir pour la maison, car je me sens « moi » quand je le porte…

Accusée numéro 6

Dès que les températures passent sous la barre des 20°, je dors avec des chaussettes … oui … et puis pas des petites socquettes toutes mignonnes avec dentelle hein, non, de bonnes grosses chaussettes de sport, si possible que j’ai depuis mon adolescence, blanches (ou grises, selon leur âge), qui remontent aux chevilles, et même que s’il fait vraiment froid, il est possible de me croiser le pyjama dans les chaussettes… de quoi faire s’écrouler tous les efforts extérieurs de « coquette-itude », de quoi éradiquer tout ce qui aurait pu être mis en œuvre pour cultiver un certain potentiel séduction, bref, la fin d’un mythe…

Accusée numéro 7

Comme il parait loin le temps de notre enfance… mais finalement pas autant que ça au regard de mes pyjamas ! Têtes d’animaux improbables (de l’ours au caribou), couleurs « guimauvesques », motifs régressifs (petits cœurs et nœuds à gogo) : tout dans mes tenues de nuit hurle la nostalgie d’une fillette devenue grande. Alors même si mon mari grince des dents et reste perplexe devant l’image schizophrénique d’un corps d’adulte dans l’habit d’un enfant de 6 ans, j’assume d’avoir toujours au fond de moi le cœur d’une petite fille qui bat !

Accusée numéro 8

D’après ma meilleure amie, je détiens la palme du « pyjama le plus moche du monde ». Aujourd’hui je vous livre quelques conseils pour un total-look pyjama ultra-laid :

• La base ? Commencer par porter une gandora made in bled, elle doit être la plus kitch possible : robe rose fushia avec broderie bleue, robe noir avec motifs pailletées argentés avec strass sur le col, ou encore robe blanche et motifs à petites fleurs violettes et ruban violet sur les poches ^^.

• Mon secret ? Ne jamais porter les mêmes chaussettes : une chaussette rose se mariera très bien avec une chaussette jaune (ou encore une chaussette de sport).

• Un accessoire ? Sans hésitation : les claquettes du bled (introuvables ailleurs ^^) de couleur rouge, avec petites fleurs violettes sur le côté (NB : toujours prendre 2 à 3 pointures de plus que votre taille habituelle, ici ça sera donc du 41). Voilà, vous êtes enfin parée pour essayer de me détrôner…ou pas !

Accusée numéro 9

Il était une fois une grenouillère ou  plus exactement, soyons précise, une barboteuse. Fruit d’un héritage familial, chatoyante et douillette à souhait, son motif écossais fit le bonheur de quelques générations de femmes enceintes, plénitude perdurant – ayons le courage de l’admettre- bien au-delà des grossesses. Fi des ouvertures laissant pénétrer le vent ! Fi du tracas quotidien pour assortir le haut et le bas ! Oui, la barboteuse « tout en un » ne présentait que des avantages… du moins pour celles qui la portait. Car jalousée, décriée, méprisée elle l’a été mais elle a su résister à la vindicte masculine.  Malheureusement, il semblerait que la perle de ma penderie, le joyau de mes soirées d’hiver  ait subi un sort peu enviable… Je ne veux accuser personne bien sur même si toutes les pistes mènent à un coupable. Alors I have a dream mes soeurs… qu’un beau jour ma barboteuse renaîtra de ses cendres !

  • reply Oummi ,

    hahaha barakallahoufikunna quel bonheur de vous lire : )

    Cette phrase m’a tuée :  » reste perplexe devant l’image schizophrénique d’un corps d’adulte dans l’habit d’un enfant  »

    Bisou

    • reply Nadia ,

      Salam aleikoum les soeurs,

      comme vous je cultive la passion des vieux jogging larges et parsemés de taches de javel, mon mari a tout essayé pour que je les jette….
      Il s’est résigné, il m’a acheté au bled un pyjama typique avec la tête de Khouloud… il l’aura cherché 🙂

      • reply Sianat Boutique ,

        Vous avez réussi à me faire rire. C’est tellement vrai et je ne m’aventurerai pas à vous montrer mes tenues ^_^

        • reply leila ,

          Salam aleikoum

          Les filles j’ai bien rigoles, je me suis bien sur vu avec la tenue du bked avec des grosses chaussettes marron tout pas beau et mon gros gilet tout peluché a force de le laver
          C’est moi
          Il va falloir que je devines qui se cache derriere son suoer pyjama maintenant 🙂

          • reply aureliefarah ,

            As salamou alaykoum wa rahmatoullah,

            Ahahah j’ai bien rigolé , merci pour ce moment , ce moment qui fait qu’on oublie tous les soucis de la journée . Et jvois que jsuis pas la seule avec des pijamas assez speciale lol

            • reply Sonia d'AutourduFoulard.com ,

              Ouaou! chui impressionée! ya pas que moi qui porte des tenues digne d’un fim d’horreur (voir pire)? BarakAllahoufikoum, je me sens moins seule!

              • reply Mme Barabijoux ,

                Je suis morte … de …. rire !!!
                Je me suis reconnue dans … pratiquement toutes !

                <3

                • reply Amatullah Magazine ,

                  Assalam alaykunna. K.O de rire, l »accusée numéro 8″ est vraiment le best of the best ! Mais j’avoue que je me reconnais dans certaines tenues lol

                  Laisser un commentaire

                  Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

                  Send this to a friend