Ramadhan et diététique

Les apports alimentaires doivent être répartis en 2 repas et une collation.

 

lait-et-des-dattes

Le repas du matin (souhour) :

C’est le repas essentiel de la journée. Le but  de ce repas est de retarder au maximum la sensation de faim.

Pour cela, il se composera de « sucres lents », de préférence complets : pain complet ou aux céréales, pâtes ou riz complets… Il apportera également des protéines : œufs, viande, produits laitiers… qui ont un effet rassasiant, et des graisses végétales de préférence qui vont ralentir la digestion : huile d’olive, de noix, margarine, beurre… Et bien sûr, de l’eau, en évitant les boissons diurétiques comme le thé ou le café.

Le repas de rupture du jeûne (foutour) :

Après cette longue journée de privation, notre organisme a besoin de carburant, mais pas question de se jeter sur tout ce que l’on trouvera sur la table. Des dattes lui fourniront du sucre, des fibres et des minéraux. Couplées à un verre d’eau, et voilà la sounna respectée et le corps apaisé.

Le repas ne sera pas trop copieux pour faciliter la digestion, favoriser le sommeil et avoir suffisamment faim pour le souhour.

Il s’agira donc d’un repas léger, composé d’une soupe pourquoi pas afin de se réhydrater d’avantage, d’une source de protéines : œuf, viande ou poisson, accompagnée de légumes, riches en fibres et minéraux, et de féculents pour reconstituer les réserves de sucre (glycogène) épuisées pendant la journée de jeûne.

La collation :

Elle n’est pas obligatoire. Elle peut être prise plus tard dans la soirée et sera composée d’un produit laitier associé à un féculent par exemple : pain et fromage, fromage blanc et muesli, semoule au lait… Et toujours de l’eau.

Attention à l’hydratation

Le point essentiel du jeûne en période estival est l’hydratation. Après 14h sans boisson, votre organisme a besoin de se réhydrater. La déshydratation est la première cause de fatigue et de maux de tête. Il faudra veiller à bien s’hydrater, notamment en dehors des repas pour éviter de couper l’appétit.

La meilleure façon de s’hydrater est de boire de l’eau, de préférence, à température ambiante, par petites gorgées en dehors des repas, pour en faciliter l’assimilation. Les boissons sucrées seront consommées occasionnellement ou réservées pour l’Aïd !

Le jeûne du mois de Ramadan est l’occasion d’être plus à l’écoute de son  corps et de renouer avec  une alimentation plus saine.

  • reply Meryem oum Nisrine ,

    Salam aleikoum,

    Barak Allah oufikoum pour ces précieux conseils mashaAllah !

    • reply Samira Achaach ,

      Salam aleikum wa rahmatullah,

      Masha Allah pour ces conseils avisés !

      Toutefois, j’en aurais besoin d’un concernant l’allaitement et le jeûne et comment on peut le gérer, min fadhlikoum !

      Baraka Allahu fikum et je vous souhaite à vous toutes mes soeurs en Allah un Ramadan plein de hassanetes, de piété et de sakina sur vos coeurs !

      Puisse Allah agréer notre jeûne ainsi que toutes nos oeuvres de bien !

      A bientôt Incha Allah !

      Votre soeur fillah !

      • reply Rachida ,

        Salam alaykoum,

        Amine a tes douaas Samira ! Et j’allais écrire la meme chose que toi!
        Jallaite mon bébé qui a un mois et demi et c’est quand même pas facile car je n’ai pas faim mais tres soif donc je bois plus que je ne mange et comme le dit l’article, ca coupe la faim… Je me force a manger pour avoir du lait
        Je serais preneuse aussi de conseils pour l’allaitement pendant le jeune du mois de ramadan.
        Je ne complete pas par du lait en poudre car al hamdoliLah jusqu’à maintenant on a fait sans et jai peur que mon fils préfère le biberon…
        Sinon jai prévu des pesées régulières chez le pédiatre pour être dire qu’il prenne du poids!

        Ramadan karim !

        • reply Rachida ,

          * pour être sûre qu’il prenne du poids ^^

          • reply Oum Mariya ,

            As Salam ‘aleykoum

            Mach’Allah très bons conseils )))

            C’est vrai que l’on a souvent du mal à savoir quoi manger pendant Ramdhan…
            Qu’Allah ta’ala agréé notre jeûne…

            p.s: c’est fou comme le temps passe vite… déjà 7j de ramdhan!

            • reply Safia ,

              Assalamou alaykoum.

              Pour répondre à Rachida et Samira, tout d’abord, les femmes qui allaitent sont autorisées à reporter leur jeûne, si elles craignent pour leur santé ou celle du bébé. Profitons de cet allègement accordé par Allah.

              Il faut donc s’assurer que le jeûne en cette période estivale ne compromettra pas votre allaitement et n’affectera pas la santé de votre bébé (notamment pour les enfants nourris exclusivement au sein). Pour cela il est préférable demander l’avis d’un professionnel (sage-femme, pédiatre…).

              Pour celles qui ont décidé de jeûner tout en allaitant, il est primordial d’avoir une bonne alimentation, aussi variée que possible. Et une bonne hydratation. Pour fabriquer le lait, le corps à besoin d’énergie et d’eau.

              Pour éviter de couper l’appétit, il faut boire par petites gorgées, de préférence de l’eau à température ambiante. Se réhydrater ensuite tout au long de la nuit.

              Allahou a’lam.

              • reply Salwa ,

                as salam aleykoum les sœurs,

                il faut bien boire le matin au sohour et mettre le bébé à téter le plus possible la journée car c’est lui qui stimule la lactation et bien sur boire énormément au ftour et toute la nuit comme l’a dit la sœur Safia.

                Honnêtement Ramadanet allaitement c’est possible al hamdulilah

                Répondre à Oum Mariya Cancel reply

                Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.