Comment apprendre l’arabe et le Coran facilement ?

Comment apprendre le Coran facilement ? Comment apprendre et lire l’arabe rapidement ? Quelles sont les meilleures méthodes pour apprendre l’arabe et le Coran ? Autant de questions qui se bousculent dans votre tête, non ? De façon cyclique, l’envie vous prend mais sans jamais parvenir à la concrétiser ? Allez lancez-vous pour de bon et aidez-vous de ces quelques lignes : vous y trouverez les bonnes raisons, les mérites et les bienfaits de se former à ces disciplines ; vous aurez une panoplie de conseils utiles et pratiques pour vous mettre à la mémorisation du Coran et à l’arabe (et surtout vous y tenir) ; et on vous donnera enfin des informations complètes sur les méthodes d’apprentissage les plus sérieuses, les plus reconnues et les plus originales du moment.

Sommaire de l’article :

Pourquoi apprendre l’arabe ?

L’arabe est la langue de la Révélation et c’est par elle que Dieu est passé pour s’adresser à l’ensemble de l’humanité dans le dernier livre révélé : le Coran. Apprendre l’arabe est donc une fenêtre ouverte sur la compréhension plus profonde de notre Livre (et non simplement au un sens approché de sa traduction) mais aussi un accès à de nombreux ouvrages permettant au musulman d’enrichir ses connaissances dans de nombreux domaines des sciences islamiques.

Apprendre l’arabe coranique est par ailleurs une clé d’entrée pour apprendre plus facilement ce livre sacré : en évitant la phonétique – cause de nombreuses erreurs de prononciation – et en comprenant ce qu’on lit, l’étude du Saint livre deviendra plus aisée puisque vos mots au départ ânonnés sans conviction deviendront porteurs de sens. De plus, savoir lire en arabe vous permettra de vous former aux règles du Tajweed et de psalmodier ainsi le Coran de façon correcte.

L‘imam Shâfi’i a dit : « Il est donc obligatoire à chaque musulman d’apprendre ce qu’il a la capacité d’apprendre de la langue arabe afin qu’il puisse attester de -La Ilaha Illa Allah Muhammad Rasouloulah-, qu’il lise le Coran, qu’il prononce les formules de rappel qui lui sont obligatoires comme le tekbir, le tesbih, le tachahoud et autre (*).
Et ce qui est en supplément de cela de la langue arabe, cette langue qu’Allah a décrété qu’elle allait être la langue du dernier des Prophètes et dans laquelle Il a envoyé Son dernier Livre, alors c’est une bonne chose pour la personne de l’apprendre ». (Ar Risala p 48-49)

Dieu nous parle dans Son Livre mais, en tant que non arabophones, nous devons nous contenter de la traduction. Celle-ci reste approximative et circonscrite (elle transmet un sens général mais ne donne pas accès au large panel de subtilités et richesses des mots et expressions de la langue arabe) et elle n’est pas neutre puisqu’elle émane du choix du traducteur.

Au quotidien, la maîtrise de l’arabe pourra aussi vous être très utile.

En ce qui concerne vos adorations, cela vous permettra d’être plus concentré dans vos actes cultuels (prière, invocations, etc.), de comprendre le discours (khotba) du vendredi, les interventions et cours (dourous) de savants et prédicateurs, c’est aussi un élément rassembleur de la communauté musulmane, etc.

Pour des raisons non religieuses, la connaissance de l’arabe est également un plus ! Outre le fait que l’apprentissage d’une langue étrangère aurait un impact positif sur l’activité cognitive et cérébrale ; avec plus de 350 millions de locuteurs de la langue arabe, comprendre, lire, parler et écrire l’arabe peuvent être des compétences non négligeables dans le monde du travail de plus en plus ouvert à l’international : plusieurs pays arabophones ont en effet un énorme potentiel économique.

Pourquoi faut-il apprendre et comprendre le Coran ?

Imaginez… En vacances à l’étranger, vous faites la connaissance d’un(e) autochtone avec lequel/laquelle vous sympathisez. Au moment du départ vous échangez vos adresses. De retour chez vous, vous attendez avec impatience de ses nouvelles mais quand arrive le courrier tant attendu vous ne le comprenez pas, ou très peu. N’essayerez-vous pas de tout faire pour parvenir à échanger avec ce(tte) ami(e) en apprenant sa langue ? Probablement. Qu’en est-il alors du Message qui émane de votre Créateur, ce Livre qui doit être le guide de notre vie ?

Le Coran est le miracle envoyé au Prophète Mohammed (saws). Il est à destination de tous les Hommes pour tous les Temps et nous est donc directement adressé.

Aucune autre religion que l’islam n’incite autant ses fidèles à apprendre son texte sacré. Outre ses bienfaits, les mérites de sa mémorisation et même de sa simple récitation, apprendre le Coran est un moyen de perpétuer la tradition de nos pieux prédécesseurs. En effet, la transmission orale et les ijazasont spécifiquement rattachés à la tradition islamique. L’époque de la Révélation était effectivement particulièrement connue (et reconnue) pour sa tradition orale et les aptitudes exceptionnelles des Arabes pour la mémorisation. Celle-ci était ainsi un des moyens de conservation et parmi les nombreux « défis » (ijaz) que contiennent la Parole divine, Allah nous dit que le Coran ne connaîtra aucune modification. Ainsi, s’il y avait de nombreux Qura’parmi les premiers musulmans, de nos jours cet apprentissage par coeur perdure et il y a environ 10 millions de hufaz al Quran(personnes qui connaissent le Coran en intégralité) à travers le monde ! Et nous, on s’y met quand ?

Quels sont les mérites de l’apprentissage de l’arabe et du Coran ?

La recherche de la science est une obligation ! De nombreux versets et hadith parlent par ailleurs des mérites d’apprendre l’arabe et le Coran pour les musulmans :

« Nous en avons certes fait un Coran arabe afin que vous raisonniez ». [sourate 43 verset 3]

Issa ibn Younes nous a dit que Thawr a dit de Omar ibn Yazid que Omar a écrit à Abou Moussa al-Ashary pour lui dire : « Apprenez la sounna et apprenez l’arabe ; apprenez le Coran en arabe car il est en arabe ». Il également dit : « Apprenez l’arabe car c’est une partie de votre religion […] [rapporté par Ibn Abi Chayba]

Ibn Massoud (qu’Allah l’agréé) a dit : Le messager d’Allah (saw) a dit : « Celui qui récite une lettre du livre d’Allah aura 1 bonne action qui en vaudra 10. Je ne dis pas que Alif, Lam, Mim est une lettre mais Alif est une lettre, Lam en est une autre et Mim également. » [Rapporté par At Tirmidhi]

Abdullah Ibn Amr Ibn Al As (qu’Allah l’agréé) a dit : Le prophète (saw) a dit :

“On dira, le jour de la résurrection, à celui qui récitait le Coran : Récite et élève-toi comme tu récitais en psalmodiant en ce bas-monde, car ta place sera là ou tu réciteras le dernier verset que tu connais” [Rapporté par Abou Daoud et Al Tirmidhi]

Abou Oumama (Qu’Allah l’agréé) a dit : J’ai entendu le messager d’Allah(saw) dire : « Récitez le Coran, car au jour de la résurrection, Il intercédera en faveur de ceux qui l’ont récité (littéralement : ses compagnons)[Rapporté par Muslim]

D’après ‘Othman Ibn ‘Affan (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le meilleur d’entre-vous est celui qui apprend le Coran et l’enseigne ».

Sa’d Ibn ‘Oubeida a dit : Abou ‘Abder Rahman (1) a enseigné le Coran depuis le califat de ‘Othman (qu’Allah l’agrée) jusqu’à ce que ce soit Al Hajjaj (2) le gouverneur et il a dit : C’est ce hadith qui m’a retenu à cette place-ci (3).
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°5027)

Conseils et astuces pour apprendre l’arabe et le Coran facilement

Maintenant que vous avez êtes convaincues d’apprendre l’arabe (enfin on l’espère), encore faut-il trouver une méthode d’apprentissage de l’arabe facile et motivanteDe notre côté, on vous livre quelques trucs utiles et faciles à mettre en œuvre qui vous faciliteront la mémorisation du Coran.

  1. L’intention : C’est la base de tout et en ce qui concerne l’apprentissage du Coran, c’est capital ! Purifiez vos intentions et lancez-vous en toute sincérité en vouant vos efforts à l’Unique et en espérant Sa Satisfaction et Ses récompenses.
  2. La motivation : Apprendre le Coran est une entreprise de longue haleine : par conséquent, ça doit être le résultat d’une volonté forte et personnelle.
  3. Faire un état des lieux : Introspection : qu’est-ce qui me pousse à me lancer maintenant ? Pourquoi ai-je envie d’apprendre le Coran ? Quel rapport j’entretiens avec Allah ? Quel rapport j’entretiens avec le Coran ? Où en est ma foi ? Péchés, fréquentations, mauvais comportement, paresse dans mes adorations : comment me réformer ? Quel est votre niveau actuel ? Quelle est votre capacité d’apprentissage moyenne ? Quel est votre rythme et mode de vie en ce moment ? Quel temps pouvez-vous consacrer à l’apprentissage ? A quel moment êtes-vous le/la plus efficace ? Comment apprenez-vous le mieux ? (mémoire visuelle ou auditive ? Apprenez-vous mieux seul(e) ou en groupe ? Avez-vous des lacunes en arabe ou règles de tajweed (psalmodie) qui nécessitent l’accompagnement d’un professeur pour vous corriger ?, etc.)
  4. Se faire confiance : Vous avez l’impression de vous trouver face à une montagne infranchissable ? Pourtant, à cœur vaillant rien d’impossible ! Souvenez-vous que vous êtes souvent votre plus grand obstacle et que vous êtes votre propre limite. Soyez serein, soyez positif et placez votre totale confiance en Dieu.
  5. Se fixer des objectifs réalisables : « Le mieux est l’ennemi du bien », vous connaissez cet adage ? Attention, il n’est pas paradoxal de se fixer des objectifs réalisables mais ambitieux. Ainsi, soyez convaincu que vous êtes capable mais fixez-vous un programme tenable afin de ne pas vous décourager. Au fur et à mesure que vous progresserez inchaALLAH, vous pourrez revoir vos objectifs à la hausse.
  6. La constance : Etre lucide et apprendre à connaître ses limites ne signifie pas s’endormir sur ses lauriers. Modération ne signifie pas paresse. Il faut savoir aller au-delà de sa zone de confort pour parvenir au fameux second souffle bien connu des sportifs pour obtenir de meilleurs résultats et améliorer ses performances. Apprendre le Coran est un travail au long cours et il faudra se montrer persévérant, régulièrement renouveler vos intentions et être rigoureux sur votre programme. Ne négligez pas les révisions afin d’ancrer les Paroles divines profondément en votre cœur.
  7. Faire entrer le Coran dans votre cœur et votre vie : Si ce n’est pas déjà le cas, fixez-vous une routine quotidienne de lecture du Coran. Ecoutez régulièrement le Coran (à la maison, en voiture, etc.), lisez-le et méditez sur le sens de ses versets, choisissez les récitations des lecteurs que vous appréciez, lisez des livres d’exégèse pour en comprendre le contexte de révélation, les subtilités, le sens plus profond, les objectifs apparents et cachés.
  8. Le cadre : Autant que possible, trouvez le moment auquel vous serez le plus disponible et où vous serez complètement concentrés sur votre tâche (on conseille souvent le temps avant la prière du sobh). Choisissez un lieu calme, confortable, épuré (avec un minimum de sollicitations visuelles, auditives, etc.) afin de rester focalisé sur votre objectif. Il est également conseillé d’apprendre toujours sur le même Mous’haf : non seulement il y aura un côté affectif qui vous permettra d’aimer l’objet mais surtout il vous permettra de « photographier » facilement les passages que vous apprenez. Idéalement, prenez un « Moushah al houfaz » car chaque page débute et finit par un verset (ils ne sont pas coupés).
  9. L’accompagnement : Pas toujours facile de se motiver et d’être constant et régulier quand on apprend par soi-même. Mais finalement, la vraie question qu’on doit se poser : peut-on vraiment apprendre le Coran (et même l’arabe) par soi-même ? L’avantage d’avoir un accompagnement (en ligne ou dans un institut) est tout d’abord de se faire corriger ses erreurs de prononciation, ensuite il y a l’émulation du groupe et le côté scolaire qui induit souvent plus d’assiduité et de rigueur dans le travail personnel.

Coup d’oeil sur les meilleures méthodes pour apprendre l’arabe et le Coran

Dans ce paragraphe nous nous concentrerons sur les méthodes disponibles en ligne permettant à chacun et chacune d’entre vous d, où qu’il soit et quelle que soit ses disponibilités.

Peu importe la formation que vous choisirez, les clés de la réussite seront :

  • une bonne intention
  • un bon outil =  agréable, qui colle à votre mode de vie et vos contraintes quotidiennes, complet, qui réponde à vos envies et exigences (qui ne sont pas les mêmes pour nous tous), adapté à votre niveau réel actuel (savez-vous lire ou pas ? Connaissez-vous les règles de tajweed ? Avez-vous des notions d’arabe ? Combien de sourates/Hizb/Juz connaissez-vous ?).
  • une bonne dose de motivation et être prêt à investir un minimum de temps et d’argent (mais si vous vous impliquez vraiment sincèrement dans ces études, les fruits récoltés seront inchaALLAH au-delà de vos espoirs)
  • un bon accompagnement
  • un bon suivi
  • de la persévérance pour consolider les acquis et continuer à progresser.

Que vous soyez novice, de niveau intermédiaire ou confirmé ; que vous soyez de région parisienne ou de province ; que vous soyez mère de famille ou célibataire ; que vous vouliez assister aux cours sur place ou avoir une offre par correspondance, etc., il existe un organisme d’enseignement qui correspond à votre profil.

Alimnee

Alors là c’est le petit nouveau qui fait parler de lui. Apprendre l’arabe pour le Coran, qui n’en n’a pas rêvé ?
Le concept ?
C’est un programme pour comprendre 100% du coran en arabe, sans avoir recours à la traduction. En partant de 0 sans aucune notion, à la fin du Niveau 1 (soit 1 mois) vous saurez lire et comprendre 8 sourates.
A la fin du Niveau 5 (soit 5 mois), vous comprendrez 70% du coran en arabe.
Ça semble presque trop beau pour être vrai et pourtant leurs élèves sont conquis. En présentiel ou en ligne depuis peu, chaque niveau est progressif et propose 4h de cours le week-end, un coaching par téléphone chaque semaine, un livret pédagogique, une application pour réviser, des explications des sourates étudiées, etc.

Nourania

C’est une des méthodes d’apprentissage de la lecture coranique pour les francophones les plus connues (et reconnues). Simple et efficace, aussi bien pour les adultes que pour les enfants (lien article enfants). Vous psalmodierez correctement avec les règles de tajweed de façon intuitive grâce à l’utilisation d’un code couleur. Les mots des leçons sont tous issus du Coran.

Un accessoire qui peut vraiment vous aider, c’est ce Coran électronique : à l’intérieur vous trouverez 4 livrets  (la Qaida Nourania, le sahih Muslim,  le Sahih boukhari, un dictionnaire) ;  4 récitateurs au choix ; plusieurs langues de traduction ; le stylo de lecture vous permet de sélectionner les versets que vous souhaitez apprendre et de les répéter autant de fois que nécessaire, etc.