La perte d’une mère

Salam aleikoum wa rahmatuLlahi

Tout d’abord, je tiens à vous remercier pour tout ce que vous faites et ce que vous apportez à toutes les femmes musulmanes, je vous remercie d’exister tout simplement !

Si je vous écris aujourd’hui c’est pour solliciter votre aide. Je commence par me présenter : je m’appelle S….., j’ai 25 ans, je suis mariée et j’ai deux enfants, al hamdouliLlah. J’ai tout pour être heureuse : une famille aimante, une maison, la réussite professionnelle… quoi demander de plus me direz-vous?

Mais malgré tout, il me manque la chose la plus importante à mes yeux : une maman.
En effet j’ai perdu brutalement ma mère à l’âge de 15 ans, je n’oublierai jamais ce jour… et depuis 10 ans maintenant je vis avec le poids de cette douleur. Mais pourquoi en parler aujourd’hui? Malgré le temps la douleur persiste, plus dure encore, son absence est encore plus pesante chaque jour qui passe, au point que je n’arrive plus à avoir goût à la vie. Qu’est ce qui me rend si triste ? C’est le fait de savoir que mes enfants vont grandir sans leur grand -mère. J’ai tellement, mais tellement besoin d’elle que je me sens désemparée, seule, abandonnée.

Lors de mon mariage, j’ai vu en ma belle-mère si douce, si gentille, la présence maternelle qui me manquait. C’est ainsi qu’inconsciemment, j’ai reporté sur elle tout cet amour, au point où je me surprenais à être jalouse de mes propres belles-soeurs parce que ma belle-mère leur portait plus d’attention qu’elle n’en portait à moi ! Normal me direz vous, c’est quand même ses filles ?! Mais cela n’était pas si évident pour moi jusqu’à ces dernières semaines… j’ai enfin compris que personne ne pourrais m’aimer comme ma mère le faisait. Evidence qui m’effraye.

Aujourd’hui ma douleur est trop grande, trop pesante que j’ai peur que cela n’affecte mon couple, ma relation avec mes enfants. Je ne sais plus que faire pour apaiser ma peine, et c’est pour cette raison que je me tourne vers vous, mes soeurs fiLlah.