Maman, comment on fait les bébés ?

Ah ! Cette fameuse interrogation, marquant le début d’une déferlante ininterrompue de questions, s’est posée chez vos « mini-vous » ? Cette dernière montre que votre petit n’est à présent plus un bébé, mais un enfant capable de raisonner et de vouloir comprendre le sens des choses fondamentales. Et quoi de mieux que de s’en remettre à ses parents plutôt qu’à ses copains de classe ?

musulmane-enceinte


Pourquoi éprouvons-nous un malaise ?


Pourtant, quand il nous pose ces questions, souvent on se retrouve désarmés – au mieux un peu gênés et au pire en panique – selon l’éducation que nous avons nous-mêmes reçue plus jeunes. Tabou, pudeur, peur, cette question renvoie à la sexualité et à nos ressentis les plus profonds. Selon notre enfance et notre expérience personnelle, nous avons pu avoir une approche de la sexualité belle, saine et décomplexée (dans un cadre licite bien sûr), telle qu’elle est représentée à travers l’islam ; ou bien au contraire une image un peu honteuse, malsaine, bestiale, presque « sale ».

Prenez bien conscience que cette question, simple en apparence, est PRI-MOR-DIALE. Si votre enfant vous la pose, c’est qu’il veut comprendre. C’est là que commence la relation de confiance, de complicité, ce lien magnifique entre vous et lui, et bien aborder ces sujets contribue à bien le construire dans son corps et dans sa tête.

Il n’est donc certainement pas question d’esquiver sa question, la contourner et/ou lui apprendre un mensonge par peur ou par gêne.

Point de tabous en islam.


La vérité, base d'une confiance mutuelle


La vérité étant la base d’une confiance mutuelle et faisant partie des bonnes moeurs de notre belle religion, et la sexualité étant un sujet normal à aborder, faites preuve de tact en adaptant des mots compréhensibles pour l’enfant tout en étant la plus claire et la plus franche possible. Éloignez de vous les mauvaises perceptions que vous avez vous-mêmes pu assimiler plus jeune  et qui vous ont construites (en bien ou mal). Chez l’enfant, encore pur, la sexualité est dénuée de vice, de dégoût, de honte ou de quoique ce soit de négatif.

N’imaginez donc pas, et n’imagez pas, des représentations que l’enfant pourrait avoir suite à vos explications. Dites juste la vérité avec des mots selon l’âge de l’enfant. Un bambin de 3 ans n’aura pas besoin d’explications aussi détaillées et concrètes qu’un autre de 5 ou 6 ans. On oublie les « garçons naissent dans les choux et les  filles dans les fleurs » et autres stupidités !

On peut par exemple dire : « On ne peut faire des bébés que quand on est plus grand. Il faut un homme et une femme. Quand les deux sont mariés et s’aiment, ils peuvent s’enlacer si fort que leurs corps se fondent et que le mari dépose une graine dans le ventre de sa femme. La graine va rencontrer une autre graine qui est déjà dans la dame, ça va faire un tout petit oeuf, qui va grandir, grandir, devenant un bébé, qui sera au chaud dans une poche dans le ventre de la femme, et quand il n’aura plus de place dans le ventre et aura assez grandi, il sortira de la nouvelle maman ».


Adaptez votre discours à l'age et la maturité de votre enfant.


Suite à cette explication, soit votre enfant- selon son âge et/ou sa curiosité- sera contenté, soit il aura envie de plus et mieux comprendre, auquel cas il vous posera des questions plus précises. C’est là que vous pourrez développer ou mieux expliquer encore, de façon tout à fait directe et décontractée. Il faut bien lui demander avant qu’il passe à autre chose, s’il trouve que vous lui avez bien répondu et que c’est clair dans sa tête.

Rien de mieux pour aborder cette question, qui nous déroute parfois et où l’on a peur de mal dire et d’être maladroits, que de se servir d’un support,  au travers d’une histoire appropriée.


Conseils de livres


Je vous conseille par exemple de lire le très beau livre Balthazar et comment sont faits les bébés ? de Marie-Hélène Place aux éditions Hatier Jeunesse, qui contient des images et des textes qui permettent à l’enfant dès 4 ans (et même moins) de comprendre au mieux et avec simplicité un des plus grands miracles d’Allah.

Vous pouvez également vous orienter vers un autre livre qui explique de façon magnifique l’intimité aux enfants, en répondant à la question « Comment on fait les bébés? », c’est : L’intimité expliquée à nos enfants conception, naissance et Islam d’Amira Nassi.

C’est aussi l’occasion idéale pour aborder la création de l’Homme par Allah soubhanahou wa ta’ala et tout ce qui a trait à la conception/procréation par des versets coraniques et des ahadith. Il en existe de nombreux traitant de ces questions.

Pour aller plus loin : notre article Eclipse-éducation : la sexualité expliquée aux enfants 

  • reply oum taymiyah ,

    Salam aleykoum,

    Pour ma part, ma fille ne m’a posé la question qu’a 8 ans, du coup je pensais qu’elle etait au courant. Et bien non, alors je ne m’y attendais tellement pas que j’ai ete cash! lol Mais lui convenait, faut dire qu’elle est assez mature Allahi barek et comprend tres bien les choses! Pour ma petite de 4 ans, je redoute le moment! lol

    • reply Oumassia ,

      Salamaleykoum,
      moi j’y ai eu droit quand elle a eu 6 ans. Du coup, j’en ai profité pour les relations filles et garçons, je lui ai dit que quand un garcon et une fille sont amoureux, ils se font un bisou pour dire à Allah qu’ils sont prêt à devenir papa et maman et du coup Allah sait quand il doit y mettre un bébé dans le ventre de la dame. Elle a bien accepté, mais a eu peur parce que dehors malheureusement les enfants voient beaucoup de haram et des bisoux entre ados et entre enfant ca parle deja de cheri en maternelle, et elle ne veut absolument pas qu’un garcon l’approche, comme elle dit c’est pas normal qu’un bébé a un bébé dans son ventre alors faut pas faire de bisou sur la bouche des garcons! Elle attendra quand elle sera grande et qu’elle présente le garcon a son papa d’abord. InchAllah que ce soit le cas!

      • reply Rahila ,

        salam aleykoum wa rahmatoulah wa barkatouhou, cous en avez eu de la chance! vos enfants sont grands donc font partie de l’ancienne génération. moi la mienne, lorsque j’étais enceinte de son frère, elle avait même pas 3 ans!!!! elle m’a dit mais comment il va sortir? choc! je lui ai dit par la bouche. elle m’a dit mais c’est pas possible, il est trop gros un bébé. alors je lui ai dit que s ‘il était trop gros, peut etre que le médecin va ouvrir mon ventre pour l’enlever. cela lui a convenu semble t-il.

        à 4 ans pil poil çà n’a pas manqué! comment ils arrivent dans le ventre! fiiiooooouuuuuh! alors j’ai dit qu’ils y étaient tous, qu’elle est sortie la première, les autres l’attendaient et fatigué de l’attendre, le deuxième est sorti pour la chercher et m’a découvert, il a décidé de rester avec moi et elle. elle a rigolé! ils feraient mieux de sortir les autres hein maman, moi je les ai même oublié, je ne me rappelais déjà plus de Rashid! Seigneur! donnez moi la sagesse de l’éducation dans le dinn. franchement impossible pour moi de lui en dire davantage. peut être à 8 ans!

        • reply Sianat la boutique ,

          As-salamû’ alaykum,

          Baraka Llâhu fikum pour ces bons conseils. Une question bien délicate que toute maman appréhande.
          Kheir in shâ’a Allah.

          • reply Oum Soumaya ,

            Salam aleykunna wa rahmatullah wa barakatuh ?
            Ouh la !!! Notre fille a 10 ans et elle est en cm2…cette année au programme de sciences : Reproduction animale et humaine !!!
            Alors j’ai toujours expliqué à notre fille qu’il ne devait y avoir aucun tabou, mais tout est dans la façon d’en parler! Qu’un bébé hors mariage c’était très grave! Et surtout qu’elle n’a pas besoin de savoir COMMENT on faisait car elle le saura le moment venu et que de toutes les façons, selon sa culture, ses origines, la « procédure » est forcément différente avec un « final » identique !
            Je me rends compte qu’à cet âge les enfants sont « purs » et facilement « dégoûtés » par certains mots voire certaines images (pubs, etc)…
            Laissons leur, leur naïveté qui n’a pas empêché nos prédécesseurs d’avoir des enfants ? dont notre meilleur exemple à savoir notre Prophète sws.
            Qu’Allah azzawajal nous facilite et nous accorde les bons mots et le bon comportement. Amine.

            Laisser un commentaire

            Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.