Tomber… puis se relever

Vivre ! Un aussi petit mot qui implique plus de choses qu’on ne le prévoit : joie, bonheur, épreuve, pleurs, déception, surprise… Autant de paramètres qui influencent également notre Foi.

Et si la Foi se construit et s’alimente, elle peut aussi parfois dégringoler jusqu’à nous faire perdre les pédales ! Blues, tristesse, deuil, séquelles du mauvais œil, de la jalousie… On ne voit plus de progrès possible, on est assailli par les actes qui ne nous rendent pas service et on aimerait plus que tout quitter le navire et déposer les armes mais…

«Nous avons, certes, créé l’homme pour une vie de lutte.» Sourate Al-Balâd – verset 4

Tomber... puis se relever

Alors il faut lutter ! Rappelons nous avant toute autre chose que le succès ne vient que d’Allah alors le lien avec l’Unique doit être plus que solide et les chemins qui mènent à Lui sont nombreux : prière, rappel (dhîkr), lecture coranique, invocation, demande de pardon, action de piété, réforme intérieure… Et comme aucune acte ne vaut sans une intention sincère, il convient de la renouveler aussi souvent que l’on peut.

Après avoir fait le ménage sur la table de votre vie et y avoir placé le secret du succès, il faut cultiver la solitude et la méditation : qu’est-ce qui fait ma chute ? Dans quelles circonstances baisse-je ma garde ? Quels défauts me valent la vie dure et gâchent mes aspirations ? L’introspection est donc de mise : si on ne sait pas contre quoi/qui on lutte, les résultats escomptés ne seront jamais atteints.

Le Malin veille au grain et sait comment provoquer l’avalanche de tous les efforts fournis, il faut donc veiller à contrer ses stratagèmes pour pouvoir avancer.

La musulmane doit toujours être sur ses gardes, il faut donc garantir une protection optimale par les invocations et les sourates protectrices (roqya). Plus notre aura sera grandie de ses précautions, plus l’attaque ennemie sera affaiblie !

On nous dit souvent de nous entourer de personnes pieuses et utiles mais on oublie souvent de nous rappeler que ces fréquentations ne seront profitables que si elles se nourrissent mutuellement de savoir et d’échanges intelligents et positifs par la pratique d’activités intellectuellement stimulantes : la lecture par exemple permet à l’imaginaire d’être dans l’actif. En lisant, bon nombres d’idées jaillissent pour finir souvent par former des projets. Plus on sait, moins on se sent faibles face à l’inconnu et donc au danger. Veillons donc à niveler nos habitudes qui nous font sombrer dans l’abîme de la passivité (films, séries, jeux, discussions stériles et interminables, shopping…) et soyons productives !

Je terminerais cet aperçu d’un sujet en réalité très vaste par vous rappeler l’importance de la force du mental : soyez po-si-ti-ves ! Exterminez le plus radicalement possible toutes ces idées qui nuisent à votre esprit : vous êtes capables de changer, de surmonter cette montagne, d’être celle que vous désirez être et non cette étiquette que les autres vous collent malgré vous ! Votre passé ne vous satisfait peut être pas mais vous pouvez changer votre futur alors wake upons nous et œuvrons pour mourir sans regrets !

Fraternellement,

One way to ihsân.