Mère en souffrance : « C’est ta fille ou moi »

Il y a quelques années de cela, quatre ans exactement, j’ai rencontré un homme qui allait devenir mon mari. Nous étions tous les deux de cultures différentes, lui était marocain, et moi, j’étais belge. J’ai toujours voué ma vie à Dieu, bien qu’il n’y a que 4 ans que je me sois convertie à l’islam. Hamdollillah… Mais je ne savais pas qu’en franchissant ce pas, de douloureuses épreuves allaient m’attendre…

larmes

Lorsque j’ai connu mon mari, j’étais divorcée et j’avais trois enfants, presque ados. La vie n’a pas été facile, mais je savais une chose : si Allah avait mis cet homme sur mon chemin, il devait y avoir une bonne raison. J’ai voyagé beaucoup avec lui, en très peu de temps, j’ai presque fait le Maroc entièrement. Il faut savoir que j’avais un travail (enseignante), une maison, et j’ai tout abandonné pour partir vivre au Maroc. J’avais envie de refaire totalement ma vie avec mes enfants là-bas. Mais hélas, pour certaines raisons, j’ai dû revenir en Belgique. Essentiellement des raisons de scolarité de mes enfants et raisons financières…

Avant qu’il n’obtienne son visa pour la Belgique, pendant un an je me suis rendue au Maroc tous les 15 jours, car les autres jours, j’avais la garde de mes enfants. Et puis, un beau jour, mon mari a obtenu son visa, c’était en septembre 2011. Nous étions si heureux. Je l’ai accueilli dans la maison dans laquelle je vivais à l’époque et nous avons commencé à faire notre vie en famille. Et là, les épreuves ont commencé…

Mon mari a eu énormément de mal à décrocher un emploi… Ah le racisme dans ce pays, vous connaissez ! Encore aujourd’hui, mis à part de temps en temps des petits boulots par-ci par-là, rien de bien concret. Il restait donc à la maison, la plupart du temps dans sa chambre. Et là a commencé la descente aux enfers. Le manque de travail, l’ennui, les soucis de tribunaux avec mon ex-mari pour la garde des enfants et les pensions, et surtout, surtout, mon mari qui ne s’entend pas du tout avec ma plus grande, et ce depuis le début. Pourquoi ? Parce que ma grande a été élevée en Belgique, aux coutumes belges et allez dire aujourd’hui à une jeune fille de 16 ans qu’on ne peut pas parler aux garçons, qu’on n’a pas le droit de sortir, qu’il faut s’habiller correctement (dans le sens cacher son corps)… et surtout qu’il faut obéir à son beau-père ! Chose que ma fille refuse catégoriquement. Et de fil en aiguilles, la situation a empiré. Mon mari s’énervant très très vite, un jour, une dispute a mal tourné. Depuis, mes enfants sont suivis par la Service de Protection Judiciaire car ils sont jugés « en danger » parce qu’un jour mon mari a donné une claque à une de mes filles et puis aussi parce que leur père craint un endoctrinement religieux.

Aujourd’hui, toutes les semaines, nous sommes suivis par des équipes éducatives et si la sanction s’avère plus grave, mes enfants seront tous placés en famille d’accueil.

Mais si je vous écris cela aujourd’hui, c’est parce qu’il s’est produit un événement très important. Je suis actuellement enceinte de 2 mois et mon mari est parti au Maroc et m’a posé un ultimatum : je reviendrai à la maison si ta fille aînée ne vit plus là. Je dois faire un choix : mon mari ou ma fille. Je suis totalement perdue, je souffre à en pleurer tous les jours… Et je sais que je le regretterai, mais j’ai fait le choix de laisser partir ma fille et garder mon mari. Ma fille part vivre chez son père, contre sa volonté. Sa me brise le cœur. Mon mari ne veut plus que j’ai aucun lien avec ma fille pour le moment, ni ses sœurs… Et le pire, c’est qu’une fois que j’aurais accouché, mon mari ne veut même pas que ma fille approche notre bébé. Je suis totalement déprimée… A-t-on le droit de demander un tel choix à une mère ? A-t-on le droit de faire cela en islam ? Jamais je n’ai pensé en arriver là.

Allah m’envoie des épreuves si dures, pourquoi ? J’ai tellement besoin de conseils. Je n’ai parlé à personne de cette histoire car je n’ai pas d’amies, je reste seule chez moi, sans parler à quiconque… Qu’auriez-vous fait à ma place ? Entre le respect et l’obéissance à son mari et le bien-être de votre enfant ? Le choix m’a déchiré le cœur. Vous laisseriez-vous couper le pied droit ou le pied gauche ? Il faut choisir !! Voilà le genre de dilemme auquel j’ai été confrontée. Et aujourd’hui ma fille m’appelle tous les jours en me suppliant de la reprendre car elle ne se plait pas chez son père et moi, je dois lui envoyer des sms « en cachette » afin d’avoir de ses nouvelles.

Aujourd’hui, je ne sais plus où j’en suis. J’ai perdu ma fille, rien ne va plus avec mon mari et ce bébé qui va arriver… J’ai tellement besoin de bons conseils. Comme on dit, ce sont souvent les gens trop bons qui souffrent le plus.

Voilà, je vous ai raconté mon histoire parce que croyez-moi, c’est lourd à porter, et personne à qui en parler. Merci de votre patience, et désolée pour ce long texte. Qu’Allah protège nos familles et les gardent unies dans l’Amour.                                                                                        

 

Une mère

  • reply hana ,

    Assalamou aleykoum wa rahmatoullahi wa barakatouh chère sœur,
    qu’Allah t’apaise et t’accorde la facilité et le meilleur des deux mondes ainsi qu’à ta famille.
    Sincèrement je pense que ta situation mérite d’être expliquée à une personne sage et de science qui pourra vous écouter toi et ton mari et vous conseiller inchaAllah. Tu peux me contacter par mail si tu le souhaite: hanacrocus@gmail.com, je pourrai te donner deux adresses mails de professeurs, imams inchaAllah.

    • reply Moiluielleachoisitlui ,

      J’ai moi-même été abandonnée par ma mère pas chez mon père mais chez mes tantes elle a choisit son mari et a préférer me laisser de côté cela depuis 2009 quelle a eu son première enfant avec lui et un2 eme un 3eme et un 4eme au début je lui courais toujours après jessayer de maintenir un lien avec elle mais avec le temps jai compris qu’elle avait fait son choix et je peus te dire que aujourd’hui âgée de 16ans je la déteste comment une mère peut elle abbandonner ou choisir entre un homme et son enfant? C’est inhumain tu aurais pu garder ta fille et faire comprendre à ton mari que tu ne pourrais pas abbandonner ta fille dans c’est cas la tu ne peu pas dire que tu l’aime..au jour d’aujourd’hui j’ai le coeur brisé et je me demande tous les jours comment « MA MÈRE » MA PROPRE MÈRE a telle pu me faire sa

      • reply Majda ,

        Personnellement, j’aurais jamais laissé tombé le enfants pour un homme jamais.
        Il veut pas revenir pour son bébé ? Sache qu’il est dans le péché de ne pas le reconnaître
        Sans oublier qu’il est dans le péché de demander de rompre les liens sacré de la famille.
        Reviens à ta fille.
        Et laisse le réfléchir

        Laisser un commentaire

        Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.