Mi-Ramadhan : faire le point

Voilà exactement 15 jours que le mois béni a fait son entrée … 15 jours que nos estomacs sont vides mais que nos âmes, elles, se remplissent peu à peu …

Si vous ressentez cela, al hamduliLlah ! Continuez vos efforts, et si jamais votre nafs, qui aime la paresse, commence à vouloir se rebeller, gardez toujours à l’esprit que la récompense pour un acte nafil (surérogatoire) est comme la récompense d’un acte fardh (obligatoire) du reste de l’année et la récompense d’un acte fardh est comme la récompense de 70 actes fardh  du reste de l’année (d’après un hadith rapporté par ibn Khuzayma dans son Sahih).

Pour celles qui n’arrivent pas à ressentir pleinement les bienfaits et les bénédictions de Ramadhan, notamment parce qu’elles se laissent déborder par la vie, rien n’est trop tard ! Prenez une feuille, et faites un tableau, une sorte de « planning d’adoration pour Ramadhan », où vous inscrirez les actions que vous voulez accomplir. Les écrire « force » un peu la main (véridique ^_^ !). Que mettre dedans ? Déjà, les prières à l’heure … incontournable … intégrer certaines sunnah dans nos vies (utiliser le siwak, manger par terre, etc.) … Tenir fermement aux adhkar du matin et du soir (pas la peine de prévoir d’en faire 30 minutes si vous savez que vous ne tiendrez pas, vous le verrez comme un échec. Non, même 5 ou 10 minutes, mais prenez le temps)… Faire des du’a … et puis aussi … éviter de perdre son temps devant la télé, l’ordinateur, le téléphone … Donner des aumônes, ne serait-ce qu’1€ par jour … etc.

Et surtout, surtout, surtout … Nous sommes dans le mois du Qur’an … Attachons nous à lui. Un enseignant qui a étudié en Mauritanie nous a un jour appris que là-bas, lorsque Ramadhan arrivait, on abandonnait tout apprentissage (fiqh, grammaire arabe, etc.) pour ne s’en tenir qu’au Qur’an et tout ce qui s’y attache (càd lecture du Livre Saint mais aussi son apprentissage, lecture du tafsir, etc.).

Faire le point, maintenant, en ce jour de jumu’a. Qu’avons-nous accompli ? Est-ce suffisant ? Pouvons-nous faire plus ?

Nous avons passé les 10 premiers jours qui sont bénédiction d’Allah, et sommes en plein dans la décade qui est Son Pardon. Viendra bientôt la décade où les jours sont libération du feu de l’enfer, dernière décade dans laquelle se trouve la nuit d’Al Qadr, elle qui est meilleure que mille mois. Et mille mois, c’est tout de même 83 années et 4 mois … Cherchons cette nuit, qui équivaut donc à plus de 80 années d’adoration ! Elle pendant laquelle les anges descendent, par permission de notre Seigneur[1]. Cela ne vaut-il pas la peine de passer quelques nuits (les nuits impaires des 10 derniers jours)[2] sans sommeil, si on la trouve alors ? La trouver pour alors Le trouver, Gloire et pureté à Lui …

Enfin … notre mère `Aicha (qu’Allah l’agrée) demanda au Messager d’Allah (paix et bénédictions d’Allah sur lui) ce qu’elle devait réciter si elle voyait Laylat al-Qadr. Il (paix et bénédictions d’Allah sur lui) répondit : « Ô Allah, Tu es certes Pardonneur, Tu aimes le pardon, aussi pardonne-nous. » (rapporté par Ahmad) :

 اللهمَّ إنَّكَ عَفُوٌ تُحِبُّ العَفْوَ فَاعْفُ عَنَّا

Allâhumma innaka `afuwun tuhibbu-l-`afwa fa`fu `anna

… Tenons-nous prêtes inshâ Allah ! …


[1] Sourate 97, verset 4

[2] En effet, si l’on dit communément que la nuit d’al Qadr est la 27ème nuit de Ramadhan,  de nombreux hadith laissent entendre qu’en réalité, on il faut chercher cette nuit parmi les nuits impaires des dix derneirs jours de Ramadhan.