Quand une fille et sa mère se convertissent…

Quand une fille puis sa mère se convertissent à l’islam… Un joli témoignage qui fait écho à notre magazine Et la da’wa dans tout ça ?. SoubhanALLAH ne sous-estimons pas l’importance des petits gestes qui peuvent faire la différence chez un non-musulman. Notre comportement se doit d’être exemplaire.

« Salam aleykum wa barakatu wa ramatuLlah,

Je suis une maman divorcée avec 3 enfants : l’aînée une fille de 26 ans et demi, un garçon de 25 ans et ma dernière, celle qui sera dans l’histoire, Marie* 20 ans.
Je suis arrivée dans ma commune actuelle en juillet 2009 avec ma dernière fille et mon fils. Celui-ci a très vite pris son indépendance et je me suis donc retrouvée seule avec ma fille Marie*. Celle-ci   s’est intéressée très tôt à la religion. Etant catholique, je l’ai mise au catéchisme et elle a fait sa première communion mais ne trouvant pas de réponse à son questionnement spirituel elle n’a pas continué dans cette voie et s’est dirigée à mon insu vers l’islam.
 

30047138 – two muslim women

C’est dans son nouveau collège qu’elle a rencontré de jeunes musulmanes et c’est là qu’elle a trouvé réponse à ses questions et qu’elle a fait le choix de se convertir, sans que je sois au courant.
 

A l’époque j’étais très loin de la religion  et quand j’ai su pour ma fille nous sommes rentrées en conflit : disputes, fugue de Marie* chez ses amies musulmanes chez lesquelles elle passait beaucoup de son temps, etc.
 

A ce jour je dis El HamdouliLLah qu elle ait été bien guidée .
 

Je ne comprenais pas ce choix de religion qui me faisait peur, toutes ces femmes voilées que je croisais !!!!
Il y a même eu une hospitalisation car comme j’étais fragile j’ai voulu en finir avec la vie lorsque j’ai découvert Marie* en train de prier dans sa chambre avec son amie. J’ai été démunie et apeurée.
 

C’est après que j ai décidé de faire cesser cette guerre qui ne menait à rien. Le jour de l’Aïd, je suis allée pour la première fois à la mosquée avec Marie*. Je l’attendais à l’extérieur le temps de sa prière et là, une femme que je ne connaissais pas m’a invitée à rentrer dans la salle de prière. Je ne le souhaitais pas mais j’ai été vivement touchée par cette attention. Après il y a eu les gâteaux et on m’a invité à aller me servir.
Petit a petit je suis allée de plus en plus à la mosquée où je me sentais bien : jumuah , rencontre mensuelle, etc. Je faisais doucement mon cheminement. Je me suis achetée le livre » L’islam pour les nuls » car j avais parcouru le coran mais je ne comprenais pas ce qu’on pouvait y trouver de si bien (lol).
Marie* ne se doutait de rien jusqu’au jour où elle m’a découverte sur un site d’échanges de converties et de son côté elle s’est mise a répondre à mes questions sans que je le sache (elle me l’a avoué il n’y a pas longtemps).
 

Et en février 2013 j’ai prononcé la Chahada avec ma fille, entre nous, et j’ai commencé a prier El HamdouliLlah.
 

J’ai fait 5 séances de préparation à la mosquée et j’ai officiellement dit la Chahada le 20 avril devant les frères et sœurs.
Cela fait 4 ans et je ne me suis jamais sentie aussi bien. Marie* s’est mariée il y a 2 ans et vit maintenant dans une autre ville. L’éloignement est dur mais El HamdouliLlah j’ai la religion.

Mon souhait aujourd’hui  est de pouvoir la rejoindre là-bas et de me marier inchaAllah . »


 

Qu’ALLAH comble cette famille de ses bienfaits et guide tous leurs proches.

 

*Les noms ont été changés pour préserver l’anonymat

  • reply Lynda ,

    Ma sha Allah, Allahu Akbar, le témoignage est très touchant , par Allah j’en ai les larmes.
    Allah guide qui Il veut et égare qui Il veut !
    Qu’Allah vous protège !

    • reply Shâadiya ,

      Magnifique !

      Laisser un commentaire

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Send this to a friend