Loi anti-voile à l’école : un triste anniversaire

Mars 2004… 10 ans déjà qui marquaient pour beaucoup de jeunes musulmanes le premier engagement citoyen de leur vie. La fameuse « Loi sur le foulard », interdisant le port du voile dans les écoles publiques, faisait son entrée au prix d’une multitude de larmes versées et marquait le début d’une série de lois et projets de lois discriminante à l’égard des femmes portant le hijab.

 Douloureux souvenirs

Qui ne se souvient pas de ces débats passionnés et de ces manifestations qui ont émaillé la vie médiatique française durant plusieurs semaines ?

Ce fut ainsi la découverte pour de nombreux Français de l’attachement des musulmanes à leurs voiles, signe oppresseur dans l’imaginaire conditionné de nombre de concitoyens.

 Que dit la loi ?

Suite à plusieurs polémiques et à des exclusions de jeunes filles d’établissements scolaires pour le seul motif de port de foulard, une loi est venue justifier cette mise au ban scolaire d’une partie de la population.

Si cette loi ne nomme pas exclusivement le foulard islamique, mais l’ensemble des signes religieux dits  « ostentatoires » (kippa et croix chrétienne imposante notamment), dans la réalité ce sont surtout les jeunes filles musulmanes qui ont été touchées étant donné que le foulard est une prescription et non un simple « signe » ornemental.

Cette loi touche donc l’ensemble des élèves jusqu’au lycée, véritable crève-coeur et chantage à l’éducation pour l’ensemble des jeunes croyantes concernées.

Nouvelle Visibilité Médiatique

hijab-ecolePour certains, ces protestations marquèrent le début d’un véritable engagement dans la lutte pour leurs droits. Pour d’autres, c’est une vague réminiscence d’évènements que l’on a vécu comme des spectateurs détachés : pour certaines converti(e)s par exemple, cette période fut parfois synonyme d’incompréhension car ils adhéraient à ce moment-là au système de pensée dominant.

Parfois, ce fut aussi le premier pas vers une interrogation capitale : « pourquoi ? ». Pour d’autres enfin, ce fut le déclencheur d’une véritable prise de conscience quant à l’importance du hijab et le début d’un réveil spirituel : de nombreuses musulmanes commencèrent à porter le foulard à ce moment-là, parfois au commencement comme une sorte d’étendard politique de protestation mais à n’en pas douter avec la foi comme moteur.

Vidéo « Un racisme à peine voilé »

Le documentaire « Un racisme à peine voilé » de 2004 aborde avec justesse cette période et analyse les messages politiques et médiatiques qui furent véhiculés. Il est aussi et surtout l’occasion de donner la parole aux véritables concernées : les femmes musulmanes.

Zahra Ali, dont vous pouvez trouver plusieurs articles sur le site (son portrait, là et aussi ici) et une belle interview dans le magazine « Musulmane OU féministe ?  » (lien) a d’ailleurs participé à ce film.

 
Un racisme à peine voilé – Jérôme Host – 2004… par hproduction

Et vous, que vous évoquer ce triste anniversaire ? Comment aviez-vous vécu ces débats ? Comment est-ce que cela a-t-il affecté votre quotidien et votre rapport au hijab ?