Seule face à moi même, je me regarde dans le miroir…

Suis-je réellement celle que je crois être ?

Est-ce-que, ce que je pense est-il aussi clair que je ne le crois lorsque je m’exprime ? Comment est-il possible que l’on me voit comme une personne pleine de confiance alors que ce n’est pas le cas au fond de moi ? Pourquoi pense-t-on que j’ai l’air pleine de « manières » alors que je suis quelqu’un de si simple pourtant ? Se peut-il qu’on me prenne pour une personne peu, voir pas intéressante car je suis timide et réservée ? On m’approprie des airs rigides et froids alors qu’au fond de moi se cache une âme si sensible, mais personne ne le voit. « Je ne te reconnais plus, tu as tellement changé.. » sont des phrases assassines et vous vous « tuez » à dire que « Non je n’ai pas changé ! Je suis toujours la même !! »

Vous l’aurez compris, il y a parfois un décalage certain entre ce que l’on est à l’intérieur et ce que l’on dégage.

Il arrive parfois que nous nous retrouvions dans certaines situations qui peuvent porter atteinte à notre personne lorsque l’on se sent jugés pour ce que nous ne sommes pas.

Évidemment, je ne vis pas pour les gens mais par contre je vis « avec » les gens…

Et parfois « ces gens » ne sont autres que votre propre mari, votre -belle-famille, vos amis etc…

Certes il est si facile  de rejeter la faute sur les autres, en pensant qu’ils nous ont mal jugés.

Mais n’est-il pas plus constructif de faire une réelle introspection afin de voir d’où cela peut il venir ?

Il n’y a pas de fumée sans feu ; avant de définir celle que je souhaiterais être, commençons par définir celle que je suis.

Il est impératif de se « purger » de tous ces parasites qui nous ternissent, évitant ainsi l’effet boomerang.

Exemples :

Partant d’une intention sincère, je m’apprête à faire nassiha (le rappel) à une sœur qui m’est chère.

La soeur se braque, n’accepte pas mes conseils, elle se vexe et me sort – sous l’effet de la colère- des mots qui n’auront que pour but de me blesser. Il se peut même que cette relation fiLLAH soit remise en question.

Toujours avec une intention sincère, j’aimerais expliquer à mon mari que pour X raison, ce qu’il fait ne me convient pas et aimerait qu’il en prenne conscience. Votre mari ne vous comprend pas, le débat est rompu et une vive tension se crée au sein de votre couple. Pourtant dans les tous les cas : la nya (l’intention ) est sincère… Il n’est pas question ici de rejeter la faute ni sur vous ni sur votre interlocuteur mais de simplement « dire » une chose.

Sans l’art et la manière, mon message ne sera pas compris et parfois même pire : mal interprété !

Voici quelques pistes pour éviter de (re)vivre ces situations : 

L’art : la communication

Prenez le temps d’analyser votre interlocuteur afin de cibler vos mots (est-ce une personne sensible ? Factuelle ? etc..)

Nous sommes tous différents et forcément nous ne voyons pas les choses de la même façon : faites en sorte que ce que vous voyez VOUS soit compris avec le regard de ce que votre interlocuteur voit LUI. 

La manière : comment et quand allez-vous aborder le sujet.

Si vous vous sentez prête à parler, il est fort probable que la personne en face de vous ne le soit pas.

Assurez-vous que toutes les conditions soient réunies (fatigue morale ou physique, stress, déprime etc…)

Il est primordial avec l’aide d’Allah, de comprendre les raisons qui font que certaines situations pourtant promises à un bel avenir se retrouvent anéanties. Servez-vous de vos « échecs » passés pour en faire des expériences prometteuses pour l’avenir !

Ce n’est pas une tâche facile que de se remettre en question mais si  l’on prend conscience que c’est pour soi et pour ceux qui nous entourent, alors il ne faut pas hésiter.

Apprendre à se connaître c’est également apprendre à se connaître à travers les autres…

Crédit photo

 

  • reply miss10 ,

    Salam aleykoum mes chères soeurs,

    Cet article tombe à pic Elhamdoulilai!!!
    Auriez vous des références de livres concernant ce sujet?Il est vrai qu’il est parfois difficile de s’exprimer à travers les autres…et pire de faire comprendre dans certaines circonstances!
    BarakAllah ou fikounna!

    • reply soukayna ,

      Très bon article masha ALLAH !
      Et oui … nous ne sommes pas toujours vu tel que nous sommes VRAIMENT !

      • reply Oum Lina ,

        De très bons conseils qui peuvent être également appliqués dans la da’wah (appel à l’islam) ! Barakallah fikum !

        • reply Oumm Yâssir ,

          As-Salam’alykoum

          Il y avait un article dont l’intitulé était à peu près « je jeûne malgré la maladie » qqch comme ça, l’avez vous remplacé par celui ci ?

          Baraka Allah ou fikounna

          • reply Souad ,

            Alaykoum salam oukhty !

            Euh non nous l’avons pas remplacé, cet article c’est l’article du jour, celui que tu avais lu « je jeûne malgré la maladie », il date de l’an passé. Tu le trouveras dans la rubrique Ramadhan (sous spiritualité)

            Voici le lien direct sinon : https://www.imanemagazine.com/je-jeune-malgre-la-maladie-2/

          • reply warith ,

            salam aleykum, moi ça me rappelle beaucoup mes cours sur la CNV (communication non violente) donc pour celles qui sont interessées je vous conseille d’aller voir par là….c’est tres interessant et s’il ya une chose que j’ai retenue dans la CNV c’est que l’intention qu’on a quand on va parler à qqun est tres importante car cest ce qui determine la façon dans laquelle on va s’exprimer entre autres….apres c’est une question de choix des bons mots..

            • reply Oumm Yâssir ,

              As-Salam’alykoum

              ah oui bizarre il était dans la liste des derniers articles à un moment donné

              • reply Mayumi ,

                Article très intéressant Mashallah. Avec une bonne maitrise des outils de communication nous pouvons bien souvent désamorcer des situations difficiles.

                • reply ghariba ,

                  Salemu ‘aleykoum wa rahmatulah wa barakatu.

                  Très bon article. Pour répondre à la question de miss 10. Il y a un livre c’est Jouis de ta vie de sheykh Mohamed al ‘Arifi. Perso,je l’ai et je le trouve intéressant. Il traite exactement de ce sujet: l’art de le communication. Il donne des astuces sur comment conseiller ou faire des reproches aux gens sans les blesser en se basant sur le comportement de notre noble prophète (‘alayhi salat wa salem).

                  • reply Sali ,

                    As salam alaykoum, l’art des relations et de la communication est un axe très important de la da3wa qu’il ne faut surtout pas négliger dans nos sociétés actuelles. Vous le savez sans doute déjà mais le gros des conversions à l’islam a été causé 1. Par la grâce d’Allah 2. Par le comportement du Prophète sallaLahu ‘alayi wa salam et sa faculté qu’il avait à s’adresser à autrui et à gagner leur coeur.
                    Il est nécessaire que chaque musulman fasse l’effort de maîtriser cet art, de gagner les coeurs des gens et participer ainsi à appeler à l’islam bi idhniLah.
                    Pour finir, je rejoins la soeur Ghariba et vous recommande vivement JOUIS DE TA VIE de Mohammed al ‘Arifi qui développe ce thème des relations humaines tout en faisant de nombreuses références à la Seera Nawabiya. Ce livre est précieux!
                    Bonne journée à toutes sous la protection du Très Haut.
                    salam alaykoum 🙂

                    Laisser un commentaire

                    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

                    Send this to a friend