Massacre dans la salle de bain

(Toute ressemblance avec des faits et des personnes existant ou ayant existé ne serait PAS que pure coïncidence !!))

Il y a des jours comme ça où on a une subite envie de changer de tête et ce qu’on procrastine depuis des jours, on décide soudain de le concrétiser aujourd’hui. Direction la salle de bain pour notre séance beauté home-made, confiante que l’on est en notre potentiel d’esthéticienne. Oui mais voilà, jeune impudente, il semblerait que tu aies oublié un détail : lorsqu’on est un hybride de Pierre Richard et de Scoubidoo et que l’on a la dextérité d’un escargot, mieux vaut passer son chemin au risque de se retrouver la risée de ses proches !

 

madame-catastrophe-beauté

Faire une couleur « maison »

Voilà des jours qu’on bade les couleurs toutes plus chatoyantes qui s’étalent sur les rayons du supermarché. On couve des yeux les nuanciers, à la recherche de la teinte qui nous donnera ce joli reflet miel ou ce noir bleuté absolument ma-gni-faï-que. El là on franchit le pas, en se disant qu’après tout se colorer les cheveux ça ne doit pas être bien compliqué… Oui mais voilà. Lorsqu’on rince ses cheveux et que la touche de soleil recherchée a viré au jaune poussin ou que l’élégant noir bleuté nous fait ressembler à Morticia de la famille Adams : y’a plus qu’à aller pleurer chez la coiffeuse pour tenter de réparer le massacre !

A la recherche du hâle perdu

casimir

Vous trouvez que vous avez une petite mine. L’été semble déjà bien loin mais vous avez une brillante idée : pourquoi ne pas se donner un hâle subtil et discret à l’aide d’un auto-bronzant ? Le produit appliqué, le résultat ne se fait pas attendre : vous ressemblez à une carotte avariée géante et comme-bien-entendu vous avez omis de rincer vos mains après étalage, vos paumes de main sembleront douteuses pendant des jours. Après avoir  pleuré toutes les larmes de votre corps vous sortez de la salle de bain et croisez votre petit qui vous dit : « Maman, elle est trop zolie ». Ne vous sentant plus de joie vous vous dites que tout n’est pas perdu jusqu’à ce qu’il rajoute impitoyablement : « Elle ressemble trop à Casimir ». Qu’on se le dise, cela vient de sonner le glas de votre crédibilité parentale.

Les délices de l’épilation

Ça y est, vous en avez assez de ressembler à un bûcheron canadien et Monsieur commence à râler car vous commencez à faire concurrence à sa pilosité. Après avoir lu quantité d’avis dithyrambiques sur le net, vous décidez de franchir le pas et de vous épiler vous-mêmes à la cire (que vous fabriquerez bien sûr de vos propres mains…). Nonobstant vos 28cm de poils et votre tempérament de chochotte vous vous persuadez que ce ne sont QUE des produits naturels donc ça ne peut pas faire tellement mal…. Et pourtant ! Après vous être battue pour réaliser un semblant de mixture gluante, avoir tapissé votre salle de bain du sol au plafond, accroché vos cheveux au carrelage parce qu’il y a de la cire presque partout (sauf sur vos jambes cela va de soit) vous arrivez enfin triomphalement à étaler le produit sur votre gracieux mollet… et vous vous rendez compte que : 1) vous n’arrivez pas à enlever la cire ; 2) ca fait MAAAAAAAAALLLLLLLLL !! (et vous n’avez pas réussi à enlever un seul poil) ; 3) vous commencez à envisager les solutions pour passer le restant de vos jours avec votre cire sur les jambes. Elle est pas belle la vie ?!

Se couper les cheveux toute seule ?

Même pas peur !

catastrophe cheveux

Difficile de trouver un coiffeur digne de ce nom où se faire coiffer lorsqu’on est voilée. Alors que vous avez une mèche qui pendouille mollement sur votre front, vous vous prenez à rêver d’une chevelure de sirène avec une coupe top tendance. Ni une ni deux vous partez à l’assaut de Youtube dont des dizaines de vidéos montrent des filles qui se coupent les cheveux : tout semble tellement simple qu’elles pourraient presque se couper les cheveux avec les pieds ! Convaincue de la faisabilité de la tâche vous suivez les instructions à la lettre et gratifiez votre frange d’un bon coup de ciseaux, les yeux pleins d’étoiles à l’idée de votre entrée éblouissante dans le salon devant votre mari ébahi par tant de beauté. Sauf que… lorsque vous croisez finalement votre cher et tendre alors que vous rasiez piteusement les murs, il pouffera de rire : il vous a rebaptisée « Jeanne d’Arc » ou « Mireille Mathieu » depuis ce jour-là…–‘

Allez les filles, vous aussi avez déjà dû être un jour votre propre cobaye, victime consentante de vos 2 mains gauches. Dites-nous tout, quelle a été votre pire expérimentation « beauté » ?

  • reply Ramata ,

    Salam ‘aleykum!
    Très drôles toutes ces mésaventures que nous pouvons vivre dans la salle de bain 😀
    J’ai moi aussi eu ma dose en voulant me couper les cheveux à une époque. Trop confiante, j’avais décidé de le faire moi-même mais en fin de compte…je me suis retrouvée avec un vrai paysage des montagnes: élévations, dépressions…

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.