La solidarité au cœur de la foi

Solidarité, n.f. : Dépendance mutuelle entre les hommes ; sentiment qui pousse les hommes à s’accorder une aide mutuelle (Petit Larousse).

Charity_by_NoufMuslimLa solidarité n’est ni plus ni moins qu’une forme d’amour logée aux confins de nos cœurs. Nous autres, êtres humains, avons été élevés par Allah Ta’ala en nous attribuant cet état de noblesse qu’est la raison, le libre-arbitre. Nous sommes en mesure de discerner le bien du mal, ce qui nous différencie du règne animal. Et pourtant, n’avons-nous jamais vu de documentaire nous montrant l’époustouflante solidarité de certaines espèces ? N’avons-nous jamais été ébahis par ces animaux qui font preuve de solidarité au péril de leur vie, lorsque l’un des leurs se trouvait pris dans un piège mortel ? Si nous sommes les créatures élues d’Allah, et si Allah aime la Beauté, nous devons nous poser cette question : quelle Beauté aime-t-Il ? Etant Lui-même le Très Miséricordieux, n’attend-il pas de nous que nous œuvrions pour créer cette Beauté tout autour de nous ?

Etant enfant, je m’étonnais de l’injustice ambiante entre les uns et les autres, du manque d’humanité (pourtant innée en chacun de nous) des Hommes ; nous ressemblions à une grande famille qui s’ignore, à une cellule déchirée, à un amas de créatures sans scrupules ni égards envers leurs semblables… Est-ce cela être un Homme ? Est-ce cela que nous voulons pour l’humanité, pour les générations futures ?

Sans la solidarité, que serait ce monde si ce n’est un véritable chaos ? Hélas, force est de constater que l’humanité souffre cruellement d’un manque évident de solidarité, pourtant intelligemment placée et dosée en chacun de nous.

Voici le joli témoignage d’une sœur : « Depuis près d’un an, ma situation financière s’aggravait. Tout me tombait dessus : des réparations imprévues de voiture, un déménagement à quelques 400 kms de là, des aides sociales qui diminuaient, et mon découvert qui augmentait mois après mois… Après avoir déménagé dans une région rurale et lointaine, l’état de mon compte bancaire restait pour le moins inquiétant. Je vivotais en me serrant la ceinture comme jamais, finissant le mois en mangeant difficilement. Je ne pouvais même pas mettre de l’essence dans la voiture pour assurer certains déplacements. Puis, un jour qu’Allah avait béni, une amie m’envoya un sms me proposant de me verser sa zakât. Quel ne fut pas mon soulagement ! Moi qui avais tant imploré l’aide d’Allah ! Cette sœur aurait bien pu verser sa zakât à n’importe quelle association humanitaire, mais elle avait choisi de m’aider moi. Vous n’imaginez pas à quel point cette aide m’a soulagée et a affermi ma foi dans les Décrets du Seigneur. Donc, ne désespérez jamais de Sa miséricorde, qui peut prendre forme dans la solidarité de certains de vos proches à votre égard. »

Une main tendue, un cœur à l’écoute, un sourire de compassion, une aumône discrète, autant de bonnes actions qui peuvent se réclamer de la solidarité. Donner sa protection aux autres, n’est-ce pas là une juste cause pour servir l’Humain et surtout, Son Seigneur ?