Cela fait depuis 2008 que j’ai mal au cœur et que je n’avance plus dans ma vie.
Tout à commencé en 2008, alors que je n’étais pas dans le dîn, j’ai rencontré un homme de 32 ans, à l’époque j’en avais 18. C’était pour lui et moi le coup de foudre, le seul problème est qu’il était marié et père de 2 enfants. On se voyait, cela ne me posait pas de soucis puisque j’étais encore une ignorante, qu’Allah me pardonne.
Un jour on se voyait, un jour on ne se voyait pas car il avait des remords par rapport à sa famille; mais je tiens à préciser que c’est toujours lui qui me laissait mais toujours lui qui revenait vers moi. Je ne me suis jamais permis de revenir vers lui car c’était un homme marié. Nous sommes restés ensemble de juillet 2008 à janvier 2010. Nous avons vécu de belles choses, on s’aimait, on s’entendait tellement bien.
On projetait même de se marier, mais en polygamie pour ne pas abandonner sa famille. Il me promettait de prendre soin de moi, et de ne jamais me quitter.
Jusqu’au jour où sa femme a découvert que son mari était infidèle, et en ce mois de janvier 2010, il m’a appelée pour me dire que sa femme avait tout découvert. Du jour au lendemain il n’a plus donné de nouvelles, même pas un appel pour prendre de mes nouvelles.
A l’époque, j’étais en BTS commerce international. J’ai raté mes études parce que je souffrais trop de son absence, je ne vivais plus vraiment, j’étais comme un fantôme, une partie de moi avait disparu.

Janvier, février, mars, avril, mai 2010, tiens mai 2010 des nouvelles de l’homme que j’aime et qui m’avais, je pensais, oubliée. Il me parle, me dis qu’il m’aime mais que la situation est difficile, qu’il était à 2 doigts du talaq. Il part 2 mois au bled, je profite de son absence pour couper les ponts avec lui.
Ramadhan 2010 arrive et là, je souffre tellement que je me rapproche d’Allah, je prie, je me voile, j’arrête toutes mes bêtises et je me repens.
Il revient du bled et il croit rêver lorsqu’il voit le changement; et oui je n’avais pas le choix, c’est Allah qui m’a sauvée de la dépression, du psy et d’autres trucs dans lesquels j’aurais été susceptible de tomber; Allah m’a ouvert les yeux, et m’a montré le chemin de la vérité.
Seulement le temps passe et l’homme que j’aime, une fois de plus, réapparait dans ma vie; d’abord sur msn, par mail, puis en réel face à face; je le rencontre donc en décembre 2010 ; j’étais tellement heureuse de le voir mais en rentrant chez moi le soir…………. j’ai craqué et je lui ai écris un mail dans lequel j’ai noté qu’il fallait m’oublier, que l’abandon dont j’ai été victime, je ne l’oublierai jamais, que j’ai mal et qu’il n’y avait personne pour moi quand j’ai souffert seule pendant tant de mois de silence. De là, je n’ai plus eu de nouvelles, et je n’ai pas mangé pendant un mois, j’ai perdu du poids, j’avais une sale mine depuis janvier 2010, mes copines se sont inquiétées aussi.

Puis le printemps arrive, je décide d’avancer et ne pas me retourner, je me concentre dans mon dine, j’aime Allah et son Prophète ( sallallah alayhi wa sallam), je lis beaucoup même si j’ai le gout amer d’avoir été menée en bateau et d’avoir perdu mes études. Cette année, en mai 2011, j’ai passé pour la seconde fois mon BTS et j’y ai rencontré un frère avec qui nous avions projeté un futur mariage si tout se passait bien entre nous. Et voilà que je retrouve le sourire, le bonheur, après un an de souffrance, avec un frère en apparence gentil et attentionné. Mais là, l’homme marié que je n’ai jamais oublié et à qui je n’ai jamais cessé de penser chaque jour depuis 2008 refait surface; d’abord je lui fais des reproches et ensuite le courant repasse mieux entre nous même si il ne se passe rien et qu’on se dit simple amis, pour ne pas ouvrir les blessures. Il m’a d’abord arrêté dans la rue puis on a échangé les msn. Il se connecte chaque jour sur son Iphone pour prendre de « mes nouvelles » comme il dit puis parfois il m’invite à la rejoindre sur son lieu de travail puisqu’il est chauffeur de bus. Nous nous sommes vus très fréquemment en juin au point que j’ai délaissé le frère avec qui j’étais en projet, prétextant que j’ai des soucis familiaux. En réalité, ils sont très minimes mais je préférais passer mon temps avec l’homme qui a volé mon cœur depuis 3 ans déjà. Certes beaucoup de choses ont changés, je suis musulmane pratiquante, mon mode de vie n’est plus le même; il me l’a dit lui-même « j’admire comment tu as changé » a plusieurs reprises; puis des petits pics comme « ton cœur ne m’a pas oublié je le sais », « ton cœur parle à mon cœur », « je te connais par cœur »…

Je suis dans le dine et consciente que c’est un homme marié, contrairement à avant ou j’étais insouciante. Je sais ce que cela représente en terme de péchés mais je n’arrive pas à l’oublier, je fais tout pour le rendre heureux, je lui apporte souvent des petits cadeaux…j’aime le voir content.
Dimanche, j’étais avec lui et je me suis énervée contre lui car il a dit quelque chose qui ne m’a pas plu. Il a tout fait pour me calmer, il m’a pris dans ses bras, il m’a raccompagnée… et pourtant j’ai fais la méchante. Je suis rentrée le soir, je me suis dit demain ce sera oublier, on se verra et on rigolera comme d’habitude; sauf qu’il n’a pas donné de nouvelles jusqu’à aujourd’hui jeudi. Entre temps je lui ai envoyé un mail pour lui dire qu’il m’oublie s’il ne veut plus me parler. Mais apparemment il ne veut pas m’oublier et il m’a dit qu’il m’a pardonnée. Demain il part au bled pour un mois et demi, j’ai déjà le cœur serré. Je l’aime, je pense qu’il m’aime aussi; on se voit, on rigole, on parle mais c’est pour masquer la souffrance que l’on a de pas être réunis. Sa femme n’accepte pas la polygamie; on ne trouve pas d’issue. Je tiens à préciser que sa femme est sa cousine de France, lui étant un garçon du bled. Dimanche lorsqu’il m’a quittée et jusqu’à notre discussion aujourd’hui, j’ai tellement souffert, mal dormi, ma poitrine brûlait en moi… je cherche refuge auprès d’Allah, je patiente mais j’ai peur de mal finir par son absence qui me pèse; je sais que lui n’arrive pas à vivre sans moi, il revient toujours même lorsque j’utilise des paroles extrêmement blessantes, mon cœur n’arrive plus à aimer , je ne sais plus quoi faire, j’ai tenté à plusieurs reprises de l’oublier mais ça ne marche pas… je lui ai même dit , laisse-moi au bled, mais si je suis ta femme je serai la plus heureuse.

Voilà ma sœur mon histoire, celle qui m’empêche d’être heureuse, de vivre sereinement, d’être bien avec moi-même.
J’aimerais des conseils car j’ai réellement besoin d’aide, je suis au bord de la dépression, je multiplie les douas et j’espère fortement en ALLAH.