Objectif Zéro déchet : 15 objets du quotidien à remplacer

Qu’est-ce que le zéro déchet ? Comment avoir un mode de vie plus sain et écologique ? Par quoi remplacer les objets jetables et polluants ? Autant de questions qui font peut-être leur chemin dans votre tête. Une conscience écologique et éthique émergent en effet  de plus en plus dans nos sociétés. Saturés de publicités, assaillis par les appels à consommer toujours plus, noyés dans un monde où l’Homme a un impact de plus en plus désastreux sur l’environnement, une pensée émerge à contre-courant de cette tendance. Le zéro déchet fait partie de cette mouvance et fait de plus en plus d’émules. Dans cet article, on vous expliquera ce qu’est le zéro déchet, comment réduire ses détritus facilement et par quoi remplacer certains objets du quotidien générateurs de déchets.

Pourquoi s’intéresser au Zéro déchet ?

2,54 milliards de tonnes de déchets (ménages et entreprises confondus) ont été produits en 2016 et moins de la moitié ont été recyclés ! Imaginez que cela représente 420 tonnes de déchets pour chaque Européen : c’est absolument phénoménal. 

Le plastique est un véritable fléau : à lui seul, il représente 85% des déchets des océans. Certains objets à usage unique comme les pailles, les cotons tiges et les gobelets devraient être interdits – c’est du moins l’engagement pris par l’Europe – car ce sont eux qui représentent 70% de la pollution de nos mers. Nous vous proposons ci-dessous des alternatives durables pour modifier vos gestes du quotidien. (lien partie objets)


A notre niveau, il est possible de réduire cet impact écologique en changeant nos habitudes et en faisant quelques efforts au quotidien.

Comment commencer un mode de vie Zéro déchet ?

Cette question peut paraître simple au préalable et pourtant, lorsqu’on regarde autour de soi, force est de constater que notre mode de consommation est axé sur l’éphémère, le jetable, les objets à durée de vie courte, les produits sur-emballés, etc. Tout cela a un impact important et, pour s’orienter progressivement vers un mode de vie durable, il va falloir adopter de nouvelles habitudes d’achat et un fonctionnement différent.

Avant de vous parler des gestes simples que vous pourrez adopter pour réduire votre production de déchets, faites le quizz  » Quel adepte du Zéro Déchet êtes-vous ?  » proposé sur le site de l’Ademe.

Voici à présent des astuces à mettre en place pour changer vos habitudes :

  • Acheter en vrac
  • Avoir des bocaux (en verre ou inox de préférence) pour faire vos achats et conserver vos produits au détail.
  • Supprimer progressivement le plastique de ses placards
  • Privilégier le fait-maison et éviter les produits transformés (mauvais pour la santé et l’environnement)
  • Entre deux produits, choisir celui qui a le moins d’emballage et dont le contenant est recyclable
  • Fabriquer ses propres produits ménagers (3 ingrédients suffisent pour récurer votre maison du sol au plafond : vinaigre blanc, bicarbonate de soude et savon de Marseille)
  • Si vous êtes manuelle, la couture est un excellent moyen de réduire vos déchets en optant pour le lavable (SHL (serviettes hygiéniques lavables), couches lavables pour bébé, lingettes lavables (au lieu du coton), etc.)
  • Trouver des alternatives aux différents films alimentaires
  • Trouver des alternatives à certains produits d’hygiène à usage unique (coton tige, coton, couches, lingettes, etc.)
  • Ne plus utiliser de vaisselle jetable
  • Faire du vide et minimiser ses achats
  • Consommer de façon éthique : acheter moins mais acheter mieux.
  • Donner une seconde vie aux objets : troc, vide grenier, acheter d’occasion, vendre les objets dont vous n’avez plus besoin, etc.
  • Indiquer sur votre boîte aux lettres que vous ne voulez pas de publicité
  • Evitez d’imprimer tout et n’importe quoi : à l’ère de l’informatique, privilégiez le stockage de vos données et les envois numériques. 
  • Composter ! Une façon supplémentaire de réduire vos déchets organiques.

Pour vous aider concrètement, procurez-vous la bible du 0 déchet :

15 objets jetables du quotidien à remplacer facilement

  • Les boîtes en plastique : si vous choisissez de réduire vos emballages, les bocaux et autres boîtes deviendront vos meilleurs amis ! Pots empilables en verre, bocaux , ou encore pots à épices: il y en a pour tous les besoins et pour tous les goûts !
  • L’essuie-tout : Il existe des essuie-tout lavables  : et si vous savez coudre, vous pouvez en fabriquer vous-même !
  • Le papier toilette : rien ne vaut de l’eau. Une idée simple est de s’équiper d’une douchette qui évite de ramasser l’eau renversée 10 fois par jour par les enfants (ça sent le vécu !). Pour remplacer le papier et se sécher, faites un stock de lingettes lavables (à coudre ou en découpant de petits carrés dans des serviettes de toilette)
  • Les mouchoirs jetables : optez pour les mouchoirs lavables et évitez les tonnes de papiers qui font déborder vos poubelles !
  • Les couches jetables : les couches lavables, à coudre ou à acheter tout fait. Meilleur pour la planète et pour la peau sensible de bébé.
  • Les protections périodiques jetables (serviettes hygiéniques et tampons) : vous préférez les serviettes hygiéniques lavables ou les fameuses cup menstruelles ? Entre le scandale sanitaire dû à leur compo cracra et leur impact sur l’environnement (entre 100 et 150 kg de déchets de protections périodiques par femme durant ses années fertiles, ce qui n’est pas négligeable, selon le livre Flow: The Cultural History of Menstruation), il est temps de réfléchir à une solution alternative, non ?
  • Le coton : utilisez plutôt les lingettes lavables .Elles peuvent servir pour le change de bébé ou pour vous démaquiller. Un petit investissement au départ mais avec 300 à 500 utilisations/lingette, vous serez gagnante au niveau financier et la planète vous dira merci !
  • Les pailles : j’ai été traumatisée par la vidéo d’une tortue dont on extirpait une paille en plastique des narines. Depuis, j’ai investi dans des pailles en inox et on est ravis !
  • Les bouteilles en plastique : alors c’est un énorme souci ! Encombrant, polluant, et même pas forcément plus sain que l’eau du robinet (en raison du plastique, des perturbateurs endocriniens, etc.) On en utilise des quantités astronomiques et il y a vraiment un investissement à faire. La Rolls Royce des filtres à eau, c’est la Berkey. Elle a un coût non négligeable certes MAIS c’est un investissement sur le très long terme : écologique, rentable à moyen terme (les packs de bouteilles, ça revient vitre cher mine de rien !) et saine, cette fontaine à eau entièrement en inox filtre TOUTES les eaux.